TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Facebook et Twitter : nouvelles fonctionnalités e-commerce

A la conquête de l’achat en un clic


le Jeudi 24 Juillet 2014

Aux Etats-Unis pour l'instant, les réseaux sociaux se lancent sur le terrain de l'e-commerce. Facebook comme Twitter viennent d’annoncer l'arrivée de fonctionnalités permettant à leurs utilisateurs d'acheter des produits directement sur leur plateforme. Bien plus que des vitrines pour les marques, deviendront-ils ainsi de nouveaux canaux de vente ?



Facebook comme Twitter viennent d’annoncer le lancement de fonctionnalités permettant à leurs utilisateurs d'acheter des produits directement sur leur plateforme. © sarahdesign85 - Fotolia.com
Facebook comme Twitter viennent d’annoncer le lancement de fonctionnalités permettant à leurs utilisateurs d'acheter des produits directement sur leur plateforme. © sarahdesign85 - Fotolia.com
Petit à petit l’oiseau fait son nid.

La semaine dernière, un post du blog de Nathan Hubbard, ancien de la plateforme de vente en ligne Ticketmaster, désormais en charge de la division commerce de Twitter, dévoilait le rachat par le réseaux social de CardSpring, une start-up spécialisée dans le paiement sur Internet.

Puis Facebook annonçait à son tour sur son site son entrée dans le business en ligne grâce au bouton d'achat immédiat intégré dans les publicités et les pages des commerces inscrits sur son site.

Les deux géants du « social » ont des stratégies différentes mais poursuivent un but commun : renforcer leurs relations avec les annonceurs en vendant plus facilement les produits dont ils font la publicité en ligne.

Ils espèrent aussi s'assurer que les utilisateurs n'aient pas besoin de quitter leurs pages, consolidant ainsi leur audience.

Plus qu’une vitrine de marques, les réseaux sociaux pourront engendrer des ventes. Une nouvelle opportunité s'ouvrirait donc aux professionnels du tourisme.

L'apparition d'un bouton « Achetez Maintenant »

Les ambitions de Twitter à ce sujet ne sont pas nouvelles, il s'était déjà associé avec plusieurs entreprises, comme American Express ou Starbucks, afin de permettre à ses utilisateurs d'acheter certains produits en envoyant des tweets.

Twitter tente de valoriser sa base de 255 millions d’utilisateurs actifs (soit une hausse de 25% en un an) auprès des annonceurs. Car le réseau social peine à trouver de rentabilité et accuse une perte de 132 millions de dollars au premier trimestre 2014.

Alors que l'implémentation d'un bouton « Achetez Maintenant » dans les tweets sponsorisés, visible uniquement via l'application mobile, est en test aux Etats-Unis, Facebook va plus vite.

Le réseau social aux 1,3 milliard d'utilisateurs pense déjà à son implémentation prochaine dans son site web et son application mobile.

Cette fonctionnalité est pour l'instant limitée aux petits et moyens commerces américains, qui peuvent l'utiliser sur leurs publicités ou dans les publications sur leur page.

Ce bouton permet d’acheter un produit tout en restant dans l’environnement du réseau social. Les données bancaires y sont stockées, puis transmises à un agent de transaction pour sécuriser les données.

Simplifier l'achat en ligne

A travers ces développements, les processus de transaction se voient simplifiés à l'extrême, répondant à l’objectif de "l'achat en un clic" popularisé par Amazon.

Les géants du high-tech cherchent de plus en plus à simplifier l'achat en ligne sur un ordinateur ou sur un smartphone.

Alors que Paypal garde le leadership sur ces questions, d’autres développent des solutions de paiement comme Apple ou Google avec sa solution de paiement Wallet.

« Dans leur approche holistique, les GAFA (ndlr : Google, Amazon, Facebook, Apple) ont tous identifié la gestion des paiements comme un maillon de la chaîne de valeur dont il faut s'emparer », explique Jean-Philippe Poisson, associé du cabinet Elia Consulting, dans les colonnes du Nouvelobs.com.

D’autant plus qu’il faut anticiper la croissance des ventes sur mobile qui devront être sécurisées et simplifiées au maximum.

Les réseaux sociaux se voient donc en intermédiaire de confiance pour mettre en relation les commerçants et leur portefeuille de clients.

Le moyen aussi de récupérer, qui sait, de la donnée, et pourquoi pas une commission leur permettant d’augmenter leurs revenus ?

Lu 2922 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com