TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Fédération : face à l'offensive du CETO le SNAV va devoir se remettre en cause

Le Syndicat est-il en phase avec ses adhérents ?


Rédigé par La Rédaction le Dimanche 12 Décembre 2010

Le CETO devrait annoncer officiellement à la fin de la semaine son projet de Fédération. Ainsi, le "Cercle d'Etudes" des TO va franchir un cap significatif de son développement. Présidé par René-Marc Chikli, cet organisme créé par Pierre Amalou et quelques amis et réactivé il y a une dizaine d'années, récolte les fruits d'une organisation méthodique et d'une unité sans faille de ses adhérents.



Au Snav, le départ de Thomas Cook, après celui il y a 3 ans de Marmara, risque de sonner l'hallali des dernier grands producteurs et d'affaiblir considérablement le Syndicat dans les mois à venir...
Au Snav, le départ de Thomas Cook, après celui il y a 3 ans de Marmara, risque de sonner l'hallali des dernier grands producteurs et d'affaiblir considérablement le Syndicat dans les mois à venir...
Certes, il est plus facile de défendre les intérêts d'une même catégorie professionnelle que celles de différents métiers, réunis au sein des mêmes instances mais aux intérêts parfois divergents... sinon antagonistes.

Le Snav risque de l'apprendre à ses dépens très prochainement.

On ne connaît pas encore précisément le périmètre, ni les modalités de la nouvelle institution promise par le CETO mais ce que l'on peut dire d'ores et déjà c'est que, quels qu'il soient, ils affaibliront une institution qui, malgré (ou à cause ?) son âge et sa légitimité, a pris un coup de vieux.

Au Snav, le départ de Thomas Cook, après celui il y a 3 ans de Marmara, risque de sonner l'hallali des dernier grands producteurs et d'affaiblir considérablement le Syndicat dans les mois à venir.

Un Syndicat qui, depuis longtemps, joue à la fédération sans s'en donner les moyens ni les structures.

En effet, on trouve en son sein des métiers aussi divers que les agents de voyages mais aussi les réceptifs, les tour opérateurs, les compagnies aériennes "partenaires", les croisiéristes...

Le Snav, une "auberge espagnole" ?

Bref, le Snav est, malgré d'indéniables progrès, une "auberge espagnole", où les querelles entre hôtes ne se règlent pas toujours à l'amiable. Une auberge à qui l'on reproche en outre de faire des tarifs à la tête du client...

Une critique facile ? Peut-être. Mais face à l'inexorable montée du CETO, les deux représentants de ces organismes n'ont jamais pu se mettre d'accord pour fédérer leur action. Sans doute une affaire d'hommes...

Pourtant, sur le papier, Georges Colson, son actuel président était sans doute le meilleur pour fédérer l'ensemble de la profession : producteur, distributeur, hôtelier, autocariste... il avait le profil idéal pour rassembler un secteur économique qui "pèse" près de 26 milliards d’euros de volume d’affaires et représente plus de 3 600 entreprises et 33 236 salariés.

Aujourd'hui les choses se compliquent. La responsabilité de plus en plus lourde de l'agent de voyages face à son client implique une veille sans faille, un lobbying constant.

La profession est souvent désarmée

La profession est souvent désarmée face à la démagogie des pouvoirs publics et politiques, souffre cruellement du manque d'outils de veille, de mesure et de moyens de promotion.

Par ailleurs, les nouveaux textes qui ont supprimé la licence et permis l'accès à d'autres catégories de métiers, ne vont pas faciliter la tâche dans l'avenir.

Même les réseaux ont franchi le pas et reprochent (parfois ouvertement) au Snav de ne pas jouer à fonds son rôle de défenseur des intérêts généraux de la profession.

Georges Colson est conscient de ces lacunes. Dernièrement, après la proposition de Jean-Pierre Mas d'une "super" fédération rassemblant toutes les composantes de l'industrie touristique, il s'est déclaré favorable à une Fédération qui regrouperait l'ensemble des métiers régis par la loi Novelli.

Contre feu au projet du CETO ou véritable prise de conscience ? Peu importe.

Celui qui pourrait solliciter en avril prochain le renouvellement de son mandat, va devoir remettre à plat rapidement la composition et le fonctionnement d'une structure qui accuse le poids des ans mais aussi celui des erreurs stratégiques passées.

Lu 3300 fois

Tags : ceto, chikli, colson, snav
Notez


1.Posté par alecki le 13/12/2010 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'espère qu'ils pourront mener à bout la création de l'université du Tourisme avec l'APS qui pourrait prendre en responsabilité la plupart des formations pour les agents de voyages. C’est un domaine crucial pour démontrer la valeur ajoutée qu’apportent les pros du tourisme.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com