TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





''Festival''... d'opacité !

la défaillance du croisiériste fragilise le secteur


Rédigé par Jean da LUZ - redaction@tourmag.com le Dimanche 1 Février 2004

C'est un bien mauvais coup qui vient d'être porté à la croisière en ce début d'année sur le marché français. La défaillance de Festival et les difficultés croissantes de ROC fragilisent un produit qui commençait, tant bien que mal, à séduire les agences de voyage françaises. Mais la communication de crise adoptée par le croisiériste italien n'est pas de nature à inspirer confiance à la Distribution.



''Festival''... d'opacité !
Décidément, le produit croisière joue de malchance sur le marché français. Festival Croisières, numéro 2 français du secteur, a vu ses navires-amiral (Mistral, European Vision et European Stars) saisis (le 1er a été récupéré depuis) le 21 janvier dernier à la demande de ses créanciers.

Le croisiériste italien, dont les 3 dernières unités ont été construites par Alsthom (Chantiers de l'Atlantique), semble en grande difficulté et son image est passablement écornée auprès des professionnels.

Si personne aujourd'hui (et le secteur est bien placé pour le savoir...) n'est à l'abri d'un coup dur, on peut néanmoins reprocher au croisiériste de ne pas avoir joué "cartes sur table" et de laisser planer un flou artistique sur son devenir.

En effet, beaucoup de professionnels ont pris des engagements sur ces bateaux et sont aujourd'hui dans une situation délicate.

Était-ce un hasard si une semaine auparavant Festival annonçait d'excellents résultats pour l'année 2003 ? Certainement pas. On notait d'ailleurs que sa part sur le marché français avait encore reculé.
Un marché où l'augmentation constante de l'offre met à rude épreuve les trésoreries et privilégie la "fuite en avant" avec des remplissages artificiels glanés à coup de réductions spectaculaires et de gratuités à tire-larigot.

Atermoiements, informations distillées au compte goutte... Festival n'a pas joué la transparence loin s'en faut, et c'est l'industrie de la croisière toute entière qui pourrait en pâtir. Dommage, car ce produit s'avère l'un des plus prometteurs et lucratifs pour la Distribution et se positionne comme une véritable alternative à la baisse annoncée des commissions de l'aérien.

Gageons que la Distribution saura trier le bon grain de l'ivraie et que les investissements colossaux de l'industrie de la croisière pour développer le marché français porteront leurs fruits rapidement.

Lu 2619 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com