TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Finnair veut améliorer yield et remplissage grâce à la classe Economy Comfort

Trouver de nouveaux relais de croissance vers l'Asie


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Vendredi 19 Septembre 2014

Finnair cherche à améliorer son yield et son taux de remplissage grâce à l'instauration d'une classe Economy Comfort à l'avant de sa classe économie. Elle espère aussi promouvoir ses vols vers l'Asie sur le marché français grâce à des promotions.



En classe Affaires, Finnair propose un lit qui s'allonge à l'horizontale dans la quasi totalité sa flotte - DR Finnair
En classe Affaires, Finnair propose un lit qui s'allonge à l'horizontale dans la quasi totalité sa flotte - DR Finnair
Pas facile d'être une compagnie aérienne nationale dans un marché de seulement 5 millions d'habitants...

Impossible en effet de compter sur le dynamisme de sa demande intérieure pour développer son activité.

Finnair, comme ses collègues européennes, traverse d'ailleurs une crise structurelle importante, l'obligeant à faire des économies et à supprimer des postes de PNC.

Pour trouver de nouveaux relais de croissance, la compagnie s'est tournée donc vers l'Est en tentant d'imposer l'aéroport d'Helsinki comme un hub entre l'Europe et l'Asie, via la Sibérie.

La compagnie dessert désormais 15 destinations asiatiques, et continue d'augmenter ses fréquences, notamment sur Bangkok.

Mais Javier Roig, le directeur des ventes pour l'Europe du Sud, reste réaliste sur ses parts de marché en France.

"La concurrence est rude, surtout depuis qu'Air France a rajouté son A380 vers l'Asie. Néanmoins, nous souhaitons être la première option de vol avec escale".

Un œil sur le yield de la low cost Norwegian

Javier Roig, le directeur des ventes pour l'Europe du Sud - DR
Javier Roig, le directeur des ventes pour l'Europe du Sud - DR
Actuellement, 26% des Français utilisent Helsinki comme un hub vers l'Asie. Les autres connectent sur une autre ville de Finlande (22%) ou vers l'Europe (20%) ou restent dans la capitale finlandaise.

Cependant, le marché entre Paris et Helsinki reste difficile pour Finnair, concurrencé par la low cost Norwegian qui vole trois fois par semaine (lundi, mercredi, vendredi) à partir d'Orly.

"La France est morose, en baisse de 4% depuis le début de l'année. Mais je pense que nous devrions terminer 2014 stable".

Il garde également un œil sur le yield de la low cost afin d'ajuster sa grille tarifaire et tenter de s'aligner lors des jours de départ.

Mais s'il ne peut lutter à armes égales sur le prix, Finnair peux en revanche se battre sur la qualité et le service à bord.

Pour séduire les hommes d'affaires, la compagnie a installé des sièges lits se dépliant entièrement à l’horizontal jusqu’à 2 mètres de long et 58 cm de large. La quasi totalité de la flotte est équipée.

Une nouvelle classe Comfort

La compagnie devrait également déployer ses futurs Airbus A350-900 au second semestre 2015.

Mais ces services ne suffisent pas toujours à remplir la cabine. Javier Roig a donc décidé cet été d'instaurer une promotion à partir de 1 489 euros TTC en classe affaires sur Bangkok, là où la concurrence est la plus rude.

D'autres destinations étaient également sélectionnées.

"Cette promotion a très bien fonctionné auprès des TO, car les vols directs depuis Paris sont finalement assez chers en été" remarque Javier Roig.

Autre nouveauté, visant cette fois à améliorer son yield : l'instauration d'une "Economy Comfort" autrement appelée chez ses concurrents premium économy.

"Nous refusons d'employer ce terme car les clients attendent souvent trop de choses d'une classe premium".

Mise en place à partir du 1er novembre 2014, ces 43 sièges disposés à l’avant de la classe éco offriront au moins 10 cm d’espace supplémentaire entre les sièges, un appui-tête plus confortable, des écouteurs similaires à la classe Affaires.

Mais le menu sera identique à l'Economie classique. Cette classe sera vendue sur les tarifs déjà existants à savoir Y-H et B dans les GDS.

Il compte également développer une application pour stimuler l'achat de produits ancillaires, afin de réserver à l'avance non seulement son sur-classement, ou le choix de son siège, mais aussi des hôtels ou des assurances.

De quoi tenter de faire remonter le yield, nerf de la guerre de toutes les compagnies aériennes.

Lu 772 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com