TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





FreeTime Voyages : 100 % pur beurre

25 000 tickets à vendre


Rédigé par Herve Ducruet - herve.ducruet@tourmag.com le Mardi 6 Décembre 2005

Inverser la tendance des ventes de dernière minutes, c’est le pari que veut tenter Philippe Cobessi avec FreeTime Voyages. Comment ? En anticipant sur un prix bas acheté à l ‘avance par le client via un voucher. Ensuite, celui-ci n’a plus qu’à attendre le bon moment pour partir, quand le fournisseur l’aura décidé. Avantage, pour le TO, il sait que ses promo sont pré-vendues. Le client, lui, sait déjà avec qui il partira. 60 produits proposés par 5 fournisseurs sont d’ores et déjà disponibles pour l’ouverture du site le 10 décembre prochain. Pour son premier exercice, FreeTime Voyages espère bien vendre 25 000 vouchers en 2006 et vise les 6 M€ de chiffre d’affaires.



FreeTime Voyages : 100 % pur beurre
Au départ de l’aventure FreeTime Voyages, Philippe Cobessi (Air France, Vacances Carrefour…) a fait le constat suivant : « chaque année, des milliers de places d’avion, de chambre d’hôtel ou de cabines de croisières ne sont jamais réservées et sont perdues par les organisateurs. »

Et pourtant, à l’autre bout de la chaîne, des milliers de personnes pourraient se rendre rapidement disponibles pour profiter à un très bon prix des ces places restées libres. « Le problème, c’est qu’elles ne savent pas à quelle porte frapper. On leur annonce un prix qu’elles ont énormément de mal à trouver.»

Pour éclairer leur chemin, Philippe Cobessi a raisonné à l’envers en se mettant dans la peau du TO. « En se disant que les VDM sont un mal nécessaire et qu’elles ne sont pas prêtes à s’arrêter demain, comment être sûr de vendre toutes les places qui seront encore disponibles. Tout simplement en les pré-vendant. »

Pour le patron de FreeTime Vacances (agences de voyages dûment licenciée), les TO disposent aujourd’hui d’outils de mesure qui leurs permettent de fixer leurs contingents de places d’avion ou d’hôtel à l’avance.

Mais à part sur certaines dates (et encore), le voyagiste n’a aucune visibilité sur ses remplissages à long voir à moyen terme. Si une date tarde à se remplir, le TO peut toujours lancer une promo en passant par des agences en ligne.

Anticiper les invendus

« Mais là, il se heurte à 2 problèmes : d’une part leur marque est entièrement phagocytée par celle du distributeur. D’autre part, si le nombre d’invendus est faible, les agences ne veulent pas les commercialiser. » Enfin, il n’est pas sûr de les vendre…toutes.

Avec FreeTime, il sait déjà que ses invendus sont déjà achetés. « Il ne reste plus qu’au TO a décider quand il veut lancer sa promo une fois que sa rentabilité est atteinte. Et chaque vente sera pour lui du pur bénéfice…sans risque. En plein dans le beurre. »

Plus besoin de campagne d’affichage, de frais de promotions et d’animation du réseau, le client est déjà là, prêt à partir et à la date décidée par le voyagiste. « L’incertitude du départ devient la seule et vrai justification du prix discounté. Il n’entraîne pas de perte d’image pour le même produit vendu en brochure. » Dernier avantage, il ne bloque pas le stock par des réservations ‘’early bird’’.

« Nous leur assurons une clientèle captive mais pas gênante sur un ou plusieurs produits puisque c’est eux qui la gèrent», analyse Philippe Cobessi. Et si par bonheur le TO a tout vendu, FreeTime Voyages rembourse le client (voir encadré).

60 produits discountés

L’agence à également pensé aux agences traditionnelles. « Elles sont en perte de vitesse car elles n’ont plus l’image de compétitivité sur les prix face au Net », reconnaît Philippe Cobessi. « En leur offrant la possibilité de vendre des vouchers discountés de – 10 à – 50 %, elles se mettent au niveau des prix Internet. »

Et avec un avantage de taille. « Elles perçoivent 20 € par frais de dossier plus une commission de 5 % sur la résa ferme même si l’Internaute réserve directement en ligne. » Dernier avantage enfin, l’agence traditionnelle peut acheter le moteur de réservation (IGA/AV2S – moteur de vol golf chez Galileo) en marque blanche.

Le site ouvrira le 12 décembre prochain en BtoC et espère vendre 25 000 « vouchers » pour un chiffre d’affaires de 6 M€ attendus. Cet hiver, FreeTime voyages devrait déjà réaliser le ¼ de son chiffre d’affaires. Les premiers vouchers ne concerneront que les forfaits ou croisières. Mais l’aérien, les locations de voitures et les hôtels devraient bientôt rejoindre les fournisseurs déjà présents (Marmara, Marsans, Odalys, MSC ) qui proposent déjà une soixantaine de produits. Le site a été lancé en version BtoB le 25 novembre dernier.

Ticket Voyage 21 ou Ticket Voyage 7 ?

Les tickets voyages sont des bons valables pour des voyages achetés à l’avance à un prix promotionnel très avantageux. Ils disposent d’une période de validité entre 3 mois et un an et sont vendus en quantité limitée à un prix ferme, TTC, définitif et invariable, quel que soit la date de départ », explique Philippe Cobessi.

Les frais de dossier sont de 20 euros par commande, quelque soit le nombre de tickets achetés. Il peut les acheter directement sur le site de Freetime ou via une agence. Une fois l’achat effectué en paiement sécurisé, le client reçoit un mail de confirmation… et ses tickets (assortis d’un code de sécurité) qu’il peut imprimer chez lui.

A partir de là, le client peut aller sur le site pour rechercher les dates de départ disponibles correspondant au produit. Une fois le voyage réservé, son ticket n’est plus remboursable. Par contre, s’il ne l’utilise pas dans la période de validité, il se le fait rembourser moyennant 10 € de frais.

FreeTime propose 2 types de voyages : le Ticket Voyage 21, qui correspond à des réservations ouvertes 21 jours avant la date de départ souhaitée. Le Ticket Voyage 7 pour ceux qui veulent partir à la dernière minute. Attention, un délai minimum de 72 heures est requis.

HD

Lu 6045 fois
Notez


1.Posté par Patrick Gaudin le 07/12/2005 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellente idée. Pensez à l'affiliation pour le marketing online / viral.
Bonne route.
Patrick.

2.Posté par Claudio le 30/12/2005 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Idée fragile, surtout que les invendus sont pour la plupart des hôtels mal localisés,insatisfaisant.
bon courage.
Claudio


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com