TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





GDS : inquiétudes sur la position dominante d'Amadeus

Déréglementation prévue pour 2006


Rédigé par Herve Ducruet - herve.ducruet@tourmag.com le Mardi 20 Décembre 2005

Demain jeudi, l’association C-Fare rencontrera à Bruxelles la commission des transports présidée par le Français Jacques Barrot. Objet de la réunion : la déréglementation européenne pour les GDS. Selon l’association qui regroupe les principaux acteurs du tourisme, la libéralisation des codes de conduite des GDS, prévue dès l’année prochaine, favoriserait uniquement Amadeus…et les compagnies aériennes encore présentes au capital comme Lufthansa, Iberia et Air France/Klm.



GDS : inquiétudes sur la position dominante d'Amadeus
Sans doute ne le savez-vous pas, mais demain, une partie de la liberté de distribution des billets d’avion va se jouer à Bruxelles.

Lors de cette rencontre qui va réunir d’une part, l’association C-Fare (TUI4U, GmbH, eebooker, Cendant, Galileo, Ectaa, Gebta…) et de l’autre, les représentants de la commission des transports, sera abordé un point essentiel de l’activité des agences et qui les engagera dès l’année prochaine.

Une réunion inimaginable il y a seulement quelques mois. « Il y a un an encore, la commission des transports recommandait d’étendre, pour une durée indéterminée, le code de bonne conduite qui régit les GDS», explique Claire Gagnaire, directrice commerciale chez Sabre, et membre de C-Fare.

« Et aujourd’hui, cette même commission qui jugeait le marché pas suffisamment mûr, décide brusquement de casser les règles et de laisser totale liberté aux GDS, comme c’est le cas aux USA. » Pourtant, Sabre, tout comme Galileo ne seraient pas opposés à une telle déréglementation des codes de conduite des GDS.

Neutralité demandée

« Cette initiative ridiculise complètement la Commission Européenne censée conduire et promouvoir une meilleure régulation », reconnaît Brandon Mitchener, directeur de C-Fare qui précise que « si ces règles disparaissent, la commission européenne sera directement responsable de la destruction d’une partie de l’industrie du tourisme et des voyages en Europe.

Petite explication de texte. Depuis 1989, les réservations sur les compagnes aériennes sont régies par un code de bonne conduite observé par tous les GDS. Un code de bonne conduite qui garantit les meilleurs tarifs, quelque soit la compagnie et le système de réservation qui a été utilisé.

« Il y a une contrainte d’affichage neutre, le même quelque soit le GDS. Et tout le monde paye le même tarif. Aux USA, il n’y a plus de règles générales. Seules comptent celles établies par les GDS. »

Moins d'offres et plus chères

Néanmoins, cette libéralisation totale des systèmes de réservation n’est envisageable qu’à une condition. « Si certains GDS appartiennent à des compagnies aériennes, le jeu risque d’être faussé. Or, Amadeus appartient encore à 46 % à des compagnies aériennes comme Lufthansa, Iberia et Air France/Klm. »

Et le danger que dénoncent ses concurrents présents dans C-Fare, « c’est la position dominante d’un GDS qui risque de privilégier ses compagnies sur certains axes stratégiques et de réduire à la portion congrue l’offre des concurrents. »

Selon Brandon Mitchener, « cette domination ne sera pas sans effets sur les prix et diminuera l’offre pour les voyageurs d’affaires ou de loisirs. » Sur le site www.c-fare.org/, une vidéo sur les dangers de la déréglementation des GDS est notamment accessible.

Yield des tarifs

Un danger que commencent à appréhender les agences. « Nous avons organisé une pétition contre cette déréglementation », explique Claire Gagnaire. Patricia Chastel (Club-Voyages) et Richard Vainopoulos (Tourcom) l’ont d’ores et déjà signée (1).

« Nous sommes plutôt pour une déréglementation. Cela permettra de gagner en souplesse et de moduler le prix selon la compagnie. Avec la réglementation actuelle, certaines airlines ne sont pas présentes », précise Claire Gagnaire.

C’est demain que va se jouer la réunion de la dernière chance, la commission souhaitant présenter ce projet de déréglementation à un vote de l’assemblée avant... la fin de l’année.


(1) La pétition est accessible sur le site http://www.c-fare.org/. Outre la présentation de l’association C-Fare, une vidéo sur les dangers de la déréglementation des GDS est notamment proposée.

Lu 5947 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com