TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Garantie financière : Groupama a attiré dans ses filets 750 entreprises du tourisme !

Interview de J-M Pérès, DG de Groupama Assurance-crédit & Caution


Rédigé par C.E. le Vendredi 20 Janvier 2017

La saison du "mercato" touche à sa fin pour les garanties financières des opérateurs de voyages et de séjours. A cette occasion, TourMaG.com fait le point avec Groupama Assurance-Crédit, qui annonce avoir séduit près de 750 entreprises du voyage sur les 12 derniers mois, dont TUI France et Costa Croisières. L'interview de Jean-Michel Pérès, DG de Groupama Assurance-crédit & Caution.



Jean-Michel Pérès, Directeur général de Groupama Assurance-crédit & Caution - DR Groupama
Jean-Michel Pérès, Directeur général de Groupama Assurance-crédit & Caution - DR Groupama
TourMaG.com - Nous avons appris que TUI France et Costa Croisières, entre autres, avaient rejoint les rangs de Groupama Assurance-crédit et quitté l’APST. D’après vous, qu’est-ce qui motive les opérateurs à changer de garant ?

Jean-Michel Pérès :
Le changement de réglementation intervenu fin 2015 et le passage à une garantie illimitée demandent aux garants de développer d'une part, une connaissance approfondie du secteur du tourisme (contexte économique, business models des différents types d'opérateurs) et d'autre part, une réelle expertise pour bien évaluer le risque qu'ils porteront, car celui-ci n'est plus plafonné.

Cela a conduit à une réduction du nombre d’intervenants en garantie financière tourisme.

Même si l'identité du garant financier est une donnée publique, nous n’avons pas pour habitude de communiquer sur nos clients.

D'une manière générale, ils apprécient notre capacité à comprendre leur métier et les deux clients que vous évoquez ont dû également y être sensibles.

TourMaG.com - D’autres ont préféré retourner vers l’APST, par exemple Salaün Holidays. Comment l’expliquez-vous également ?

Jean-Michel Pérès :
D’une manière générale, les assureurs caution font face à certaines contraintes de solvabilité et de réassurance qui limitent leur capacité à "casser les prix".

D'autres opérateurs qui ne sont pas soumis à ces contraintes peuvent avoir plus de souplesse tarifaire.

En l’occurrence nous ne pouvons nous exprimer à la place de ce beau groupe avec lequel nous demeurons en contact.

Nous gardons toujours de bonnes relations avec nos anciens clients caution, car nous portons des engagements parfois importants sur eux, au titre de notre activité d'assurance-crédit... et ils sont toujours susceptibles de nous solliciter à nouveau pour la garantie financière tourisme.

TourMaG.com - Quelle est votre politique en termes de contre-garantie et de frais d’adhésion ?

Jean-Michel Pérès :
Nous n'avons pas de frais d'adhésion et n'avons pas non plus de frais annexes (frais de dossier, frais d'émission).

Groupe mutualiste, Groupama est attaché à la clarté de ses cotisations. C'est pourquoi nos primes incluent tous nos services.

Nous ne demandons pas systématiquement de contre-garanties, car nous considérons que notre métier est de porter des risques et non de gérer des contre-garanties.

Il peut arriver que dans certains cas (structures financières très limitées, pertes), nous demandions des contre-garanties mais cela représente moins de 5% de nos dossiers.

TourMaG.com - Quelle est votre stratégie sur la garantie tourisme, ciblez-vous uniquement les gros opérateurs ?

Jean-Michel Pérès :
Nous portons des garanties sur plus de 1 600 opérateurs du tourisme de tous types et de toutes tailles.

Sur les 12 derniers mois, près de 750 entreprises du voyage ont fait appel à nos services ; la plupart étaient des TPE ou des PME ; quelques-unes sont effectivement des entreprises de plus grande taille et à forte notoriété, mais nous ne ciblons pas particulièrement ces opérateurs.

TourMaG.com - Quelle est votre politique sur les créations d’entreprise dans le tourisme ?

Jean-Michel Pérès :
Nous accompagnons des entreprises en création. Les critères d'évaluation du risque sont bien évidemment différents dans ces cas.

Nous attachons notamment beaucoup d'importance à la cohérence entre le parcours professionnel du créateur et son projet.

TourMaG.com - Êtes-vous en discussion avec d’autres opérateurs ?

Jean-Michel Pérès :
Nous échangeons tout au long de l'année avec nos clients pour suivre leur business et nos risques.

Notre activité nous amène à être en relation avec d'autres entreprises du tourisme qui pourraient nous rejoindre sur la garantie financière.

Mais pour répondre plus directement à votre question, la saison du « mercato » tire vraiment à sa fin....pour cette année.

Groupama Assurance-crédit & Caution travaille au service des entreprises du voyage depuis 30 ans et cela dans 2 métiers :

- l'assurance-crédit qui protège des entreprises du voyage (tour-opérateurs, centrales de paiements, spécialistes du business travel, prestataires, etc.) contre le risque d'impayés de leurs clients ou adhérents.

- la caution, activité sur laquelle Groupama Assurance-Crédit travaille depuis les années 1980 et annonce avoir enregistré une forte croissance depuis deux ans, mais où nous sommes historiquement présents depuis les années 1980.

Lu 3829 fois

Notez


1.Posté par tholance le 20/01/2017 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A séduit des grands groupes et s'est débarassé des petites agences pas assez rentables .... cqfd ...

2.Posté par Kevin Rougue le 20/01/2017 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce Monsieur ne doit pas savoir comment les choses se passe chez lui ... petites structures "remerciés" brutalement et avec un préavis si court que ça met en danger nos entreprises
Groupama ne souhaite plus que des "gros" pour ne prendre aucun risques , et vous osez dire que vous ne demandez pas de contre garantie , mensonges !

3.Posté par martino180 le 20/01/2017 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le jour où ils vont se prendre un gros sinistre avec Garantie illimitée comme le stipule maintenant l'Europe, je pense que, comme tous les assureurs, ils vont vite se désengager...

Il y a 2 prestataires avec lesquels on ne peut avoir aucune confiance sur le long terme : les banques et les assureurs !!!

4.Posté par mille sabords le 20/01/2017 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces assureurs peu scrupuleux (assimilés aux banques retirées de la garantie financière une fois la Directive votée par Bruxelles en 2014...) , n'hésitent pas à mentir sur les conditions d'admission des dossiers pour les TPE et PME et les JEUNES qui démarrent .
On peut se demander comment vont faire les jeunes et les nouveaux entrants dans la profession qui voudront s'établir mais qui n 'ont pas de biens en contre garantie à moins d'avoir une famille fortunée qui se porte caution ??? C'est un vrai sujet.
La directive de Bruxelles tue tout esprit d'entreprendre chez les jeunes qui n'ont pas les moyens de démarrer et les condamnent à ne pas créer des emplois à moins d'être une start up qui a levé des fonds.....
Pourquoi cette profession est elle autant sous pression fiscales diverses?
Les banques elles mêmes ont une garantie plafonnée à 100 000 euros en 2017!!!

5.Posté par florian le 20/01/2017 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je lis beaucoup de choses très vrai et très fausse... D'une manière globale dans notre société il n'y a pas de bons gentils et de vilains méchants.
En l'espèce sur la garantie financière Tourisme, il ne faut pas oublier que le marché a été bouleversé à la demande de l'acteur institutionnel en place qui a voulu rien de moins que créer un monopole! L'argument de la directive européenne n'est qu'un prétexte. Pour rappel, elle date du 13/01/1990! Alors qu'un premier décret en faisant fi est paru en 2014 (doublement des obligations de caution) qui a mis le feu au poudre dans le secteur. Elle n'a donc que servi à faire taire la grogne de la profession pour sortir un nouveau décret en application depuis l'été 2015 qui a cette fois atteint son objectif en réduisant le marché à 5 acteurs.
Et heureusement que quelques assureurs privés sont restés ou ont investis ce marché sans quoi les prix auraient encore plus flambés!
Je suis courtier en assurances pour les professionnels du tourisme notamment en caution et peux en parler de vive voix avec qui veut. Venez trouver nos coordonnées sur notre site ou faire une demande de rappelle, je me ferai un plaisir de vous trouver des solutions avantageuses comme pour nos 70 professionnels clients du secteur. A bientôt.

6.Posté par mille sabords le 20/01/2017 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'APST( pour répondre à Florian) créée par Olivier Delaire en1979 et anciennement APS n'a jamais exclus d'autres opérateurs, les banques d'ailleurs étaient partie prenantes jusqu'en juin 2014 date de la validation de la garantie financière déplafonnée avec une période transitoire en 2015 et application stricte au 1er janvier 2016 mettant le feu aux poudres en 2016 au grand bonheur de ceux qui font leur Mercato en éliminant les TPE et PME . Tout ça parce que les bonnes personnes ne sont pas montées au bon créneau au bon moment à Bercy et Bruxelles en 2012 /2013 ,
Atout France a commis aussi l'erreur de ne pas distinguer les métiers et a aligné toutes professions confondues sur la garantie la garantie financière actuelle alors que les risques sont différents.
A quand le discernement dans chaque métier ?
Avant juin 2014 ,depuis les années 90,la Directive de Bruxelles plafonnait la garantie et toute la profession s'en accommodait, cela fonctionnai, d'autres assureurs et banquiers étaient en piste aussi.Le Mercato se faisait à l 'envers.
C'est la pleine garantie des sommes déposées qui pose problème, sans plafond(?? )
Qui peut citer une profession qui soit sous le même joug d'une telle pression? .
Il y a tout de même des métiers exposés à plus de risques que celui d'organiser les loisirs des clients , la banque plafonnée à 100 000 en 2017 ( et anciennement à 80 000 euros) touche le portefeuille des français directement, heureusement que les banques ont résisté à la crise financière 2008/2009 .l'immobilier également plafonné touche au toit de la maison de chaque français (?)..

Néanmoins parfait d'avoir communiqué les coordonnées d'un courtier d'assurances actif en garantie financière qui pourra répondre à la profession sans doute .
La profession entière est touchée par l'application de cette Directive de Bruxelles ,mais tout le monde se tait , c'est dommage, trop de langue de bois...

7.Posté par Isidore le 23/01/2017 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr,
Question technique: pourquoi les agences sont obligées de trouver un assureur en France ? Ne peuvent-elles souscrire une police d'assurance dans un autre pays ?

Si c'est moins cher et que ça couvre les mêmes risques, je ne vois pas où est le problème.

8.Posté par Gallo jac le 23/01/2017 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr ....
Effectivement MR Pérés faites faire le test d appeler une de vos agences , vous ne devez pas connaitre votre politique de vente intérieure .
Appel à Agence Groupama par un petit agent Indépendant , réponse groupama , Monsieur , combien de contrats vous avez chez Groupama ....réponse , aucun pour le moment , nous ne pouvons rien faire pour vous .Aurevoir..
C est pas beau ....
Alors que ce Monsieur Péres ne raconte pas n importe quoi et viennent s 'éclater en disant nous avons 750 entreprises qui sont venues nous rejoindre ... Prouvez nous le contraire.
Oui L Espagne est peut être une solution ?
Svp faites le test et vous verrez ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com