TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





Gîtes de France : un CA de 468 M€ en 2016 avec une clientèle française à 88 %

une augmentation de 6,96 % par rapport à 2015


Rédigé par Michèle SANI le Jeudi 12 Janvier 2017

Aux Gîtes de France les voyants sont au vert. Le leader français et européen du tourisme chez et par l’habitant - et la 3e marque de tourisme la plus connue des Français (1) - a réalisé en 2016 un volume d’affaires de 468,1 M€ soit une augmentation de 6,96 % par rapport à 2015. Il a enregistré 6,67 millions de nuitées (+ 3,6 %). Quant au carnet de commandes pour 2017, à date égale en ce début d’année, il affiche une légère progression de 1,27 %.



Anne-Catherine Péchinot directeur général de Gîtes de France. C. Nicolas Tavernier, ag. REA.
Anne-Catherine Péchinot directeur général de Gîtes de France. C. Nicolas Tavernier, ag. REA.
La commercialisation des Gîtes de France est réalisée pour près de la moitié par ses centrales de réservations, l’autre moitié l’étant directement par les propriétaires.

Ainsi en 2016, la centrale a généré un CA de 234,2 M€ sur un total de 468,1 M€. Il en est de même pour le nombre de nuitées vendues qui a progressé globalement de 3,6 % : 3,34 millions par le biais des centrales sur un total de 6,67.

Les ventes sur le net représentent 54 % des transactions

Le prix moyen en 2016 pour une location d’une semaine en gîte aura été de 462,45 € (+2.9 %2) et de 89,99 € pour une nuitée en chambre d’hôtes pour deux personnes, petit-déjeuner inclus (+2.5 %).

Les tarifs varient en fonction de la catégorie des gîtes : 320 € la semaine pour 1 épi (2 % de l’offre), 379 € les 2 épis (31 %), 487 € les 3 épis (62 %), 727 € les 4 épis (4 %) et 1 453 € le 5 épis (1 %).

Les ventes en ligne qui représentent 54 % des transactions (+14.8 % par rapport à 2015), ont des paniers moyens supérieurs à celles des clients réservant plus classiquement par téléphone.

Cet attrait serait dû à la présentation des gîtes et maisons et à la qualité des photos et visuels présentés.

Les ventes par internet supplantent donc désormais celles par téléphone qui ne représentent plus que 46 % (-1,4 %). Au bout du fil, les vacanciers ne retrouveront pas un call center délocalisé mais des collaborateurs Gîtes de France disponibles 7 jours/7 de 9h à 21h, localisés au cœur des territoires, à la fois experts des hébergements et des destinations.

La durée des séjours reste de l’ordre de 8 jours pour les gîtes et de 2 pour les chambres d’hôtes.

En 2015 le taux moyen d’occupation était de 41,5 % - soit stable par rapport à 2015 – avec un pic de 88 % au mois d’août.

Les vacanciers français placent la Bretagne, la Corse et la Normandie dans leur "top 3"

Les vacanciers Gîtes de France restent majoritairement français (à 87.7 %).

Ce sont principalement des familles (à 84.8 %) qui louent des gîtes de bonne capacité d’accueil (de 4 à 5 personnes à 46 % ou de 6 personnes et plus à 39 %), au bon rapport qualité/prix, classés généralement en 3 épis (62 %).

La part des touristes étrangers ayant fréquenté les hébergements Gîtes de France en 2016 reste stable. Le label n’aurait pas véritablement souffert de désaffection à la suite des attentats. Il n’a pas constaté d’effet "Brexit" sur ses ventes de séjours estivaux auprès des vacanciers britanniques. Les Anglais demeurent la première clientèle étrangère (24 %), devant les Belges (16 %), les Néerlandais (15 %) et les Allemands (11 %).

Habitué à la tête de peloton, le Finistère enregistre le plus important volume d’affaires du réseau, 10 millions d’euros pour des séjours vendus par sa centrale de réservation(+4.86 %1). Vient ensuite la Corse, avec 8.1 M€ (en progression de 8.4 % par rapport à 2015). Bon score également pour la Normandie avec le Calvados (+ 3.7 % pour 6.1 M€) et la Seine-Maritime (5.7 M€, + 2.5 %), respectivement classés en 3e et 4e position.

Les Pyrénées-Atlantiques occupent, enfin, une place de choix dans ce top des destinations, avec 5.5 M€ de volume d’affaires (+ 4.1. %1).

Une vocation rurale et responsable

Né il y a 60 ans, Gîtes de France est le premier réseau alternatif et collaboratif de tourisme chez l’habitant. Il s’est développé sous le statut d’association née d’une mission d’intérêt général. Il s’agissait alors de sauvegarder l’économie rurale et maintenir les gens qui en vivent par le développement d’une activité de tourisme chez l’habitant.

C’est une tendance forte : aujourd’hui 82 % des hébergements sont situés en milieu rural. Pionnier du tourisme vert, Gîtes de France s'emploie à être un groupement écoresponsable. 1700 de ses hébergements sont « ecogeste », 380 « eco gîtes » et 300 « panda » (associés avec WWF et les Parcs nationaux et les Parcs naturels régionaux).

Aujourd’hui comme hier, devenue une fédération, une marque et un label, Gîtes de France défend les valeurs d’un tourisme qui favorise la rencontre et le partage et fait vivre l’identité des territoires.

Durant sa présentation Anne-Catherine Péchinot, directeur général, a fait valoir « l’économie vertueuse » de Gîtes de France qui représente un volume d'affaires annuel direct et indirect de près de 2 milliards de CA, 31 745 emplois directs, indirects créés, 467,9 millions d’euros collectés par les recettes fiscales (directes et indirectes) et 473,5 millions d’euros investis par les propriétaires dans la réhabilitation d’un patrimoine bâti en France. (Source étude MKG Hospitality).

Les Gîtes de France ciblés par la Loi de Financement de la Sécurité Sociale

Et c’est là que rien ne va plus avec les services de Bercy et le projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale 2017 qui devait taxer les Gites de France sans prendre en compte leurs spécificités. Après plusieurs mois de lobbying, à partir d’exemples concrets et d’une série de rendez-vous à Bercy, à la DGE et à Matignon, la Fédération des Gîtes de France a été en partie entendue.

« L’intention initiale était de cibler les particuliers non déclarés, louant un local d’habitation meublé à partir de plateformes collaboratives numériques, en se soustrayant à toutes obligations fiscales. Mais le projet de loi donnait aux propriétaires de gîtes obligation à partir de 15 000 € de CA de s’affilier en tant que travailleurs indépendants au régime social des indépendants (RSI) en assujettissant les revenus issus de leur activité à cotisations sociales. Le montant était beaucoup trop bas. Il ne faut pas confondre CA et salaire !

Ce dispositif incluait les propriétaires de gîtes pratiquant leur activité de manière légale et déclarée sous l’égide de notre label et ils s’en retrouvaient associés voire confondus avec des particuliers coupables d’activité dissimulée. C’était mettre la clé sous la porte pour un certain nombre de propriétaires déjà accablés par un arsenal juridique et une taxation fiscale pesantes
» a expliqué Anne-Catherine Péchinot

La nouvelle version du projet de LFFSS est moins pénalisante pour les Gîtes de France qui ont notamment obtenu le rehaussement du seuil d’affiliation sociale à 23 000 euros et l’exonération d’affiliation au RSI pour les propriétaires pratiquant la location touristique comme « activité secondaire ».

En 2017 des trophées d’excellence et plus d’expériences clients

Pour présenter ses résultats 2016 et ses perspectives 2017  Gîtes de France avait choisi la dernière-née de ses maisons d’hôtes, - la « Maison Pierre Chanzy ». De style "Belle époque" elle est située dans le 11, au cœur d’un quartier à la fois populaire et touristique de Paris. Elle est composée de 4 suites et labellisée 4 épis.
Pour présenter ses résultats 2016 et ses perspectives 2017 Gîtes de France avait choisi la dernière-née de ses maisons d’hôtes, - la « Maison Pierre Chanzy ». De style "Belle époque" elle est située dans le 11, au cœur d’un quartier à la fois populaire et touristique de Paris. Elle est composée de 4 suites et labellisée 4 épis.
Nouveau aux Gites de France : des avis clients en ligne récemment certifiés NF par AFNOR garantissent aux internautes leur fiabilité.

b[Le label lancera dans le courant du premier trimestre 2017 ses “Trophées clients Gîtes de France®“, primant les hébergements jouissant d’une note globale moyenne remarquable, égale ou supérieure à 4.9/5, et ayant obtenu au moins 25 avis clients sur les deux dernières années]b.

Avec cette distinction, le label souhaite donner à ces hébergements et à leurs propriétaires, la reconnaissance naturelle et légitime qu’ils méritent, fondée sur des avis certifiés et déposés par ceux qui comptent le plus : leurs clients.

Spécialisée dans la mise en relation des voyageurs avec les talents locaux la plateforme de tourisme collaboratif Good Spot a été acquise par Gîtes de France en juin 2016 avec un double objectif : offrir aux vacanciers des séjours toujours plus authentiques et "expérientiels" au travers de centaines d’activités ludiques et pédagogiques tournées vers la découverte des territoires ; proposer une vitrine supplémentaire aux adhérents du label pour promouvoir les activités qu’ils proposent déjà à leurs hôtes

Dès le premier trimestre 2017, cette plateforme Good Spot by Gîtes de France fera l’objet d’un plan de développement avec le lancement d’actions de “cross selling“ entre les deux sites Internet.

Elle donnera l’opportunité de promouvoir les activités de proximité sur les fiches des hébergements consultées par les internautes. Ces offres seront également valorisées dans les mails de confirmation de réservation.

(1) Selon une étude Protourisme. En 3e position derrière Club Med et Center Parcs

Gîtes de France en chiffres

- 47 000 propriétaires
- 60 000 hébergements dont 8 000 maisons d’hôtes qui se répartissent en 81 % de gîtes (de groupe, d’enfants, d’étapes), 15 % de chambres d’hôtes, 1 % de campings et chalets, 2 % en « city break » et hébergements en ville et 1 % d’hébergements insolites.
- 450 000 lits en capacité d’accueil
- Une équipe de + de 500 personnes au service des propriétaires comme des clients répartis dans 95 relais départementaux
- Environ 3.4 millions de vacanciers par an
- 14,2 millions de visiteurs uniques sur le site internet national


Lu 1917 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 17:51 Open Tour Paris : des bus 100% électriques


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com