TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Hauts-de-France : les pros du MICE s'organisent pour limiter l'impact du Brexit

Ouverture d'un bureau de représentation à Londres


Rédigé par Pierre CORONAS le Lundi 10 Juillet 2017

Le bureau des congrès de la région des Hauts-de-France anticipe les possibles conséquences du Brexit sur le marché des événements et des séminaires dans la région. Les professionnels sont dans l'incertitude et craignent une perte de confiance de la part des organisateurs britanniques. Une tendance que l'organisme compte contrer en mettant ses atouts en valeur.



Le bureau régional des congrès des Hauts-de-France mise fortement sur l'accessibilité de la région pour convaincre les organisateurs d'événements britanniques - DR : Nord Convention Bureau
Le bureau régional des congrès des Hauts-de-France mise fortement sur l'accessibilité de la région pour convaincre les organisateurs d'événements britanniques - DR : Nord Convention Bureau
Alors que le Brexit se profile, la région des Hauts-de-France adopte une stratégie pro-active pour faire face aux éventuelles conséquences sur la fréquentation du marché touristique britannique.

Un bureau de représentation régional a ainsi vu le jour à Londres (Royaume-Uni) le 27 juin 2017.

Une démarche dans la poursuite de laquelle le bureau régional des congrès des Hauts-de-France a organisé, le 4 juillet 2017, un atelier pour les professionnels sur les « tendances et expertise de marché » pour la Grande-Bretagne.

L'occasion de rappeler aux opérateurs présents l'importance du marché britannique pour la destination régionale. Outre sa proximité géographique, il représente la première clientèle étrangère pour les Hauts-de-France avec 1,3 million de nuitées annuelles.

Déperdition de la livre et repli domestique

"Il est un peu tôt pour avoir assez de recul et prévoir quel sera l'impact exact du Brexit sur le tourisme britannique dans la région", explique Laurence Péan-Cousin, directrice du bureau régional des congrès.

Cette dernière note néanmoins un "marqueur fort" : la très probable déperdition du cours de la livre vis-à-vis de l'euro. "Cela entraînera une baisse de la compétitivité de la région", prédit Laurence Péan-Cousin.

Elle anticipe également un possible "repli domestique" des organisateurs d'événements.

"Ce qui est certain, poursuit la directrice du bureau régional des congrès, c'est qu'un contexte d'incertitude n'est jamais propice."

Alors, pour limiter cette "incertitude", les professionnels du tourisme des Hauts-de-France se préparent en amont. "Au niveau de la région, nous nous disons qu'une crise peut aussi aboutir sur de nouvelles opportunités", résume Laure Péan-Cousin.

L'Eurostar, principal atout touristique de la région

Alors pour convaincre les organiseurs britanniques d'événements professionnels de miser sur les Hauts-de-France, le bureau des congrès met en valeur l'accessibilité de la région, en Eurostar notamment, au départ de la Grande-Bretagne.

L'organisation de promotion mise, par ailleurs, sur la qualité et la diversité de son offre MICE ainsi que sur l'identité et le patrimoine local.

Une stratégie qui s'appuie sur la remise à neuf récente du centre des congrès de Valenciennes et de celle du centre des congrès du Touquet qui sera achevée en 2019.

"Les organisateurs britanniques apprécient vraiment la possibilité qui leur est donnée de privatiser certains sites du patrimoine, en France. C'est l'un de nos principaux atouts", ajoute Laurence Péan-Cousin.

Une quarantaine de demandes par an

Du côté des professionnels du MICE des Hauts-de-France, c'est également l'incertitude qui domine.

"Ils posent beaucoup de questions et essaient de comprendre le processus complexe du Brexit, note la directrice du bureau des congrès. Les professionnels s'interrogent beaucoup sur l'éventuelle perte de confiance de la part des organisateurs britanniques."

Surtout que la concurrence est très forte, notamment en France. "C'est pourquoi nous devons être présents et mettre nos atouts en valeur. Mais aussi nouer de solides partenariats comme nous l'avons fait avec Eurostar", analyse Laurence Péan-Cousin.

De quoi concrétiser un maximum de demandes d'organisations d'événements issues du marché britannique. La région en compte une quarantaine par an, principalement sur Lille et Le Touquet.

Lu 1114 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Décembre 2017 - 10:26 Biarritz propose un guide aux congressistes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com