TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Héliades lance son réceptif en Grèce et se développe en Italie

+18 % de CA en 2013


le Jeudi 9 Janvier 2014

Après avoir réalisé une excellente année 2013, Héliades, spécialiste de la Grèce, ne souhaite pas se laisser distancer sur sa destination historique et va lancer une activité réceptive. Il développe également sa production en Italie en propre ainsi que via sa marque Italowcost, qui programme deux nouvelles villes : Naples et Florence.



Jean Brajon, Directeur Général d'Héliades s'est ainsi engagé sur 100 000 sièges, soit 20% de plus que l'an passé sur la Grèce
Jean Brajon, Directeur Général d'Héliades s'est ainsi engagé sur 100 000 sièges, soit 20% de plus que l'an passé sur la Grèce
C'est une brochure à double face qu'Héliades a préparé pour sa saison estivale 2014.

Coté pile, la production sur la Grèce et ses îles, destination historique du TO, qui a connu un beau redressement en 2013.

"Nous avons fait moins de promotions, et les clients ont réservé plus en avance. Notre chiffre d'affaires a donc progressé de 13% et s'établit à 55,5M€", se réjouit Jean Brajon, le directeur du TO.

Une reprise qui devrait se poursuivre cet été, avec un beau démarrage des ventes, notamment sur les groupes. Héliades s'est ainsi engagé sur 100 000 sièges, soit 20% de plus que l'an passé.

Enfin, pour ne pas se laisser distancer sur son pays fétiche, le TO a décidé de lancer un réceptif d'ici la fin du mois de janvier.

En effet, avec la multiplication des low-cost et des petits prix en vols réguliers en Grèce, Héliades voit lui échapper une partie de la clientèle qui réserve en direct via des prestataires locaux.

Or, afin de se positionner sur le marché de la "désintermédiation", il va mettre en place un site DMC, ouvert dans un premier temps aux groupes.

Héliades se développe en Italie

Sur l'autre coté de la brochure, les vendeurs trouveront la production sur l'Italie et la Sicile.

Cette île, déjà programmée l'an passé, a réalisé un chiffre d'affaires de 3,2M€, légèrement en deçà des espérances à cause d'un démarrage tardif.

Mais Héliades reste persuadé du potentiel de la destination et s'engage sur 8 000 sièges l'été prochain, soit 50% de plus que l'an passé.

Il lance notamment les Pouilles via un vol charter pour juillet et août entre Paris et Brindisi. Le reste de la saison sera assuré par des réguliers. Il propose également plusieurs circuits dans la botte, sur le grand sud ou à Venise.

Quant à Italowcost, racheté en novembre 2012, il a fait partir 10 000 clients pour un CA de 5M€.

"Nous avons rationalisé la production en supprimant ce qui était non rentable, comme Prague. La marge a été tout à fait correcte", précise Jean Brajon.

Spécialisé sur le court-séjour en hôtel 3 et 4 étoiles, Italowcost s'enrichit pour l'été prochain de deux nouvelles villes : Florence et Naples, en complément de Venise et Rome.

Le TO s'est engagé sur 15 000 sièges (+20%) via un plan de vol très généreux en province. Un avion baladeur ira chercher les clients dans une quinzaine de villes différentes.

La troisième meilleure année de l'histoire du TO

Au final, le chiffre d'affaires d'Héliades pour l'année 2013 s'établit à 89,6 millions d'euros en hausse de 18%, pour 100 000 clients (14%)

Malgré le mix des destinations et l'arrivée d'Italowcost, le prix moyen a progressé de 3% et atteint 904 euros, contre 877 l'an passé.

Le chiffre d'affaires sur les packages est en hausse de 22%, dont 8% pour les groupes et 26% pour les individuels.

La vente via les réseaux d'agences de voyages a également progressé de 34,3%. Près de 63% des ventes se font aujourd'hui en ligne via le site B2B ou en connectivité. A l'inverse le chiffre d'affaires via les pure-players a chuté de 2,6%.

"Les promotions sont en baisse. Nous avons donc moins besoin de recourir aux les sites en ligne et nos marges sont meilleures", se réjouit Jean Brajon.

Il espère ainsi que 2014 sera encore meilleure que 2013, qui fut la troisième meilleure année de l'histoire d'Héliades.

Crystal TO : des synergies mais pas de fusion

Depuis le début de l'année, Jean Brajon a été nommé à la tête de Crystal TO en remplacement de Sophie Ballandras.

Une nomination qui ne changera rien dans la gestion de ce TO B2B. "Nous feront certainement jouer des synergies au niveau commercial, transports et achats. Mais il n'est pas question de fusion", a assuré Jean Brajon.

Entièrement en ligne, Crystal TO est dédié à la revente des sièges restants de la compagnie XL Airways. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros l'année dernière, pour une équipe de 10 personnes.


Lu 1397 fois

Notez


1.Posté par Breizatao le 19/01/2014 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Héliades ferait elle maintenant des réservations pour vols secs entre France et Grèce ? Nous pensions que Héliades était seulement réservée aux vacanciers vols et séjours. Qu 'en est il ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Octobre 2017 - 23:16 Plongée sous-marine : le TO Subocea refait surface

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com