TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Hôtellerie européenne : reprise confirmée en mai

progression des tarifs de 2,7% et du RevPAR de 5,2%


Rédigé par C .E. - redaction@tourmag.com le Mardi 13 Juillet 2004

Selon les résultats d'activité hôtelière publiés par MKG Consulting, le mois de mais confirme la reprise du secteur. Le niveau d’occupation moyen s’élève à 69,5%, soit 1,7 point de plus que l’année dernière. Les prix moyens enregistrent une progression de 2,7% à 94,3 euros.



Ces évolutions conduisent à une croissance du RevPAR de 5,2% d’une année à l’autre. Ces bons résultats font suite à des mois de mars et avril déjà encourageants (respectivement +7,6% et +6,5%), mais dont les progressions pouvaient être imputées à la faiblesse des niveaux des indicateurs atteints en 2003, en pleine guerre en Irak.

Ceci alors que les conséquences de l’épidémie de SRAS en Asie n’étaient pas encore estompées, explique le communiqué de MKG. Reste qu’il faut remonter à novembre 2002 pour retrouver 3 mois consécutifs de hausses du RevPAR, selon les données.

Les résultats par catégorie indiquent la très bonne tenue de l’ensemble des segments. L’hôtellerie économique 2* enregistre le résultat le plus satisfaisant et affiche une solide progression de RevPAR en jouant à la fois sur les niveaux d’occupation (+2,8 points à 73,5%) et les évolutions de prix moyens (+4,3% à 64,7 euros TTC).

Croissance de 3,2% dans les établissements haut de gamme

Comme les mois précédents, les catégories les plus économiques (0* et 1*) assurent l’évolution du RevPAR par le maintien d’une croissance soutenue des prix moyens. On note cependant en mai, une augmentation significative des taux d’occupation : +0,6 point à 74,9% en 0* et +2,0 points à 75,8% en 1*.
La forte croissance de l’offre de chaînes de ces derniers mois est ainsi parfaitement digérée.

Les segments moyen et haut de gamme ne retrouvent pas les évolutions de taux d’occupation constatées en avril où l’effet de rattrapage d’une année à l’autre était beaucoup plus marqué. On constate néanmoins qu’ils restent résolument orientés à la hausse (+1,3% point en 3* et +1,6 point en 4*).

En ce qui concerne les prix moyens, la croissance de 3,2% constatée dans les établissements haut de gamme est d’autant plus significative qu’elle fait suite à une évolution déjà positive enregistrée en mai de l’année dernière.

Sur 12 mois, le RevPAR est très proche de l’équilibre. Le niveau du chiffre d’affaires hébergement par chambre disponible s’élève à 58,5 euros, en recul de 0,4% seulement. Les taux d’occupation atteignent pratiquement les niveaux antérieurs (-0,4 point) et les prix moyens sont très stables (+0,3%).

L’hôtellerie super économique continue de soutenir les résultats avec des progressions de RevPAR de plus de 3,5%. Les résultats des hôtels 2*, 3* et 4* sont encore légèrement en retrait mais on est loin des replis parfois constatés au cours des mois précédents.

Les catégorie 2,3, 4 étoiles en retrait

Ces efforts ne portent malheureusement pas encore leurs fruits partout. Les Pays-Bas affichent toujours un repli du RevPAR mensuel (-1,8%) mais au regard des indicateurs relevés ces derniers mois (le RevPAR cumulé sur 12 mois est en recul de 9,5%), cette baisse paraît finalement limitée.

Le bilan est moins encourageant pour l’Espagne qui affiche un RevPAR en recul de 11,2% en mai. Taux d’occupation et prix moyen y sont nettement en repli (respectivement –3,2 points et –7%). Sur 12 mois, le RevPAR est en retrait de 4,8%.

Si les bons résultats globaux de mai résultent d’une croissance économique plus soutenue dans l’Union, ils doivent aussi beaucoup aux efforts faits par les hôteliers pour optimiser leurs recettes dans un environnement encore incertain. 

"L’adaptation systématique des tarifs grâce à l’utilisation des techniques de yield management ou le développement de nouveaux de canaux de distribution comme lnternet ont permis de limiter les reculs de taux d’occupation dans la plupart des pays.

Les politiques visant à conquérir des nouvelles clientèles portent leurs fruits. Les clientèles russes ou celles des marchés émergents d’Asie, en particulier la clientèle chinoise, sont très courtisées et sont de plus en plus présentes en Europe."

Lu 553 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com