TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Hôtels Privés, le "Leboncoin" de l'hôtellerie

Start up de la semaine : une nouvelle rubrique e-tourisme


le Lundi 9 Juin 2014

A partir de ce mardi matin, TourMaG.com et i-Tourisme lancent une nouvelle rubrique baptisée "La start up de la semaine". Vous y retrouverez chaque vendredi une entreprise innovante du tourisme, proposant un concept nouveau ou une nouvelle approche d'une thématique tourisme et/ou loisirs. Cette rubrique a pour ambition de porter à la connaissance du secteur ces nouvelles pousses qui sont en train de chambouler notre métier. Nous démarrons cette série de portraits avec Hôtels Privés, portail d'offres spéciales, en direct avec les hôteliers, qui s'attaque de plein fouet aux sacro-saintes commissions d'intermédiaires.



Le concept initial ?

D'ici la fin de l'année, nous souhaitons passer à plus de 4 000 hôtels partenaires (40 000 à terme dans le monde), et donc d'en faire un des premiers regroupements d'hôteliers indépendants.
D'ici la fin de l'année, nous souhaitons passer à plus de 4 000 hôtels partenaires (40 000 à terme dans le monde), et donc d'en faire un des premiers regroupements d'hôteliers indépendants.
Hôtels Privés est un portail d'offres spéciales, en direct avec les hôteliers, qui s'attaque de plein fouet aux sacro-saintes commissions d'intermédiaires.

Il redonne, en toute humilité, du pouvoir d'achat aux consommateurs tout en faisant mieux gagner leurs vies aux hôteliers.

Comment ? En ne prenant ni commission, ni cotisation aux hôteliers et en leur demandant en contrepartie de réduire, avec respect, leur prix de vente.

Pour les voyageurs, cela signifie de 5 à 30% de moins sur le prix public, des services en plus (accueil personnalisé, surclassement, cocktail de bienvenue...), et un accès aux stocks en direct de la source.

De leur côté, les hôteliers vendent mieux en direct, sans intermédiaire, et sont totalement libres de fixer leur réduction ainsi que les conditions associées.

Quel « plus » pour le tourisme ?

Il ne faut pas se voiler la face, les hôteliers sont écrasés par les commissions d'intermédiaires.

Nous n'en prenons pas, pas de cotisation ou abonnement non plus !


Ils ne savent plus toujours très bien vendre leur produit en direct et contrôler les canaux de diffusion digitaux.

Nous les y aidons, dans la limite de notre expertise.

Cerise sur le gâteau, nous tentons de promouvoir des liens directs entre les hébergés et les hébergeurs, en redonnant un peu de contact humain dans le circuit, surtout dans un contexte où les voyageurs sont assiégés de fausses bonnes promos.

Quel est le cœur de cible ?

D'un point de vue grand public, nous ciblons les voyageurs fréquents et occasionnels qui veulent payer le prix juste pour leur hôtel. Grosso modo, « l'hôtel que je veux, en mieux ».

Que ce soit pour un week-end en France, une escapade dans une capitale européenne ou un voyage plus lointain, notre volonté est de proposer des hôtels du 2 au 5 étoiles (mais aussi quelques hébergements de charme), en France et à l'étranger, de 50 à 1 000 euros par nuit.

Nous touchons naturellement une population à plus forte proportion de CSP+, citadine, légèrement plus féminine, et très équipée en technologie.

D'un point de vue B2B, nous travaillons avec tous types d'hôtels et commençons à intégrer des chaînes et labels hôteliers.

Notre premier critère de modération pour la mise en ligne est que nous ayons envie d'y séjourner pour des raisons de qualité de l'offre, d'emplacement ou de compatibilité tarifaire.
D'un point de vue B2B, nous travaillons avec tous types d'hôtels et commençons à intégrer des chaînes et labels hôteliers.
D'un point de vue B2B, nous travaillons avec tous types d'hôtels et commençons à intégrer des chaînes et labels hôteliers.

Quel est le marché potentiel ?

Notre service est bien évidemment totalement gratuit pour le grand public, même si nous n'excluons pas à l'avenir un service premium payant pour une partie des membres qui souhaitent en avoir plus.

Côté hôteliers, Hôtels Privés ne prend ni commission, ni abonnement, ni cotisation, ne demande aucun allotement, aucun engagement et permet à un hôtel de générer des réservations gratuitement via un self-service sur internet en quelques minutes.

Un package premium sera lancé dans les prochaines semaines, mais il restera sur un dispositif freemium optionnel : ce service permettra à la fois aux hôteliers de promouvoir leur image et leurs réservations.

Il sera positionné à un tarif accessible, amorti en une ou quelques nuitées, et permettra de booster ses ventes sur Hôtels Privés, mais pas que...

Votre business model ?

Notre business model est clairement et volontairement en rupture avec les pratiques de l'hôtellerie en ligne. Nous avons pour ambition de développer une sorte de « Leboncoin » appliqué à l'hôtel.

De la même manière que l'on ne lâche pas 20% du prix d'un véhicule acheté sur Leboncoin, il y a peu de justification pour ponctionner sainement ce niveau de commission pour un simple rôle d'intermédiaire.

Là est l'essentiel de notre vision, nous pensons que le marché va évoluer en ce sens et nous souhaitons être en première ligne, avec un modèle freemium dès que les tendances émergentes vont se confirmer.

Quel est votre élément différenciant ?

L'hôtellerie en ligne est un secteur plus que saturé, aux vues des trésors de guerre que certaines sociétés ont été capables d'accumuler ces dernières années.

Nous sommes la enième start-up qui veut révolutionner le marché certes, mais avec une vision un peu différente.

Clairement, nous sommes en rupture sur le business model, et proposons des tarifs 10 à 30% moins chers que chez les principales agences de réservation en ligne. Les services offerts (surclassement, petit déjeuner...) par certains hôteliers sont exclusifs.

A notre connaissance, il n'y a pas de concept équivalent en Europe (0% commission / 0€ cotisation ).

Nous distribuons par ailleurs des codes promos aux voyageurs et dynamisons les réservations en direct mais pas que par Internet. Nous publions librement toutes les coordonnées de l'hôtel (téléphone, email, fax...).

Nos coûts d'acquisition grand public et hôteliers sont encore très faibles, et nous sommes plutôt agiles.

Notre gros point faible est bien évidemment notre taille en date, sans doute inutile de le préciser.

Mais les hôteliers n'ont aujourd'hui aucune alternative crédible face aux gros mastodontes, qui, il faut le reconnaître, ont le mérite de les aider à remplir leurs hôtels.

Ils ont réussi à développer des modèles performants et en partie complémentaires aux autres modes de sourcing de clientèle.

Nous ne sommes malheureusement pas encore une alternative !

Faites-vous partie d'un incubateur ?

Hôtels Privés est actuellement hébergé au sein du Welcome City Lab, incubateur public dédié au tourisme, en plein cœur de Saint Germain des Prés.

Il accueille une petite trentaine de start-ups dans le voyage.

Avez-vous une actualité à annoncer ?

Nous venons d'ouvrir la version bêta du site. Nous allons bientôt fêter notre 400ème hôtel partenaire.

L'actualité à venir sera plus passionnante...

Où en est le lancement de votre start-up ?

L'ouverture du site a eu lieu sans communication externe en mars 2014. Nous sommes actuellement sur fonds propres.

La version bêta de notre concept se développe assez rapidement : au bout de 2 mois, nous avons eu près de 40 000 visiteurs mensuels et près de 400 hôtels partenaires.

Mais notre site est encore très limité par rapport aux fonctionnalités que nous souhaitons mettre en place dans les prochains mois.

Cherchez-vous actuellement des financements ?

Afin de gérer notre croissance, de recruter un maximum d'hôteliers et de développer la deuxième version de notre plateforme technologique, nous sommes en phase de levée de fonds.

Le premier tour d'amorçage sera de 500 K€ environ, et sera suivi par un deuxième volet plus important par la suite.

Et l’équipe ?

Le service a été fondé par Julien Laz, petit fils d'hôteliers-restaurateurs bretons indépendants, centralien (1997) et grand voyageur.

Suite à un tour d'Asie, il a fondé et reste actionnaire majoritaire des guides de voyage www.cityzeum.com, qui ont aidé plus de 40 millions de voyageurs depuis 2009.

Notre petite équipe a des compétences en webmarketing, innovation travel, seo, business development et développement de plateformes techniques de voyage.

Le « + » de l’info

Julien Laz, fondateur d'Hôtels Privés - DR
Julien Laz, fondateur d'Hôtels Privés - DR
Ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Julien Laz, fondateur d'Hotels Privés :
"J'avais envie d'entreprendre depuis des années mais cherchais des amis avec qui me lancer dans l'aventure. Ayant quitté des jobs confortables et sans apport, je me suis lancé tête baissée dans l'entrepreneuriat avec la première société Cityzeum.

En 8 ans, j'ai du regretter l'espace d'une demi-journée, c'est tout. J'essaie toujours d'aider d'autres entrepreneurs et de donner la fibre à des plus jeunes.

Quelques personnes qui sont passés parmi notre équipe ont d'ailleurs créé leur propre boîte par la suite."

Quelles qualités doit avoir un entrepreneur ?

Julien Laz :
"Nombreuses sont les qualités d'un entrepreneur, ses défauts sont encore plus importants.

Une persévérance à toute épreuve, un doux mélange d'angélisme et de pragmatisme, une confiance en soi sans borne, une capacité d'écoute (souvent le plus complexe à gérer), et savoir s'entourer.

L'entrepreneur qui réussit peut rapidement devenir imbuvable, entêté, trop sur de lui, fermé au dialogue... et commence alors à marcher sur des œufs."

Quelle ambition ?

Julien Laz :
"Nous souhaitons clairement développer Hôtels Privés à la manière d'un Leboncoin de l'hôtellerie. Nos ambitions sont nécessairement très élevées, et nous pensons répondre à un vrai manque sur le marché.

D'ici la fin de l'année, nous souhaitons passer à plus de 4 000 hôtels partenaires (40 000 à terme dans le monde), et donc en faire un des premiers regroupements d'hôteliers indépendants.

Côté grand public, nous visons à dépasser les 2 millions de voyageurs par mois à terme, et ainsi être le vrai bon coin des promotions respectueuses et la première plateforme de vente en direct des hôteliers."

Le site : www.hotels-prives.com


Lu 4134 fois

Notez


1.Posté par Bastide Fleur de Pierre le 10/06/2014 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
acceptez-vous les chambres d'hôtes?
En l'attente de votre réponse
Cordialement
Lulu et Daniel
Bastide Fleur de pierre
26, chemin du Pré du Bar
06480 - La Colle sur Loup
Tél. +33 (0)953 073 943
english +33 (0)681 971 177 / italiano +33 (0)610 688 532
Vous pouvez visiter notre Bastide sur:
www.bastidefleurdepierre.com

2.Posté par Hôtels Privés le 11/06/2014 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour @Lulu et Daniel
dans l'absolu : OUI, si elles ont du charme, un accueil pro, une bonne disponibilité, et une localisation intéressante. Il y en a déjà sur Hôtels Privés

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com