TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





I. Saga Club Med : d’un village de tentes au conglomérat chinois

La saga Club Med


Rédigé par Michèle SANI le Lundi 19 Décembre 2016

« Club Med », 66 ans d'existence, une implantation sur les 5 continents, est la marque mondiale leader des vacances « tout compris ». Sans renier l’état d’esprit de ses fondateurs - l’idéaliste Gérard Blitz et l’entreprenant Gilbert Trigano - le « vivre ensemble » des débuts s’est adapté à une clientèle plus aisée, dans un contexte résolument monté en gamme. TourMaG.com revient sur l'emblématique marque au trident tout au long de cette semaine. Aujourd'hui, la genèse de Club Med, avec Gérard Blitz et Gilbert Trigano.



Gilbert Trigano et Gérard Blitz - DR : Avec l'aimable autorisation du Club Med
Gilbert Trigano et Gérard Blitz - DR : Avec l'aimable autorisation du Club Med
Été 1950, Alcudia aux Baléares.

Dans un village de vacances en toile de tente, équipé de lits de camp, 2 200 vacanciers découvrent un monde sans entrave, où les masques professionnels et sociaux tombent, où les mêmes émotions se partagent, où le tutoiement est de rigueur, où l’on célèbre le soleil, la mer.

Deux hommes, l’idéaliste Gérard Blitz et l’entreprenant Gilbert Trigano sont à l’origine d’un mode de vacances inédit fait de gentillesse et de convivialité.

Ils l’appelleront « Club Méditerranée ».

Gilbert Trigano, l’entrepreneur à vocation (contrariée) de comédien

Les couvertures du Trident - DR : avec l'aimable autorisation du Club Med
Les couvertures du Trident - DR : avec l'aimable autorisation du Club Med
Gilbert Trigano est né en 1920. C’est l’après-guerre. Après quatre ans passés sur le front, son père a renoué avec sa vocation de commerçant avisé. La période prospère sera de courte durée.
Très jeune, le futur patron du Club Méditerranée tombe gravement malade. Son père aurait demandé à Dieu de tout lui prendre et de sauver son fils.

Légende ou réalité ? Cela s’est passé ainsi : le fils guérit mais quelques semaines plus tard, tous les entrepôts familiaux brûlent. Mal assurée, la famille se retrouve ruinée, criblée de dette. La crise de 1930 empire la situation.

Malgré le manque d’argent, Gilbert Tribano a une adolescence heureuse. Autour des parents, les six enfants forment une famille soudée.

Lui, aime l’opéra, adore la poésie. Il se voit artiste. Il rêve de devenir comédien comme ses copains d’enfance, Daniel Gélin, Serge Reggiani. Ses professeurs s‘appellent René Simon, Fernand Ledoux. Il veut faire ses preuves, entreprendre, conquérir. Il veut être aimé.

Au printemps 1939, il prépare le Conservatoire. On devine la suite. C’est la Seconde Guerre mondiale. La famille quitte Paris et se cache. Gilbert Trigano a 20 ans.

Après la Libération, sans le sou, sans illusion et avec une carrière artistique brisée, Gilbert Trigano voit tout de même la vie en rose. ll est amoureux. Il veut se marier, gagner sa vie.

A 25 ans, il entre dans l’affaire familiale partagée entre une quincaillerie tenue par le père et un petit atelier spécialisé dans la toile de tente pour camping dirigé par Edgar, le frère aîné.

Gérard Blitz, l’idéaliste qui rêve d’un monde nouveau

Un matin de l’automne 1949, le téléphone sonne dans l’atelier. Gilbert Trigano décroche.

Au bout du fil, un certain Gérard Blitz, qui cherche de la toile de tente à bon marché et du matériel de couchage pour son village de vacances. Les deux hommes se rencontrent.

« Ce fut le coup de foudre. Tout était harmonie chez cet homme jeune, solide, au pas souple, aérien… Les yeux où la mer danse et scintille, la voix chaleureuse », racontera Gilbert Trigano dans ses mémoires.

Diamantaire et fils de diamantaire anversois, Gérard Blitz veut oublier les horreurs de la guerre. Élevé dans le culte du sport, il rêve d’un monde nouveau.

A un Gilbert Trigano attentif et séduit, cet homme charismatique parle de bonheur, de partage, de beauté, de liberté. Il parle de l’homme moderne qui a désormais besoin de vraies vacances.

Il parle des possibilités d’évasions accordées en 1936 et de ces congés payés stoppés en plein élan par la guerre. Il parle enfin de son projet : faire un camping quelque part au bord de cette belle mer Méditerranée qu’il vient de découvrir.

Gilbert Trigano ne vendra pas les tentes et le matériel de couchage. Il les louera. La société Trigano & Fils restera propriétaire des équipements et Gérard Blitz paiera l’utilisation des tentes en fonction des rentrées d’argent.

L’association voit le jour quelques mois plus tard dans un esprit de club sportif. Son concept s’appuie déjà sur le « tout compris ». Accolé au mot « Club », il fallait un nom qui évoque la mer bleue, le soleil, les espaces vierges. Ce sera « Méditerranée ».

Statuts déposés le 27 avril 1950, le siège est installé au cœur de Paris dans un immeuble tranquille occupé par des diamantaires sérieux.

L’association loi 1901 sera rapidement transformée en Société Anonyme. Gilbert Trigano en prendra la direction financière avant d’en devenir, en 1963, le président-directeur général.

A LIRE DEMAIN : II. Club Med : du lit de camp au rêve polynésien

Retrouvez l'intégralité de la saga Club Med
en cliquant ici.

Lu 3381 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com