TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





I - Snav : la course à la succession est ouverte

les candidats ne se bousculent pas au portillon


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 4 Février 2005

Après 12 ans passés à la tête du Syndicat national des agents de voyages, César Balderacchi va passer la main début avril. Une succession qui s'annonce complexe, le Syndicat étant lui même en "délicatesse" avec la profession, après les "affaires" de la Loi de 1992 et les modalités de la signature de l'accord sur le nouveau modèle économique dans l'aérien.



I - Snav : la course à la succession est ouverte
A quelques semaines de l'Assemblée générale annuelle du Syndicat, les candidats à la présidence ne se bousculent pas aux portillons.

Une certitude : César Balderacchi qui brigue désormais des responsabilités européennes, ne se représentera pas. Il l'a annoncé dernièrement à Pékin, lors du dernier congrès du Snav.
La voie est donc libre... mais elle est étroite.

En effet, dans le petit microcosme du tourisme, on aime guère dévoiler ses batteries à l'avance. Même si à moins d'un mois de l'échéance, il serait temps que ceux qui veulent représenter la profession se "déboutonnent".

Ne serait-ce que pour présenter (c'est la moindre des choses en démocratie) un programme et un projet en cette année charnière.

Sinon, il y a le risque, dans ces élections indirectes et au gré des alliances constituées, de voir surgir comme un lapin de son chapeau... un candidat-surprise !

Un réel pouvoir mais... davantage de devoirs

Quels que soient les reproches que l'on puisse faire au président sortant, il faut lui reconnaître au moins un mérite : avoir donné au Snav la stature politique et la représentativité qui sont les siennes aujourd'hui.

La réactivité et la gestion exemplaire de la crise par les professionnels, lors du sinistre en Asie du Sud, n'a fait que renforcer cette aura auprès des pouvoirs publics.
Cette nouvelle stature donne au futur président du Snav un réel pouvoir mais... lui impose également davantage de devoirs.

Il faudra une sorte d'homme ou de femme providentiel (le), relativement jeune, rassembleur, compétent, charismatique, habile négociateur, reconnu par ses pairs et ayant fait la preuve de sa réussite professionnelle.

Si quelqu'un se reconnaît dans ce portrait, qu'il se fasse connaître car son élection sera une simple formalité =;O)) Trêve de plaisanteries. La tâche qui attend le nouveau titulaire ne sera pas de tout repos.

"Recoller les morceaux" d'une profession divisée

Il devra notamment "recoller les morceaux" d'une profession divisée par les conflits (larvés ou ouverts) des derniers mois, revoir la représentativité des familles professionnelles, remettre de "l'huile" dans des rouages grippés par des dysfonctionnements et (on a gardé le meilleur pour la fin) faire en sorte que la communication du Snav soit enfin prise au sérieux.

Aujourd'hui, nous avons connaissance de la candidature quasiment déclarée de 3 hommes : Mumtaz Tekker (TO), Philippe Demonchy (Président de Selectour) et Dominique Vaucy (Groupes). Deux autres candidatures restent encore virtuelles : celle de Georges Colson, patron de Fram , que l'on dit également partant et celle d'Adriana Minchella, présidente du CEDIV et représentante des Indépendants au Snav.

Nous allons, au cours de la semaine à venir, essayer de "confesser" ces candidats en essayant, autant que faire se peut d'en décliner les projets et/ou les programmes. Par ailleurs, nous mettrons en place rapidement un sondage qui vous permettra de voter pour votre candidat(e) idéal(e).


Jean DA LUZ - redaction@tourmag.com

Lu 2790 fois
Notez


1.Posté par beissier philippe le 07/02/2005 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Essayons de pas etre ridicule une fois de plus, tachons d'élire un vrai président, qui puisse être respecté par tous, que l'on puisse reconaitre sa valeur humaine et professionelle, qu'il sache défendre des valeurs commerciales certes mais également humaine, qu'il puisse faire valoir un parcours digne d'un capitaine d'industrie, qu'il ne se prenne pas pour une star, qu'il ne soit surtout pas un patron de réseau, qu'il soit aimé de ces collaborateurs, qu'il soit aimé par les agences de voyages, qu'il soit respecté par les acteurs du tourisme, qu'il sache s'exprimer dans un français compréhensible et à la portée de tout un chacun, qu'il ne soit pas marqué par 30 ans d'antichambre de la présidence, qu'il soit à l'age et la reflexion de raison, qu'il incarne pour le grand public quelque chose en rapport avec le voyage et les agences de voyages, qu'il ne veuille pas être calife à la place du calife, la liste est encore longue mais en résumé qu'il soit à nos yeux le meilleurs des présidents du SNAV en ayant toutes ces qualités.....je pense que la profession à besoin d'un homme sera son représentant et pas son diviseur, ni son fossoyeur.
Allez Monsieur Colson sortez du virtuel, je pense, et ne suis pas le seul, que vous etes l'homme de la situation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com