TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





II. "Avec les nouveaux écrans design, les agences vont pouvoir vendre plus et mieux"

Interview Jean-Dominique Evain, directeur commercial d’IGA


Rédigé par Rémi Bain Thouverez le Vendredi 12 Décembre 2014

Comme le dit le directeur commercial d’IGA, il peut encore avoir débat. Mais la réalité s’impose à tous. Le mode design s’affirme comme la référence dans tous les secteurs et il finira aussi par le faire dans celui du tourisme : pour le meilleur.



i-tourisme : Peut-on mesurer les bénéfices utilisateurs du mode graphique ?

Jean-Dominique Evain : "Oui nous le pouvons. Globalement, avec les nouveaux écrans, les agences vont pouvoir vendre plus et mieux, tout en réduisant les coûts.

Je peux vous donner des chiffres : le temps de saisie est diminué d’au moins 10%.

A cela, il faut additionner les automatisations et elles sont nombreuses."

i-tourisme : Alors soyons concrets, avez-vous un exemple ?

JDE : "Celui qui me vient spontanément est celui des assurances.

70% des agences n’osent pas les proposer pour ne pas perturber leur vente. C’est quand même un comble !

Sur internet, les pure players ne se gênent pas pour le faire.

Avec nos nouveaux écrans, le vendeur sera exposé à des infos bulle assurance, adaptées à chacune de ses réservations. Il pourra facilement et simplement proposer systématiquement l’achat d’une assurance contextualisée.

Vous voyez, le mode graphique favorise les ventes additionnelles. Il permet également de piloter l’activité en fonction des situations."

i-tourisme : Vous pouvez nous en dire plus ?

JDE : "Les écrans sont interactifs. Ils sont connectés au portail et d’un simple clic vous accédez à l’analyse des données : quelle est la marge de votre vente ?

Quel est le point mort ? Quelles sont les optimisations possibles?

Désormais toutes ces informations sont disponibles pour le vendeur, le chef d’agence ou le travel manager.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que toute la chaîne des activités des agences gagne en productivité."

"Le back-office est relié au GDS"

i-tourisme : En fait, à vous entendre, le back-office, tel qu’on le connaissait, c’est-à-dire l’enregistrement et facturation des commandes, ne ressemble plus en rien à sa vocation d’origine.

JDE : "En effet, nous sommes plus en présence d’un portail collaboratif qui permet le partage et les échanges entre l’agence, ses fournisseurs et son client.

C’est un dialogue inter-applicatif avec des web-services."

i-tourisme : Et avec les GDS ?

JDE : "Le back-office est relié au GDS.

A chaque interrogation, c’est ce dernier qui renvoie la réponse, ce qui garantit l’absence totale d’erreur.

Ensuite, pour 90% des transactions, il est possible d’un clic de déclencher automatiquement la facturation.

Le gain de productivité est total. Idem pour l’établissement des devis ou la gestion du CRM."

i-tourisme : C’est-à-dire ?

JDE : "Les agences établissent un grand nombre de devis. Pour les établir et obtenir un travail visuellement satisfaisant, elles doivent, ouvrir une fenêtre si elles veulent intégrer une image, à partir de leur word.

Ce n’est pas difficile, mais c’est du temps et il faut avoir une certaine habitude.

Avec nos écrans windows, c’est du web, c’est plus intuitif et vous restez dans la même application pour aller chercher un contenu externe.

C’est beaucoup plus simple et vous gagnez du temps."

"La possibilité de procéder à un travail plus fin"

Jean-Dominique Evain, directeur commercial d’IGA
Jean-Dominique Evain, directeur commercial d’IGA
i-tourisme : Et pour le CRM ?

JDE : "L’agent de voyages n’est pas un graphiste professionnel.

Pourtant le marketing online est devenu aussi une grosse activité pour les agences.

Avec la nouvelle application, elles peuvent facilement créer une newsletter et en soigner la présentation.

De plus, pour obtenir des résultats elles doivent nécessairement mieux cibler.

Nous leur donnons la possibilité de procéder à un travail plus fin en croisant différents critères. Voilà une avancée concrète et positive qu’il faut signaler."

i-tourisme : Cela me donne l’occasion de vous poser cette question. Vous êtes un des leaders du secteur et nous n’entendions pas parler de vous. Vous commencez à reprendre la parole à l’occasion de vos nouvelles solutions. Pourquoi un si long silence ?

JDE : "Les technologies ne reposent plus sur les mêmes bases avec, en particulier, la prise en compte des interfaces internet.

Nous devions évoluer pour nous adapter à cette nouvelle donne. C’était une véritable remise en cause et nous avons décidé de remettre à plat toute notre architecture informatique.

Nous avons préféré garder le silence pendant ce redéploiement pour ne communiquer qu’une fois que nos solutions seraient opérationnelles."

i-tourisme : J’entends votre explication, mais pourquoi 2 ans ? Il ne faut pas 2 ans pour faire évoluer un logiciel ?

JDE : "Si, car ce n’est pas une évolution, mais une nouvelle architecture que nous avons mise en place.

Il faut de la ressource : plus de 15 personnes ont travaillé sur le projet, du temps et de l’agent. Ça ne s’improvise pas."

i-tourisme : De l’argent ? C’est cher ?

JDE : "Plus que vous ne le pensez. Je vais même vous faire une confidence.

Si nous n’avions pas une autre activité dans le domaine des assurances, nous n’aurions pas pu financer, avec le seul département tourisme, cette nouvelle architecture.

C’était pour nous une remise en cause et un investissement financier, à notre échelle, très important."

i-tourisme : Et pour conclure, les résultats suivent ?

JDE : "T9 est une grosse révolution chez nous.

Mais les clients sont très demandeurs. Vous savez, si vous parvenez à automatiser les factures, éviter les ressaisies, diminuer le risque d’erreur et enfin améliorer l’efficacité des ventes, les agences suivent."

Lu 2781 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 16:28 Quand Uber mise sur l'Intelligence Artificielle


PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com