Loading


II - Enquête : « L’Egypte, là où tout commence... » sauver l’été et... anticiper la reprise !

L’Egypte de Tahrir


Ce soir, l’Office du Tourisme égyptien récompense les meilleurs vendeurs du challenge « L’Egypte est un must ». D’autres opérations de communication animent les marchés pour stimuler la reprise dès cet été tandis que la stratégie de reconquête se peaufine.



Amr El Ezaby, Président de l'Office du Tourisme sera présent à Paris ce soir aux côtés de Mounir Fakhry Abdel Nour, le nouveau ministre du tourisme, et de Nahed Rizk, directrice du bureau français du tourisme
Amr El Ezaby, Président de l'Office du Tourisme sera présent à Paris ce soir aux côtés de Mounir Fakhry Abdel Nour, le nouveau ministre du tourisme, et de Nahed Rizk, directrice du bureau français du tourisme
La révolution a provoqué un effondrement de la fréquentation touristique en février et mars et, dans une moindre mesure, en avril.

A ce titre, le taux d’occupation des hôtels du centre du Caire livre une bonne photographie de la période : jusqu’au 25 janvier, il était légèrement supérieur à 70%.

Il a ensuite chuté jusqu’à 10% fin février (maigre consolation, le prix de la chambre a augmenté de 30% pendant les évènements en raison d’une forte demande de la part des media !) avant de remonter à 30% en avril.

Il était de 90% à la même période en 2010…

Reste que, contrairement à la Tunisie, l’été est une basse saison pour l’Egypte même si tous les marchés ne sont pas logés à la même enseigne.

Amr El Ezaby, Président de l'Office du Tourisme, souligne que mai, juin et juillet sont toujours des « petits » mois en terme de fréquentation.

Le marché arabe réserve traditionnellement en dernière minute

Une campagne de publicité a été lancée en avril dans différents médias arabes, soutenue par des invitations de professionnels et de personnalités à visiter l’Egypte.

Mais certains pays de la région sont confrontés à des troubles politiques et le mois d’août coïncide avec le Ramadan, moment peu favorable aux voyages.

Les clients arabes réservent traditionnellement en dernière minute, et les hôteliers du Caire observent depuis fin mai un « frémissement » des ventes pour le mois de juillet.

L’Egypte compte également beaucoup sur le marché de l’est européen. Alors que la Russie n’a levé ses restrictions de voyages que le 1er avril, bonne dernière, les touristes, très réactifs, sont aussitôt revenus sur les plages de la mer Rouge.

« La Turquie affiche complet cet été, l’Egypte va être une destination alternative de choix», estime Amr El Ezaby.

Les enjeux concernent l'automne

Au-delà des prochains mois, les enjeux concernent surtout l’automne. « La vie ne s’est pas arrêtée en Egypte pendant la révolution », souligne El Ezaby.

L’office de tourisme a continué à participer aux salons internationaux, à faire des opérations de co-branding avec des TO.

Et les campagnes de publicité sur les chaînes de télévision type CNN ou BBC World ont très vite repris.

Par chance, le slogan adopté en 2009 - « L’Egypte, là où tout commence » -colle parfaitement à la nouvelle situation et le bureau allemand du tourisme égyptien l’a déjà décliné avec des images de la place Tahrir !

De son côté, la compagnie Egyptair présente sur son site Internet un petit film rendant hommage à la révolution baptisé « les Ailes de la Liberté ».

Ce soir, le nouveau ministre du tourisme à Paris

« Nous avons le support du monde, qui est heureux pour nous, et je suis persuadé sur la reprise sera rapide », insiste Amr El Ezaby.

Il sera présent à Paris ce lundi soir, aux côtés de Mounir Fakhry Abdel Nour, le nouveau ministre du tourisme, et de Nahed Rizk, directrice du bureau français du tourisme, pour récompenser les meilleurs vendeurs du challenge « l’Egypte est un must ».

Ce sera l’occasion de rencontrer les professionnels français et de les assurer que le pays mettra tout en œuvre pour les aider à relancer les ventes.

3 questions à Nahed Rizk, Directrice de l’Office du Tourisme égyptien à Paris

Nahed Rizk : ''Les TO nous ont conseillé de ne pas communiquer trop vite, d’une part parce que nous entrons dans la basse saison, d’autre part parce que la guerre en Libye pénalise la région toute entière''
Nahed Rizk : ''Les TO nous ont conseillé de ne pas communiquer trop vite, d’une part parce que nous entrons dans la basse saison, d’autre part parce que la guerre en Libye pénalise la région toute entière''

TourMaG.com - Comment se comporte le marché français après la révolution ?

Nahed Rizk :
"La reprise est très douce. Ceux qui avaient réservé leur voyage sont partis, notamment pendant les vacances de Pâques.

En revanche, les nouvelles réservations sont rares. Elles reprennent plus vite sur Internet que par le réseau des agences et concernent plutôt des produits balnéaires."

TourMaG.com - Prévoyez-vous un plan de relance ?

Nahed Rizk :
"Les TO nous ont conseillé de ne pas communiquer trop vite, d’une part parce que nous entrons dans la basse saison, d’autre part parce que la guerre en Libye pénalise la région toute entière.

En revanche, nous avons repris les opérations de relations publiques. Un voyage de presse a été organisé fin mai avec Fram à Taba ; une équipe de France 3 est partie à Dahab pour le championnat du monde d’apnée …

J’ai également accompagné les Pionniers du Tourisme à El Gouna fin mai : 130 professionnels, TO et agences de voyages, ont pu constater que l’accueil des Egyptiens est toujours aussi chaleureux et qu’il n’existe aucune agressivité envers les touristes.

Vis à vis du grand public, nous communiquerons à la rentrée avec un message fort destiné à rassurer. Nous allons faire témoigner des acteurs du tourisme ainsi que la population égyptienne dans les grands quotidiens et sur Facebook."

TourMaG.com - Vous ne pensez pas que le message peut-être brouillé par les élections de septembre ?

Nahed Rizk :
"Non. Les élections vont montrer que l’Egypte est un pays démocratique, c’est très positif. Il y a déjà un précédent avec le référendum de mars dernier : tout s’est parfaitement déroulé."

A suivre :

Mardi - Fréquentation : Sauver l’été, anticiper la reprise
Mercredi - La stratégie du nouveau ministre du tourisme, le point de vue des TO français
Jeudi - Mer Rouge et Méditerranée, le balnéaire concentre les 3/4 des arrivées.
Vendredi - Sur le Nil et au Caire, un produit de plus en plus diversifié, de plus en plus sophistiqué.


A LIRE : I - Dossier enquête : L’Egypte de Tahrir n'a pas révolutionné le tourisme

Rédigé par Pascale MOUGENOT le Lundi 6 Juin 2011
Lu 2974 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






Club AGV Premium



Challenge de vente




BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.