TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





II - Recrutement : comme un léger frémissement de reprise...

''Tourisme, mode d'emploi''


Rédigé par Genny Smith le Jeudi 22 Février 2007

Non, ce n’est pas l’euphorie et certains plans sociaux sont toujours en cours. Mais de nombreuses entreprises constatent une vraie reprise de l’activité. Et après avoir fonctionné avec un effectif en flux tendu pendant les années de crise, il leur faut aujourd’hui faire appel à des « bras » supplémentaires, en CDD, CDI ou en sintérimaires qui ont une tendance curieuse à s’allonger.



A l’ANPE Tourisme, Marina Caraboeufs, la directrice de l’antenne n’en est pas encore à dire que le secteur est « en tension » comme celui de l’hôtellerie, mais elle constate que la baisse des demandeurs d’emploi dans le secteur touristique suit la même courbe descendante que l’ensemble des autres secteurs de l’Ile de France, soit - 14 % en ce début d’année.

Une évolution qui reste à vérifier sur le plus long terme. Mais c’est le premier élément positif depuis longtemps. Car depuis les événements de septembre 2001, l’antenne spécialisée sur le tourisme a plutôt vécu une activité très linéaire de ses opérations : environ 2000 dossiers de demandeurs d’emploi par an pour 3 500 offres d’emploi.

Si les offres étaient plus nombreuses avant 2001, tout n’est pas imputable aux conséquences de l’action terroriste. Ainsi, un certain nombre de postes ont disparu avec l’informatisation des outils et notamment les offres d’agents de réservation chez les tour-opérateurs. Ces jobs traditionnellement saisonniers permettaient souvent aux débutants d’acquérir la fameuse première expérience, sésame tant espéré en début de carrière.

"Les postes d‘agents de réservation sont en diminution"

II - Recrutement : comme un léger frémissement de reprise...
Aujourd‘hui, trois profils sont principalement demandés par les employeurs à l’ANPE : les billettistes, les forfaitistes, les agents de comptoir.

Des offres dont une partie non négligeable est convoitée par des personnes en poste qui souhaitent simplement changer d‘entreprise... L’ANPE étant un service public, il n’est pas uniquement réservé à ceux qui ont perdu un emploi!

Les entreprises de travail intérimaires spécialisées sur le secteur, (principalement 3 TV, MS Victoire et Manpower Tourisme ) vérifient la tendance constatée à l‘ANPE. « Les postes d‘agents de réservation sont en diminution à cause de l‘internet mais aussi parce que certains tour-opérateurs ont délocalisé leur call centers en province ou à l‘étranger », explique Françoise Kepessy de 3 TV.

La demande des TO se situe davantage sur du support clients et de l’après-vente

« Aujourd’hui, la demande des tour-opérateurs se situe davantage sur du support clients et de l’après-vente. Ce ne sont plus des agents de réservation mais des informaticiens que les TO recrutent », ajoute Benoit Fouillard de Manpower Tourisme.

Il constate également que, globalement, l’offre des missions intérimaires a évolué depuis l‘ouverture de l‘antenne Tourisme de Manpower en 1997. D’une proportion de 70 % de recherche de billettistes pour 30 % d’agents de comptoir, on est passé à une quasi-égalité de l’offre sur ces deux postes qui constituent la grande majorité des missions offertes.

Cette diminution de la demande pour les billettistes s’expliquerait en partie par la prise de relais via l’informatique d’ une bonne partie du savoir-faire traditionnel des spécialistes de la billetterie. Par ailleurs, certaines entreprises internationales imposent dans le cahier des charges de leurs budgets voyages l’obligation d‘un interlocuteur attitré - ce qui exclut, de fait, les intérimaires.

3 questions à Benoit Fouillard, Manpower Tourisme

TourMaG.com - Les débutants ont-ils leur chance en intérim ?

Benoit Fouillard -
Nous recrutons avant tout du personnel expérimenté qui doit être immédiatement opérationnel sur le terrain. Chaque candidat doit d’ailleurs passer un test Amadeus à l’agence avant d’être sélectionné. Cela dit, pour les candidats qui sont intéressés de travailler en intérim plutôt qu’en CDI classique, nous pouvons leur offrir des formations complémentaires. Il faut toutefois que le candidat ait passé un pacte de confiance avec nous et qu’il soit disponible pour travailler avec nous dans la durée.

TM.com - Est-on corvéable à merci lorsqu'on est intérimaire ?

B.F. -
Pas plus que dans un poste classique. Par contre, au moment du recrutement, nous enregistrons le profil de chaque candidat avec des caractéristiques comme peut travailler le soir, le week-end, peut se déplacer en province, accepte les horaires irréguliers, etc. Ce qui permet d’éviter les mauvaises surprises au maximum une fois que le candidat est envoyé en mission. L’interim est un mode de vie. Il permet de choisir les entreprises où on va travailler.

TM.com - Le salaire est-il un élément déterminant pour être intérimaire ?

B.F. -
Il y a la prime de précarité et les congés payés qui gonflent le salaire d’un intérimaire. Notre objectif est de vendre au mieux le candidat à l’entreprise qui cherche du personnel. Le salaire d’un agent de comptoir est d’environ 1 800 euros hors prime de précarité et congés payés, celui d’un billettiste Affaires de 2 000 euros et un chef de projet dans l’événementiel par exemple, peut aller jusqu’à 4 000 euros. Mais le salaire varie d’une mission à une autre. Chez Manpower, les intérimaires bénéficient aussi de l’effet groupe avec un comité d’entreprise, une mutuelle santé, de la prévoyance, le 1% logement, la participation aux bénéfices…

Lu 4147 fois
Notez


1.Posté par moussu valérie le 26/02/2007 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis passionnée de voyages. J'ai visité : la Turquie, l'Italie, l'Espagne, la Suède, la Norvège, le Canada, le Maroc, la République Dominicaine, la Guadeloupe, la Tailande, la Fra

2.Posté par philippe beissier le 26/02/2007 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est trés parisien comme raisonement, quand je passe par l'ANPE tourisme à Marseille je reçois des fleuristes, des vendeuses de fringues et même un boucher !! et les entreprises d'interim elles nous trouvent des postualants venant de Paris à loger à l'hotel et à déplacer pour la modique somme de 900 €uros par semaine hors salaire.
Si je puis me permettre c'est pas un coup de génie votre article.

3.Posté par moussu valérie le 26/02/2007 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis passionnée de voyages. J'ai visité : la Turquie, l'Italie, l'Espagne, la Suède, la Norvège, le Canada, le Maroc, la République Dominicaine, la Guadeloupe, la Tailande, la France et bientôt fin Mars le Kenya... Mon père avait un voilier et nous avons visité les baléares, les cotes Espagnoles et Françaises ainsi que la Corse. Riche de toutes ces expériences je pense pouvoir apporter en plus mon sens de la communication, du conseil et de la convivialité à votre entreprise.
mon tél et fax : 04.42.92.79.00 merci

4.Posté par moussu valérie le 26/02/2007 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'habite à Lambesc à coté D'Aix en Provence et de Salon


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Février 2007 - 17:31 I - Convention collective : le SNAV va revoir sa copie

 

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com