TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





II. - Tozeur (Tunisie) : la crise a commencé avec le désengagement des opérateurs français

La région déconseillée par le Quai d'Orsay


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 1 Janvier 2012

Les professionnels du sud ouest tunisien sont touchés de plein fouet par les conséquences sur leur région de la révolution et de la guerre en Libye voisine. S'y ajoutent depuis le 24 novembre dernier de nouvelles restrictions du Quai d'Orsay mettant, à leur grand désarroi, leur région en zone rouge.



Les méharistes de Douz frappés par les directives du Quai d'Orsay - Photo MS
Les méharistes de Douz frappés par les directives du Quai d'Orsay - Photo MS
72 heures après sa prise de fonction Elyes Fakhfakh nouveau ministre du tourisme de Tunisie se déplaçait à Tozeur. (LIRE)

Sur son agenda qui se remplit à toute vitesse : une rencontre avec les professionnels du sud ouest doublement touchés par la révolution de Jasmin et la guerre en Libye et, depuis le 24 novembre dernier, par le Quai d'Orsay.

Depuis sa dernière mise à jour la rubrique « Conseils aux Voyageurs » ce dernier désigne la région située au sud de Douz comme « formellement déconseillée ».

Cette décision, les professionnels du tourisme saharien qui connaissent la réalité du terrain la jugent totalement injustifiée.

Les gens du sud, dans leur globalité, estiment que les problèmes liés à la sécurité font partie du passé.

Pour eux, après la révolution, après la guerre en Libye voisine, après des élections libres et transparentes aux résultats nullement contestés, le temps de la reconstruction est venu. 

Aussi ils s'interrogent sur cette zone rouge instaurée après les élections tunisiennes par le Ministère français des Affaires Étrangères, de très loin leur premier marché émetteur.

La France, seul pays à déconseiller « formellement » le sud

« De tous les marchés émetteurs européens seule la France émet des restrictions.

Pourquoi une telle décision sur notre région maintenant ? Pourquoi la décréter « formellement déconseillée » alors que celle qui englobe Gafsa, Sidi Bouzid et Kasserine est seulement « déconseillée 
?» interroge Ali Ben Zaïed spécialiste du tourisme saharien.

Quand on lui parle de trafic d'armes ou de risques d'enlèvement, il s'insurge.

« Regardez la carte. De telles exactions si elles devaient arriver se feraient beaucoup plus au sud, là où la Tunisie se rétrécit pour devenir une pointe et partager sa frontière avec la Libye et l'Algérie.

Ici, les frontières sont éloignées, la zone à traverser depuis la Libye ou l'Algérie nécessite un détour beaucoup trop long et périlleux pour qui la connaît mal. De plus elle est étroitement surveillée par la garde nationale
 ».

Ce jeune entrepreneur reprend les rênes de l'entreprise créée par son père, l'un des pionniers du tourisme saharien. Nous l'avions rencontré le 24 octobre dernier au lendemain des élections.

Ce jour-là, le résultat des élections n'était pas encore connu. Son carnet de commande était bien rempli.

Pour les gens du village qu'il fait vivre avec les retombées de l'entreprise, pour les chameliers qu'il emploie, la saison s'annonçait sous de bons augures. (Voir Tourmag.com du 24 octobre 2011)

Depuis notre première rencontre, la donne a changé, les annulations se sont multipliées en pleine haute saison.

Relativement réduit, le trafic des randonnées sahariennes, chamelières, pédestres ou motorisées se poursuit cependant avec l'aval des Autorités tunisiennes.

«Le désengagement des opérateurs français »

A Tozeur les oasis se fêtent en décembre - Photo MS
A Tozeur les oasis se fêtent en décembre - Photo MS
Quant aux autres, les professionnels d'un tourisme plus classique avec séjours hôteliers à Tozeur ou Nefta, ils se disent également touchés, cette restriction jetant un doute sérieux sur la sécurité de l'ensemble du sud tunisien.

« A Tozeur, la crise du tourisme est antérieure à la révolution du 14 janvier. Elle a commencé avec le désengagement des opérateurs français et de leurs marques emblématiques qui drainaient le marché français particulièrement important pour nous.

Ce fut d'abord le Club Med, puis Nouvelles Frontières, puis le Groupe Accor. Le dernier en date est Jet tours qui a retiré le label Eldorador à notre hôtel. Il ne reste plus que le Framissima comme hôtel-club français
».

Jamel Mnasri, directeur général du Ksar Rouge parle en connaissance de cause.

Son hôtel était encore très récemment un Eldorador à succès. Il redevient un hôtel classique parmi les autres avec les conséquences que l'on devine sur la commercialisation.

«.Nous demandons des horaires mieux adaptés aux besoins des touristes »

A Tozeur, très populaire,  le festival des oasis se célèbre aussi dans les rues de la vieille ville avec des conteurs, des chanteurs et des musciens.. Photo MS
A Tozeur, très populaire, le festival des oasis se célèbre aussi dans les rues de la vieille ville avec des conteurs, des chanteurs et des musciens.. Photo MS
« Nous savons que les caisses sont vides. Nous ne demandons pas d’argent. Pour retrouver la croissance nos besoins sont ailleurs » déclare de son côté Nabil Chokmani directeur général de l’Eden Palm de Tozeur.

Ce site installé dans la palmeraie met remarquablement en valeur le patrimoine oasien et son arbre emblématique le palmier dattier.

Les hôteliers du désert, les spécialistes du tourisme saharien, les responsables des sites touristiques, des musées et parcs de loisirs, les nombreuses agences réceptives du sud (26 à Douz d’où partent les randonnées sahariennes, presque autant à Tozeur) se retrouvent sur trois principales revendications.

Pour le transport aérien entre Tozeur et Tunis ils demandent des horaires plus adaptés aux besoins des touristes étrangers. « Les vols doivent arriver tard le soir à Tozeur et partir tôt le matin afin que nos clients puissent avoir de bonnes correspondances avec les vols internationaux. »

Ils souhaitent aussi rompre avec cette coutume du circuit organisé ne prévoyant qu’une seule nuit à Tozeur (ou Nefta) aux touristes pour « faire » le sud tunisien.

« Nous demandons que les circuits prévoient au moins deux nuits dans notre région »... Message à transmettre au professionnel du voyage, décideur final.

La troisième revendication des « pros » du sud complète la précédente.

Allonger la durée du séjour permettrait de mieux faire connaître le patrimoine culturel et historique de la région ainsi que ses attractions sportives et ludiques qui, à l’instar de l’ « Eden Palm », du parcours golfique de 18 trous ou du « Sahara Lounge » avec  ses « accro palmes » et autres tyroliennes ont de quoi séduire les visiteurs de toutes générations.

Tozeur possède de nombreux atouts sous exploités. Au rang de ses cartes maîtresses, sa situation au cœur de Djerid.

Elle permet en effet de découvrir sans fatigue, en « étoile », des paysages qui, des oasis de montagne aux premières dunes du grand erg en passant par le fameux chott el Djerid se contrastent magnifiquement.

Lu 5652 fois

Tags : tozeur, tunis, tunisie
Notez


1.Posté par mark75 le 03/01/2012 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hébergement et services très bas de gamme .
+ ambiance générale morose voire anxiogène
+ retour en force (et très visible) de signes et/ou codes religieux
+ un état chancelant qui prépare l'islamisation du prochain ( gouvernement)
+ au sud : zone de tous les trafics et qui petit a petit envahissent le pays.

Il faut être totalement inconscient pour proposer et oser vendre une telle destination ! !

Idem pour l' EGYPTE
Bientôt le MAROC ? (poser la question, c'est y répondre)

2.Posté par dominique le 03/01/2012 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mark75 votre commentaire tendancieux est non seulement faux mais raciste. On peut juste déplorer effectivement le manque de clients et c'est bien ce qui provoque le malaise. Mais les touristes sont toujours bien reçus dans le Sud Tunisien, et le serons toujours ! De quel état chancelant parlez vous. Vous croyez que l'Europe est plus stable en ce moment ! Depuis les élections et bien que ce soit un parti islamiste qui soit arrivé en tête, rien n'a changé et malheureusement beaucoup de fausses rumeurs courent suite à quelques incidents isolés qui ont eu lieu bien loin des endroits touristiques, et qui sont plus d'ordre économique et social qu'autre chose, comme il en existe actuellement en Europe. Par ailleurs, alors qu'aucun incident n'ait été à déplorer, la position alarmiste injustifiée du Quai d'Orsay n'a fait qu'empirer la désertion des touristes ce qui effectivement engendre un moins bon service en raison des licenciements de personnel. Nous n’avons vraiment pas besoin de touristes comme vous qui donnez une image fausse d’un pays qui a bien du mérite. Dans la même année la Tunisie a fait face à une révolution, mais a accueilli malgré tout des milliers de réfugiés à la frontière Libyenne sans broncher et avec une formidable solidarité. Je ne suis pas sur que ça se serait passé aussi bien dans un pays « plus développé ». Et arrêtez de faire l’amalgame avec l’Egypte où la situation est beaucoup plus grave ! Amis touristes, la Tunisie se relève ….. et nous vous accueillerons toujours de bon cœur !

3.Posté par mark75 le 03/01/2012 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dominique : je vous cite : ... "amalgame avec l' Egypte ou la situation est - - - beaucoup plus grave --"
Vous ne niez donc pas que la situation est grave si ce n'est très grave.
Pour ce qui est de l'avenir : libre a vous de rêver , moi je travaille.

Prenons date et rendez vous dans 18 mois .......

4.Posté par Sofiane Guiga le 03/01/2012 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher mark75,

Vous rayonnez par votre méconnaissance du sud tunisien.
"Hébergement et service bas de gamme": Lorsque l'on voyage dans le sud tunisien, ce n'est pas pour rester dans chambre d'hôtel ou bord de la piscine, c'est pour aller à la découvert d'un peuple extrêmement accueillant et découvrir des paysages uniques...si vous proposez le sud pour ses hôtels et son service, c'est que vous extrêmement incompétent.

"+ ambiance générale morose voire anxiogène": Ne trouvez-vous pas normal qu'un peuple soit inquiet pour son avenir? Peut être que vous trouvez l'ambiance actuelle en France bien meilleur ?

"+ retour en force (et très visible) de signes et/ou codes religieux": Vous sous-entendez le voile? En quoi est-ce que le port du voile vous incite à déconseiller une destination? Ne voyez-vous pas qu'en France (et dans le monde entier), les musulmans portent de plus en plus le voile? Dans ce cas, pourquoi ne pas déconseiller les Emirats Arabes Unis?

"+ un état chancelant qui prépare l'islamisation du prochain (gouvernement)" La société civile tunisienne, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, lutte tous les jours pour protéger ses acquis et notamment les droits de la femme. Nous sommes loin devant le Maroc et de tout les pays arabes en terme de liberté de culte.

"+ au sud : zone de tous les trafics et qui petit a petit envahissent le pays." pfffff, vous êtes pathétique. Le sud a toujours été une zone d'échange avec la Lybie, ce n'est pas nouveau et celà ne change absolument rien. La garde nationale (et aujourd'hui l'armée) surveille cet étroite pointe pour éviter tout terroriste ou armes d'entrer à l'intérieur du pays.

"Il faut être totalement inconscient pour proposer et oser vendre une telle destination ! ! " Pour rappel, en 2011, la Tunisie a accueilli 4.5 millions de visiteurs SANS AUCUN incident alors qu'elle vivait sa révolution et qu'une guerre avait lieu chez notre voisin Lybien.

Cessez de comparer l'Egypte avec la Tunisie. C'est tout simplement incomparable en terme de sureté et de forces aux pouvoirs.

Les tunisiens et amis de la Tunisie n'ont pas besoins de gens comme vous et vous n'avez pas le droit d'affirmer autant de mensonges.

5.Posté par mark75 le 03/01/2012 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur GUIGA ,

Je note simplement que vous confirmez toutes mes constatations:

"Ne trouvez-vous pas normal qu'un peuple soit inquiet pour son avenir"
"les musulmans portent de plus en plus le voile"
"La société civile tunisienne, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, lutte tous les jours pour protéger ses acquis"
"Le sud a toujours été une zone d'échange avec la Lybie, ce n'est pas nouveau et celà ne change absolument rien".

Pour info mes propos ne sont pas spécialement dirigés vers le "sud tunisien" mais vers la destination TUNISIE dans son ensemble.

6.Posté par Claire92 le 05/01/2012 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marc je suis tout à fait d accord avec vous.La Tunisie est un pays qui s est dégradé et malheureusement les occidentaux ne sont plus les bienvenus.Vous n êtes pas raciste vous êtes réaliste .

7.Posté par Sofiane Guiga le 05/01/2012 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mark75,

"Ne trouvez-vous pas normal qu'un peuple soit inquiet pour son avenir": en quoi vous deconseilleriez cette destination?

"les musulmans portent de plus en plus le voile" --> et alors? Qu'est-ce que ça change pour un touriste
?
"La société civile tunisienne, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, lutte tous les jours pour protéger ses acquis" --> les sit-in et manifestations ont toutes lieu à un seul endroit, sur une place où siège le gouvernement. Cet endroit n'est pas fréquenté par des touristes car il ne représente aucun intérêt.

"Le sud a toujours été une zone d'échange avec la Lybie, ce n'est pas nouveau et celà ne change absolument rien". --> La Lybie exporte son pétrole en Tunisie et la Tunisie exporte des produits de grandes consommations...pas de drogue, pas d'armes, rien d'illégal.

Donc vos commentaires tendancieux, on s'en passera. Peut être que vous le faite exprès car vous travaillez unuiquement sur des destinations en France, en Europe, en Asie...

Vos paroles restent minable. Vous ne comprenez rien à la situation en Tunisie car vous ne cherchez pas à comprendre.

Claire92, les Tunisiens n'ont jamais eu autant besoin des occidentaux qu'aujourd'hui! En leurs tournant le dos, les tunisiens vont devoir se tourner vers des pays anti-démocratique qui se feront un plaisir de nous accueillir afin de recréer une petite Arabie-Saoudite...ça vous plairait? Moi pas! Et la majorié des tunisiens non plus.

Bref.

8.Posté par Claire92 le 05/01/2012 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@sofiane,malheureusement c est le gouvernement qui est mis en place qui porte préjudice aux tunisiens.vous êtes un peuple accueillant mais vous n etes pas responsables des déclarations racistes de votre président envers la France et les français.C est pour cela que la majorité des français ont boycotté votre pays.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com