TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






II. WiziShop, la solution e-commerce à la performance

Interview de Grégory Beyrouti, co-fondateur et CEO de WiziShop


Rédigé par Nicolas Pasquier le Lundi 25 Mai 2015

WiziShop est une solution e-commerce qui permet de créer, développer et administrer sa boutique en ligne facilement. L’entreprise se base sur un modèle économique particulier : à la performance. La rémunération se fait en fonction d’un pourcentage du chiffre d’affaires des clients, allant de 3% à 0,3%. Ce modèle impose une philosophie un peu particulière : celle du gagnant-gagnant. Le but est le même que celui des clients : générer du chiffre d’affaires. Grégory Beyrouti, co-fondateur et CEO de WiziShop a expliqué à la rédaction de iTourisme/TourMaG les attentes des clients dans leurs démarches de transformation digitale.



©WiziShop
©WiziShop
i-tourisme : Quelles sont les problématiques que les dirigeants d’entreprise rencontrent quand ils veulent passer au digital ?

Grégory Beyrouti : "Elles sont nombreuses mais essentiellement liées au manque de connaissances et de compétences en Informatique et webmarketing.

Lorsque l’on gère une activité seul et que l’on manque de moyens pour embaucher, il faut souvent s’improviser marketeur, développeur, logisticien, community manager,... en plus du métier de base qui est d’être commerçant.

Également, certains entrepreneurs font parfois appel à des freelances pour créer leur boutique en ligne.

Mais une fois le contrat avec le freelance révolu, ceux-ci ne savent quasiment plus rien faire sur leur boutique, que ce soit pour la modifier ou résoudre un bug. Ils se retrouvent donc très souvent coincés.

Nous avons beaucoup de clients qui sont arrivés chez WiziShop après une mésaventure de ce type. Ils savent que chez nous, ils ne se retrouveront jamais seuls face à une difficulté technique ou un besoin particulier en développement."

i-tourisme : Quels conseils donneriez-vous aux dirigeants qui n’ont pas encore passé le cap du numérique ?

GB :
Tout simplement, si vous avez déjà une activité commerciale en magasin physique, dites-vous qu’en ligne, vous développerez votre activité en touchant forcément une cible plus large. C’est une source supplémentaire de revenus. De plus, vous pourrez créer des synergies très intéressantes entre votre magasin et votre boutique en ligne. Par exemple, si sur votre boutique e-commerce, vous proposez le retrait de colis en magasin, votre client pourra découvrir vos autres produits en magasin et augmenter ainsi ses dépenses chez vous.

"Maîtriser votre budget"

i-tourisme : Quel est le piège à éviter ?

GB :
"Une fois que vous êtes convaincu de l’intérêt de lancer votre activité en ligne, le tout est de bien se faire accompagner et de maîtriser votre budget.

Par exemple, il ne faut pas mettre tout votre budget initial dans la création de votre boutique car une fois celle-ci créée, bien que jolie, ergonomique, et disposant de nombreux atouts, les visiteurs et les ventes ne vont pas affluer sans investissements marketing.

Il faut donc bien équilibrer son budget entre le développement de la boutique et deux/trois leviers webmarketing pour commencer : relations presse, Adwords, affiliation,..."

i-tourisme : Pourquoi choisir une solution SaaS et non pas une solution Open Source ?

GB :
"Avec une solution open source, les coûts sont forcément plus importants.

Il faut compter la création de l’espace d’administration suivant le cahier des charges, la création et l’intégration du design, l’hébergement mensuel, les mises à jour suivant la mise en place des nouvelles versions de la solution Open Source en question.

Et l’ajout régulier de nouvelles fonctionnalités suivant les besoins du commerçant et l’évolution du e-commerce,...

A l’inverse, les solutions SaaS proposent un service tout compris : back office, support technique, hébergement.

Le coût ne dépend donc que du modèle économique de la solution."

"Avoir recours à la personnalisation de l’offre "

i-tourisme : Comment optimiser sa boutique en ligne ?

GB : "Il faut garder en tête qu’une boutique en ligne n’est jamais parfaite et peut toujours être améliorée. Ceci peut se faire au niveau du design pour séduire davantage le visiteur mais également, le rassurer car une jolie boutique, bien construite, est un gage de confiance pour l’internaute.

On peut optimiser l’ergonomie de la boutique pour faciliter l’utilisation faite par le visiteur et l’aider à trouver ce qu’il cherche le plus rapidement possible et avec le moins d’efforts possible.

Pour cela, on peut avoir recours à la personnalisation de l’offre qui, à l’image d’un vendeur en magasin, propose au client les produits qu’il est le plus susceptible d’apprécier, compte tenu de son historique de visites et d’achats.

L’ergonomie est également très importante à maîtriser au sein du tunnel de commande. Si votre tunnel de commande demande trop d’informations personnelles de la part du client ou présente des bugs, cela peut faire fuir votre acheteur.

On peut également optimiser sa boutique en ligne au niveau des services proposés autour de votre offre que je considère personnellement comme de véritables leviers marketing.

Par exemple, un service client facilement joignable et réactif rassurera vos visiteurs, une livraison gratuite et/ou les retours gratuits peuvent-être des éléments décisifs pour qu’un internaute achète chez vous et pas chez votre concurrent,...

L’objectif principal est d’abord de séduire l’internaute, puis le rassurer, le convaincre d’acheter et surtout, le convaincre de ne pas abandonner son panier en cours de route."

i-tourisme : Le marché, de la création des boutiques en ligne, est en pleine maturation, non ? Quelle est votre vision de ce marché, justement ?

GB :
En effet, le secteur du e-commerce connaît une croissance soutenue, tant en termes de ventes réalisées en ligne que de nombre de sites marchands actifs sur la toile. Les différents secteurs arrivent plus ou moins à maturité.

C’est le cas par exemple du e-tourisme, de la mode et de la déco.

Mais il existe encore des secteurs de niche qui représentent une aubaine pour se lancer en ligne.

Une fois que l’on tient une offre intéressante et que l’on se lance en ligne, le tout est de développer une véritable stratégie de marque plutôt qu’une stratégie orientée “produits”.

C’est avec une véritable identité et un concept fortement séduisant. De cette façon, on peut accroître fortement sa notoriété, dépendre à moindres mesures d’autres leviers d’acquisition, comme le référencement naturel, les Adwords, et réduire ainsi ses dépenses.


Lu 3447 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33








Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com