TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





III. - Chili : Séjours chics dans les vignes du Nouveau Monde

faire fructifier l’investissement par le tourisme


Rédigé par Jean-François RUST le Vendredi 8 Février 2013

Terroir de vins réputé, le Chili abrite de grands domaines dont certains ont choisi l’oenotourisme pour bonifier leur image. Exemple avec le Domaine Lapostolle et Viña Santa Cruz, vallée de la Colchagua, au sud de Santiago.Voici le troisième et dernier volet de notre reportage au Chili signé (texte et photos) Jean-François Rust.



En tout, la jauge monte à 150 000 hectares de vignes, dont près des trois quarts plantées en cépages rouges. Ici, pas de petits producteurs : chaque exploitation compte des centaines, voire des milliers d’hectares - JFR
En tout, la jauge monte à 150 000 hectares de vignes, dont près des trois quarts plantées en cépages rouges. Ici, pas de petits producteurs : chaque exploitation compte des centaines, voire des milliers d’hectares - JFR
Bref rappel. Au Chili, il y a quatorze appellations viticoles. Le terroir s’étend de 480 km au nord de Santiago, dans la vallée de l’Elqui, jusqu’à 630 km au sud, dans celle de Malleco.

Soit, sur plus de 1 100 km – mais en fractionné -, l’équivalent de la distance entre le vignoble alsacien et celui d’Irouléguy, au Pays basque.

En tout, la jauge monte à 150 000 hectares de vignes, dont près des trois quarts plantées en cépages rouges.

Ici, pas de petits producteurs : chaque exploitation compte des centaines, voire des milliers d’hectares, parfois sur plusieurs appellations. Et la quasi totalité des vins est exportée.

Vu sous cet angle, on comprend mieux que les domaines soient aux mains de grandes familles, ou d’entrepreneurs aisés.

Cet agro-business dynamique, porté par la réputation des vins du Nouveau Monde, a incité des propriétaires à investir dans l’oenotourisme de luxe. C’est le cas – avec des approches différentes - de Viña Santa Cruz et du Domaine Lapostolle, situés tous deux à 2h30 de route au sud de Santiago.

Hôtel-restaurant de 300 chambres

Santa Cruz est le fief de Carlos Cardoen. - JFR
Santa Cruz est le fief de Carlos Cardoen. - JFR
On débarque à Santa Cruz avec en tête des informations étonnantes. Modeste et banale bourgade agricole – l’exemple même de la petite ville du campo chilien, avec son plan en damier et ses boutiques cheap - Santa Cruz est le fief de Carlos Cardoen.

Un magnat chilien de 70 ans enrichi dans la vente d’armes et soupçonné d’avoir commercé avec le régime de Saddam Hussein, au moment de l’embargo.

Ce qui lui vaut depuis 1994 de rester confiné au Chili, sous peine d’arrestation à l’étranger – il est recherché par Interpol.

Peut-être soucieux de restaurer son image – où de placer durablement sa fortune -, Cardoen a investi dans le tourisme. Dans sa ville d’origine (dont il fut maire), il semble régner en bienfaiteur.

En 1995, il livre son premier bébé, un musée d’art précolombien – sa marotte. En 2000, c’est au tour d’un hôtel-restaurant, complexe d’aujourd’hui 300 chambres aux allures de resort, en plein centre-ville.

Le style est du genre « hacienda kitsch », avec personnel de salle en vrai-faux costume local.

C’est assez racoleur. Et vu le confort des chambres, honorable mais sans plus, ce n’est pas donné : aucune n’est à moins de 200 €. Mais comment remplir l’hôtel alors qu’ici, hormis la vigne, il n’y a rien ? En achetant un domaine, pardi !

Aussitôt dit, déjà fait. Quand on aime, on ne compte pas et 160 ha de plaines et coteaux à vignes tombent ainsi dans l’escarcelle de Cardoen, à quelques kilomètres de Santa Cruz.

Télécabine dans les vignes…

Sur place, rien à dire, le site est splendide. Une sorte d’océan de vignes étalé au pied d’une petite cordillère.

Tout a été pensé pour retenir le chaland. Chai, bar-dégustation, boutique : çà, c’est normal. Mais aussi observatoire astronomique et expo de météorites chiliens ; reproductions d’habitats des peuples premiers chiliens (Aymaras, Mapuches, Rapa-nui) - la marotte du tycoon, on vous l’a dit ; et, pour relier la plaine à la colline, une télécabine d’occasion (!), rachetée en Suisse.

Histoire de survoler les débats sur une centaine de mètres. Ca farte, comme dirait l’autre ! Ca farte tellement – les groupes de Chiliens, d’Australiens, d’Américains, de Brésiliens, adorent… - que Carlos Cardoen a dégainé d’autres idées.

Un « Train des Vignes » a vu le jour, day trip spécial groupes vendu aux agences de Santiago, qui sillonne plusieurs domaines autour de Santa Cruz. Sauf que depuis le tremblement de terre de 2010, voies déformées, il est à l’arrêt.

La même année, notre homme a ouvert un casino à Santa Cruz, nouveau point de fixation pour touristes désoeuvrés. Dernièrement, il devait inaugurer, au domaine, un musée automobile, avant de penser à proposer – c’est en projet - des habitations de luxe au cœur des vignes.

Meilleur vin du monde en 2008

Clos Apalta : Ici, 100% des vins sont produits, depuis 2009, en biodynamie, sous la houlette du français Jacques Begarie - JFR
Clos Apalta : Ici, 100% des vins sont produits, depuis 2009, en biodynamie, sous la houlette du français Jacques Begarie - JFR
Cette dernière initiative est bien la seule qui l’apparente à la démarche engagée par le domaine Lapostolle, ou plutôt du « Clos Apalta », l’écurie vinicole Formule 1 de cette exploitation 100% française.

Propriété depuis 1994 d’Alexandra Marnier-Lapostolle (la célèbre maison de vins et spiritueux), le domaine couvre 360 hectares au Chili, sur plusieurs appellations. Dans la vallée de la Colchagua, un peu à l’est de Santa Cruz, Clos Apalta, 190 hectares posés en amphithéâtre, fait office de vitrine.

Ici, 100% des vins sont produits, depuis 2009, en biodynamie, sous la houlette du français Jacques Begarie. La quasi-totalité est exportée, surtout aux Etats-Unis et en Europe – Vina Santa Cruz, elle, exception notable au Chili, produit presque exclusivement pour le marché local.

Clos Apalta est synonyme d’excellence, un pari engagé dès la création du domaine par Alexandra Marnier-Lapostolle, conseillée par la « star » Michel Rolland.

Parmi d’autres cépages, le cabernet et le carménère (emblématique du pays) produisent des rouges dont l’un, cuvée 2005, a été primé en toute modestie « meilleur vin du monde », en 2008, par la revue américaine Wine Spectator !

Restaurant gastro, suites de luxe

Le site se devait d’être à l’image du produit. La cave, œuvre de l’architecte chilien Roberto Benavente, dresse ses poutrelles de bois en forme de conque vers le ciel, au milieu des vignes. Elle répond au principe de gravitation.

Le raisin, vendangé à la main, rejoint une batterie de cuves de fermentation, joliment disposées en arc de cercle. En dessous, un chai de barriques assure l’élevage, avant l’assemblage et le transfert à l’étage inférieur pour une année supplémentaire de maturation.

Au niveau le plus bas, la cave à bouteilles est accessible par un escalier design, dont l’accès se niche sous une immense table de dégustation en verre. Les bouteilles y vieillissent encore six mois, entre les blocs de granit de la cordillère.

Pour valoriser cette image d’excellence, Clos Apalta se devait de capter un public de voyageurs internationaux, hédonistes et CSP++. Le domaine abrite ainsi un restaurant gastronomique, avec terrasse et piscine à débordement au dessus des vignes.

Et propose quatre « suites-cabanes » de luxe, une intimité raffinée qui lui vaut d’être affiliée depuis 2011 à la chaîne Relais & Châteaux.

Viña Santa Cruz et Lapostolle, deux approches mais un même but : faire fructifier l’investissement par le tourisme !

Jean-François RUST

Pratique

Aller au Chili
Air France est la seule compagnie à assurer un vol direct Paris-Santiago du Chili (durée : 13h30 à 14h). Sept fréquences hebdomadaires non stop depuis Paris CDG 2E. Vols assurés en Boeing 777-200 et Boeing 777-300. Classe économique (confortable), classe Premium. Classe affaires avec service de qualité et fauteuil-lit spacieux (vol de nuit à l’aller et au retour).
www.airfrance.fr

Location de voiture
Econorent, à l’aéroport de Santiago. Tarifs compétitifs. www.econorent.cl

Sur place
Domaine Lapostolle (Clos Apalta)
Ruta I 50, Camino San Fernando a Pichilemu km 36, Cunaquito, Santa Cruz.
Visite de la cave et du vignoble : 00 56 72 953 350.
Résidence : 00 56 72 953 360.
www.lapostolle.com

Viña Santa Cruz
00 56 72 354 920
www.vinasantacruz.cl

Hôtel Santa Cruz
00 56 72 209 600
www.hotelsantacruzplaza.cl

Lu 3168 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com