TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





III. Réinventer la Méditerranée : vers la fin de la crise économique de 2008 ?

La synthèse d'Etienne Pauchant, Fondateur de META


Rédigé par Etienne Pauchant, Fondateur de META le Lundi 22 Septembre 2014

Comment réinventer la Méditerranée ? Quels sont les enjeux, les points faibles ? Etienne Pauchant Fondateur de META (Mediterranean Travel Association) retrace l'évolution de cette zone touristique depuis 5 ans et revient sur les défis à relever pour rester en haut de l'affiche.



III. Réinventer la Méditerranée : vers la fin de la crise économique de 2008 ?
S’il est trop tôt pour projeter l’activité touristique méditerranéenne en 2014, il est possible de cerner les conditions de son développement.

2014 laisse espérer une reprise économique de la zone euro (le plus important gisement de clientèle pour le tourisme méditerranéen), qui enregistre actuellement une très faible période d’expansion, mais continue, depuis mars 2013 (source Markit Economics juillet 2014).

Toutefois, les risques de déflation sont persistants en Eurozone.

Ils pourraient s’établir en 2015.

Le cours moyen de l’EURO vs l’USD s’établit à :

1 EU € = 1,39 US$ en 2011 1US$ = 0,7184 €
1 EU € = 1,36 US$ en 2012 1US$ = 0.7783 €
1EU € = 1,32 US$ en 2013 1US$ = 0.7530 €
1EU € = 1,33 US$ En septembre 2014 : 1US$ = 0,7622 €

D’une manière générale, les destinations euro-méditerranéennes s’accommodent d’un Dollar fort face à l’Euro, car la faiblesse de ce dernier rend les destinations euro-méditerranéennes plus attractives pour les grands marchés émetteurs européens, et plus accessibles depuis le reste du monde (notamment depuis la Chine et la Russie) ; tout en maintenant un tourisme domestique très important.

Résolution des conflits apparus sur les côtes Est et Sud de la Méditerranée

Les efforts diplomatiques internationaux sous mandat de l’ONU ont été nombreux en 2013 et en 2014 pour tenter de mettre fin aux drames humains sur la rive Est, sans avoir encore réussi à les endiguer.

Au contraire les conflits se sont multipliés et durcis en 2014, au Kurdistan, en Iraq, en Syrie, à Gaza, en Libye et en Israël.

2014 et 2015 sont des années charnière au cours desquelles ces conflits seront ou bien contraints, ou bien relancés.

Dans le premier cas, les marchés Sud et Est retrouveront tout ou partie des 20 millions d’arrivées (la fameuse « résilience » de l’activité) qu’ils ont perdues depuis 2010 ;

Dans le second, les marchés de la rive Nord et des Balkans continueront leur forte progression constatée en 2013.

Les parties méridionales et orientales de la Méditerranée seront une fois encore dans le déclin (sauf au Maroc et en partie en Tunisie), car le tourisme est une économie qui ne peut s’établir que dans une paix solide, assurée, et stable.

Les dépenses directes

L’Organisation Mondiale du Tourisme, relève chaque année les « dépenses directes » établies par les Banques Centrales dans chaque marché observé.

Ce sont des dépenses réalisées par les touristes internationaux (tous types) dans les pays de destination, comptabilisées séparément des dépenses qui restent dans les marchés d’émission (achat du voyage, équipements, services, et transports achetés sur le marché d’émission).

Ces dépenses peuvent donc être considérées comme des exportations, bien qu’elles se réalisent pour partie dans les marchés de destination.

Elles ne prennent pas en compte les dépenses des nationaux résidents dans le pays au cours de leurs déplacements touristiques « domestiques », ni les plus-values diverses constitutives des Produits Intérieurs Bruts issues des activités touristiques, dans le pays directement ou indirectement.

La reconstitution de ces dépenses directes par « pax » (les dépenses directes réalisées par une arrivée internationale pendant le temps de son séjour) est un indicateur permettant de comparer ces recettes directes issues du tourisme international entre les destinations.

Les marchés méditerranéens enregistrent une petite augmentation des recettes directes issues des arrivées internationales de + 1,86 % en 2013.

La rive Nord enregistre une légère progression de + 2.33 %.

La recette moyenne des dépenses directes s’établit à 634.50 €, très loin des records enregistrés en 2013 par l’Asie Pacifique et les Amériques, et à 174 € d’écart avec la recette moyenne mondiale, qui est estimée à 808,40 €. Le risque de déflation est réel en Euro-Méditerranée..

2013 Données essentielles Marchés méditerranéens rive nord Européenne, (META Nord) : (Andorre), Chypre, Espagne, France, Grèce, Italie, Malte, Monaco, (Portugal), (San Marin), Slovénie :

- Évolution arrivées internationales 2012 – 2013 = + 6,41 % (+ 9 536 000 arrivées)
- Évolution arrivées internationales 2000 vs 2013 = + 17,57 %
- Taux de Croissance Annuel Moyen des arrivées sur 14 ans (TCAM) : + 1,16 %
- 228 309 162 d’arrivées internationales en 2013
- 2,90 milliards d’arrivées cumulées en 14 ans (2000-2013)
- Perte de 7,55 points de part de marché mondiale entre 2000 et 2013
- Poids des trois premiers marchés en Méditerranée Nord (France, Espagne Italie), sur les arrivées internationales de la zone META en 2013 : 58,36 %, (contre 68,48 % en 2000).
- META Nord reçoit en 2013, 69,29 % des arrivées méditerranéennes.

Cinq plus fortes progressions des arrivées Meta Nord 2012/2013

Grèce + 15,48 %, Malte + 9,63%, Portugal + 8,31 %, Espagne + 5,56 %, Slovénie + 4,78 %

2013 Données essentielles Marchés méditerranéens des Balkans : Albanie, Bosnie-Herzégovine, (Bulgarie), Croatie, (Macédoine), Monténégro, (Roumanie) :

- Évolution arrivées internationales 2012 – 2013 = + 5,35 % (+ 1 315 000 arrivées)
- Évolution arrivées internationales 2000 – 2013 = + 167,31 %
- Taux de Croissance Annuel Moyen des arrivées sur 14 ans (TCAM) : + 7,28 %
- 25 898 000 d’arrivées internationales en 2013
- 256 millions d’arrivées cumulées en 14 ans (2000-2013)
- Gain de + 1,01 point de part de marché mondial entre 2000 et 2013
- Poids des trois premiers marchés dans les Balkans (Croatie, Bulgarie, Albanie), sur les arrivées internationales de la zone META en 2013 : 4,91 %, (contre 2,47 % en 2000).
- Les Balkans reçoivent en 2012, 8,10 % des arrivées méditerranéennes

Cinq plus fortes progressions des arrivées Meta Balkans 2012/2013 : Bosnie-Herzégovine + 20,50 %, Macédoine + 13,96 %, Serbie + 13,83 %, Croatie + 5,65 %, Bulgarie + 5,44 %,

Données essentielles Marchés méditerranéens rive sud Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Égypte :

- Évolution arrivées internationales 2012 – 2013 = - 3,20 % (- 932 500 arrivées)
- Évolution arrivées internationales 2000 – 2013 = + 81,95 %
- Taux de Croissance Annuel Moyen des arrivées sur 13 ans (TCAM) : + 4,37 %
- 28 222 500 d’arrivées internationales en 2013
- 330,3 millions d’arrivées cumulées en 14 ans (2000-2013)
- Perte de + 0,21 points de part de marché mondiale entre 2000 et 2013
- Poids des trois premiers marchés en Méditerranée Sud (Égypte, Maroc, Tunisie), sur les arrivées internationales de la zone META en 2013 : 7,88% (contre 6,10 % en 2000).

META Sud reçoit en 2013 8,38 % des arrivées méditerranéennes.

Données essentielles Marchés méditerranéens rive est Turquie, Liban, (Syrie) Jordanie, Israël, Palestine

- Évolution arrivées internationales 2012 – 2013 = +4,18 % (1 865 470 arrivées)
- Évolution arrivées internationales 2000 – 2013 = + 186,84 %
- Taux de Croissance Annuel Moyen des arrivées sur 14 ans (TCAM) : + 7,82 %
- 46 467 470 arrivées internationales en 2013
- 452,7 millions d’arrivées cumulées en 14 ans (2000-2013)
- Gain de + 2,01 points de part de marché mondiale entre 2000 et 2013
- Poids des trois premiers marchés en Méditerranée Est (Turquie, Liban, (Jordanie), sur les arrivées internationales de la zone META en 2012 : 13,83 %, (contre 5,60 % en 2000).

META Est reçoit en 2012 14.27 % des arrivées méditerranéennes.

Tous les articles du même thème

I. 2009-2013 : Il est temps de réinventer l’identité méditerranéenne - LIRE

II. Quels sont les 4 principaux points faibles de la Méditerranée ? - LIRE

Note de conjoncture 2014

52 millions de nouvelles arrivées touristiques mondiales en 2013.

En 2012, les arrivées internationales dans le monde dépassaient pour la première fois la barre symbolique du milliard de « pax » référencées en arrivées dans les 202 marchés observés par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT/UNWTO), soit 1 035 396 000 arrivées.

Elles sont 52 millions de plus en 2013 (+5,03% vs 2012) totalisant 1 087 438 000 arrivées réparties en cinq grandes zones de destination :

- L’Europe, distribuée entre le Nord, le Centre, l’Est, l’Ouest, et le Sud : 563 808 000 (+5,5%)
- L’Asie et le Pacifique : 248 723 000 (+6,5%)
- Les Amériques du Nord, Centrale et du Sud : 168 240 000 (+3,25%)
- L’Afrique : 55 861 000 (+6,28%)
- Le Moyen Orient : 50 816 000 (-2,18%)

La zone META, regroupant 30 marchés méditerranéens reçoit en 2013 328 897 130 arrivées, soit une progression de 3,716% vs 2012, (+ 11 784 132 arrivées) réparties entre :

- META Nord : 228 309 162 (+4,36%)
- META Sud : 28 222 500 (-3,2%)
- META Balkans : 25 898 000 (+5,35%)
- META Est : 46 467 470 (+4,18%)

Tous les chiffres présentés dans cette note de conjoncture ont pour source les travaux de La Mediterranean Travel Association, ceux du World Travel & Tourism Council.

Ceux publiés par des organisations et agences internationales et la mise à jour du Baromètre 2013 de l’Organisation Mondiale du Tourisme publiée en juillet 2014.

Lu 2778 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 00:03 Le marché français reprend des couleurs en Tunisie


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com