TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






IP tracking : pour la DGCCRF, les sites ne tracent pas l'internaute

La DGCCRF et la CNIL ont mené l'enquête


Rédigé par La Rédaction le Lundi 27 Janvier 2014

La DGCCRF et la CNIL ont mené l'enquête pour savoir si les sites de voyages en France utilisent l'IP Tracking pour inciter les internautes à acheter. Résultats : cette technique ne serait pas utilisée.



Certaines agences de voyages en ligne, et revendeurs de titres de transports sur Internet sont soupçonnés d'utiliser des techniques d'affichage de prix, qui pousseraient l'internaute à conclure la vente.

Parmi elle, l'IP tracking. Cette pratique consiste à afficher le tarif en fonction de l’adresse IP de l'internaute.

L'opérateur garde en mémoire le passage du consommateur sur son site, et lorsqu'il revient après avoir effectué une première recherche, le site propose un prix légèrement supérieur. Objectif : déclencher la vente.

La DGCCRF et la CNIL ont mené l'enquête sur les site de vente de voyages et notamment de titres de transport, pour débusquer ceux qui utilisent ce type de technique.

Mais ces contrôles n’ont pas conduit à constater de pratique consistant à moduler les tarifs affichés en fonction de l’adresse IP de l’internaute, souligne les deux organismes dans un communiqué commun.

Pas d'IP tracking en France

L'IP tracking n'existerait donc pas en France.

"Des investigations ont été menées auprès de sociétés de vente à distance, puis auprès de leurs prestataires techniques dans le domaine du marketing comportemental.

Les techniques visant à améliorer le ciblage des offres faites aux consommateurs (« retargeting » et « real time bidding ») ont été examinées au regard des dispositions du code de la consommation.

Aucune des techniques observées ne prend en compte l’adresse IP des internautes comme élément déterminant ou ne vise à moduler le prix des produits ou services proposés aux consommateurs"
, souligne le communiqué de presse.

Les recherches de la DGCCRF et de la CNIL les ont amené à constater deux autres pratiques déjà connues : celle du Yield Management et des frais de dossier qui varie selon l'heure d'achat.

Ces frais sont "plus avantageux lorsqu’il (l'internaute ndlr) achète un billet lors des « heures creuses » déterminées par le commerçant."

Un prix qui varie en fonction des sites consultés

Enfin, une dernière pratique a été relevée.

Il s'agit d'une technique "conduisant à une modulation du prix proposé en fonction du site internet précédemment consulté par l’internaute a également mis en évidence.

Ainsi, un internaute provenant d’un comparateur de prix se verra parfois offrir un prix d’appel plus attractif, mais avec des frais plus élevés, le prix total n’étant pas impacté de manière significative. Cette opération est effectuée sans que la personne soit en mesure de connaître les mécanismes conduisant à moduler le tarif affiché."


La DGCCRF indique que cette pratique doit être examinée au regard de la loi « informatique et libertés » et des articles L. 120-1 et suivants du code de la consommation, qui condamnent les procédés « qui altèrent, ou sont susceptibles d'altérer de manière substantielle, le comportement du consommateur normalement informé et raisonnablement attentif et avisé, à l'égard d'un bien ou d'un service ».

Lu 1268 fois
Notez


1.Posté par D.SCHEMANN le 27/01/2014 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ayant, moi aussi comme de nombreux internautes, déjà constaté ce tracking en utilisant deux PC différents, je ne comprends pas le résultat de cette enquête fallacieuse ! le IP tracking existe bien en France

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 16:28 Quand Uber mise sur l'Intelligence Artificielle


PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33








Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com