TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





IV - Jean-Pierre Mas : « Je n’aurais pas envisagé d’être candidat contre Georges Colson... »

l'interview du co-président d'AS Voyages


Rédigé par Propos recueillis par Bertrand Figuier le Jeudi 21 Avril 2011

Poursuivant notre tour d’horizon préparatoire à la prochaine assemblée générale du SNAV, C’est au tour de Jean-Pierre Mas de nous faire part de son point de vue, tantôt très tranché, tantôt très ouvert.



IV - Jean-Pierre Mas : « Je n’aurais pas envisagé d’être candidat contre Georges Colson... »
TourMaG.com : L’institution « SNAV » a-t-elle failli et, si oui, en quoi a-t-elle failli ?

Jean-Pierre Mas :
Non. L’Institution n’a pas failli, en tout cas pas par la qualité du traitement des dossiers. En revanche, le SNAV peut améliorer la médiatisation de ce travail.

La communication est complexe ; elle est aussi perturbée par des querelles stériles et contreproductives entre le CETO et le SNAV.


TourMaG.com : Faut-il tout remettre à plat ?

J-P M. :
Je ne crois pas. Les statuts fonctionnent bien ; il faut juste privilégier l’écoute et l’échange, faire vivre chaque conseil le plus efficacement possible et améliorer la fluidité des relations entre les Conseils, les commissions et le Conseil d’Administration.

Elargir par exemple, ponctuellement, le Conseil d'Administration à des présidents de Conseils ou de commissions me semblerait être une bonne chose.

Il faudrait aussi renforcer la présence des TO au sein du SNAV, ce qui nécessite une bonne entente et un partage des rôles avec le CETO.

TourMaG.com : Quel syndicat les professionnels attendent-ils pour demain ?

J-P M. :
Les professionnels attendent un syndicat proche de leurs préoccupations qui défende les intérêts de toutes les composantes d’une profession : distribution, production, on et offline, réceptif…

L’exercice est complexe mais possible. C’est ce que fait déjà le SNAV. J'en veux pour exemple les discussions sur les critères IATA au cours desquelles le SNAV a réussi à faire accepter un aménagement important sur le calcul du ratio de liquidité afin de protéger les intérêts des producteurs.


TourMaG.com : Comment gérer les divergences d’intérêts entres les différents métiers ?

J-P M. :
Le syndicat est là pour traiter les sujets communs aux différents métiers dont les activités sont d’ailleurs complémentaires. Par conséquent, il n’a pas à se mêler des contradictions d’ordre commercial. Ce n’est pas son job !

TourMaG.com : Faudrait-il salarier le Président ?

J-P M. :
Je n’ai pas d’opinion tranchée sur ce sujet. Le Président doit avoir les moyens de remplir sa mission, de rester neutre et indépendant dans l’exercice de ses fonctions.

On ne lui demande pas d’être un héro qui se sacrifie pour ses collègues ! Il me semble donc légitime qu’il soit indemnisé ou salarié… ce qui permet d’avoir des exigences en matière d’obligation de résultat.

TourMaG.com : À quelles conditions auriez-vous été candidat ?

J-P M. :
En premier lieu, comme je n’aime pas l’échec, et que j’ai du respect pour Georges Colson, je n’aurais pas envisagé d’être candidat contre lui. Plus fondamentalement, la Présidence du SNAV n’est pas compatible avec les fonctions que j’exerce au sein d’AS Voyages.

C’est une question de temps et de disponibilité, pas une affaire de conflit d’intérêt car, quel que soit le Président, il est forcément issu d’une entreprise du secteur.


TourMaG.com : Comment faire parler la profession d’une seule voix ?

J-P M. :
La voix unique ce n’est pas la pensée unique. Si vous parlez de la profession, c'est-à-dire des immatriculés, le cadre idéal pour la voix unique est la SNAV.

Lorsqu’on élargit la réflexion aux transporteurs, aux hébergeurs, aux institutions territoriales de tourisme… le projet de large fédération trouve tout son sens.

L'élection de Georges Colson, pour l'instant seul candidat déclaré, après le retrait de Franck Voragen, à la tête du Snav, n'est plus qu'une question de jours.

Pourtant, la représentativité du Snav et son rôle sont de plus en plus contestés. Certains producteurs ont mis sur pied une association de grands distributeurs (UDiV). Une association qui aura vocation à rassembler producteurs et distribution au sein d'une même Fédération.

A la veille de l'Assemblée générale du 27 avril prochain, TourMaG.com a décidé d'ouvrir le dossier. Nous avons demandé à quelques acteurs de définir programme, enjeux, ambitions et voeux pour les 3 années à venir.

Lu 3063 fois

Notez


1.Posté par Alex le 22/04/2011 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Candidat unique... Monde en évolution, mais pas de changement au programme... Pas de programme du tout, en fait... Pas de considération pour le petit peuple (qui paie ses cotisations).... Un dispositif électoral qui ne permet pas l'émergence d'un autre courant de pensée...

Ca ne vous rappelle rien ?

Notre profession a besoin d'un syndicat professionnel. Il n'a pas besoin de ce que fait (ou plutôt ne fait pas) le SNAV aujourd'hui. C'EST QUOI, LA SUITE ?????



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com