TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Italie : fin du voyage pour Festival Crociere

la Cie laisserait entre 320 et 800 Mie de dettes


Rédigé par Olivier THIBAULT (Afp) - redaction@tourmag.com le Mardi 25 Mai 2004

Festival Crociere a officiellement engagé lundi une procédure de faillite et saisira ce mercredi le tribunal de Gênes à cet effet, a-t-on appris mardi auprès de la société. La compagnie qui emploie actuellement 90 personnes, laisserait entre 320 et 800 Mie de dettes, selon le quotidien La Repubblica.



Le Mistral
Le Mistral
Le croisiériste italien Festival Crociere a enclenché une procédure de faillite, faute de repreneur de dernière minute, alors que son propriétaire dénonce un "meurtre d'entreprise" perpétré par les partenaires français, le constructeur Alstom et la banque Crédit Agricole.

La mise en faillite devrait être officiellement prononcée dans les prochains jours par le tribunal de Gênes (nord-ouest de l'Italie), où l'organisateur de croisières a son siège.

Cette procédure clôt une période mouvementée de quatre mois qui avait débuté le 18 janvier par la mise sous séquestre d'un des sept navires du groupe, le Mistral (1.200 passagers), à Marseille en raison de retards dans le remboursement à Alstom de traites liées au leasing des navires.

Les Chantiers de l'Atlantique, une filiale d'Alstom, ont construit une bonne partie de la flotte du croisiériste. Les navires étaient livrés en même temps qu'un montage financier pour absorber le coût du navire comme cela est souvent le cas dans le secteur.

"Un véritable meurtre d'entreprise"

Traversant lui-même une passe financière difficile, Alstom ne supportait plus les retards de paiement de Festival Crociere dont la dette vis-à-vis d'Alstom et de son partenaire financier Crédit Agricole totalisait 176 millions d'euros.

Après l'immobilisation du Mistral -dont Alstom est en fait le véritable propriétaire- le constructeur français demande et obtient la saisie de deux autres navires qu'il a également construit.
Il s'agit de l'European Stars (1.550 passagers) et de l'European Vision (1.550 passagers), bateaux également acquis en leasing et appartenant à des GIE (Groupement d'intérêt économique) auxquels participait Alstom.

Après quatre mois de batailles contre les créanciers et d'annonces sans lendemain sur l'imminence d'un plan de sauvetage, l'actionnaire de contrôle de Festival Crociere, l'armateur italo-grec Giorgio Poulides, a décidé de jeter l'éponge.

M. Poulides se déclare rempli de "tristesse, rage et regret" et d'un "sentiment d'impuissance". Dans une lettre aux employés, il dénonce "un véritable meurtre d'entreprise", accusant la France d'avoir mis en place une "stratégie d'élimination" de sa compagnie "avec la collaboration de Crédit Agricole".

90 employés impayés depuis janvier

Jusqu'au bout, les employés ont eu l'espoir d'une issue positive dans des contacts avec le numéro deux mondial du secteur, l'américain Royal Caribbean Cruises, qu'on disait avide d'avoir une présence en Méditerranée.

Mais au final, la société italienne n'avait plus rien d'autre à offrir à l'américain que sa marque alors que tous ses navires étaient saisis et une partie déjà vendue (dont l'European Vision).

Festival Crociere laisse 90 employés impayés depuis janvier (la société en employait 3.500 lorsqu'elle était encore en pleine activité) et des dettes évaluées entre 320 et 800 millions d'euros.

Le groupe génois, fondé en 1993, affichait pour 2003 un chiffre d'affaires de 335 millions d'euros et revendiquait une part de 25% dans le monde de la croisière européenne.
Le groupe se présentait comme la rare société indépendante sur le marché en croissance des croisières maritimes dominé par les américains Carnival et Royal Caribbean Cruises.

Lu 1764 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com