TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





J.-F. Rial : "les lieux d'accueil des clients ont du sens, une agence c'est ringard !"

13,6 M€ de bénéfices en 2016 pour le groupe


Rédigé par Pierre Georges le Jeudi 27 Avril 2017

A l'occasion de la présentation des résultats financiers du groupe Voyageurs du Monde sur l'année 2016, le PDG, Jean-François Rial, a annoncé vouloir développer son activité sur le marché anglophone. Le tout en proposant toujours plus de services et de valeur ajoutée à ses produits.



Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde : Photo : Voyageurs du Monde
Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde : Photo : Voyageurs du Monde
"Voyageurs du Monde se veut être le meilleur sur le voyage à haut niveau de service. Comptoir des Voyages, le meilleur sur l'ultra-local".

Les mots de Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde, qui présentait jeudi 27 avril 2017 les résultats financiers de son groupe, ont le mérite d'être clairs.

Des chiffres qualifiés de "bonne performance au vu du contexte géopolitique général et par rapport au marché du tour-opérating français", d'après Lionel Habasque, directeur général délégué.

Car sur l'exercice 2016, le groupe qui se revendique comme leader du voyage sur-mesure révèle un chiffre d'affaires en progression de 4,8% à 379,3 millions d'euros.

Sur la même période, l'EBITDA gagne 17,1% et les résultats nets 35,8% (à 13,6 millions d'euros), précise Lionel Habasque.

"Les capitaux propres s'élèvent à 77,1 millions d'euros, les dettes financières à 8 millions d'euros et la trésorerie à 98,8 millions d'euros", ajoute un communiqué du groupe.

En termes de pax, les dirigeants de Voyageurs du Monde estiment avoir fait partir environ 180 000 voyageurs, toutes marques confondues, avec un panier moyen très variable en fonction des marques du groupe.

"Mais le plus important, c'est qu'aujourd'hui, l'activité individuelle représente 95% de notre chiffre d'affaires grâce à nos deux activités phares : le voyage sur-mesure et le voyage d'aventure", se félicite le PDG.

Plus de valeur ajoutée pour ne pas mourir

Autre bilan que tire Voyageurs du Monde de son année 2016 : l'approfondissement de ses services additionnels.

Comme le lancement de sa "radio voyageurs", série de podcasts mis en ligne deux fois par mois et déjà écoutée par plus de 400 000 auditeurs.

Les dirigeants des marques du groupe viennent y parler destinations, mais aussi actualités du monde du voyage, façon "grandes gueules du tourisme", d'après Jean-François Rial.

En 2016 également, le groupe a développé son positionnement sur le voyage à vélo, notamment en achetant Loire Valley Travel, et sur le voyage en immersion en lançant l'application Luciole (sur la marque Comptoir des voyages), un carnet de voyages complet et interactif, fonctionnant hors-connexion.

Une façon, pour Jean-François Rial, de toujours augmenter la valeur ajoutée de ses marques et de se distinguer des gros concurrents que sont devenus les Airbnb, Google et autre Booking, qui d'après lui, continueront à monter en puissance grâce à leur travail de communication "remarquable".

"Quand on voit ce qu'ils proposent, il faut vraiment se poser la question : qu'est-ce que je peux amener de plus à mon client ? A quoi je sers ?".

"Le seul moyen pour nous, les intermédiés, de s'en sortir, est de proposer une valeur ajoutée très forte et clairement identifiée. Sinon, on meurt".

"Les agences, c'est ringard"

Autre perspective pour les mois à venir : le développement de Voyageurs du Monde à l'international, et notamment sur le marché anglophone.

Ainsi, le groupe déjà présent en Suisse, en Belgique et au Canada, vient de prendre une participation à hauteur de 60% dans le capital d'Original Travel, un TO londonien spécialiste du sur-mesure haut de gamme. "Je suis très confiant pour l'avenir et pour notre ouverture à de nouveaux marchés", explique le P-DG.

En ce qui concerne la France, Comptoir des Voyages annonce l'ouverture d'une nouvelle agence à Lille, après celle de Bordeaux fin 2016. Une perspective qui laisse Jean-François Rial dubitatif.

"C'est mieux d'avoir encore des points de ventes physiques, car 20% de nos clients passent encore par l'agence, et ce serait dommage de s'en priver", reconnait-il.

"Mais aujourd'hui, clairement, c'est ringard une agence ! Les boutiques sur rue n'ont plus de sens. Ce qui en a, ce sont les lieux d'accueil des clients", poursuit-il.

Car aujourd'hui, d'après le P-DG, agences, téléphone, Internet, applications, Skype... "tous les canaux de vente se mélangent !".

"On utilise tous les canaux en même temps pour avoir un maximum de contacts humains. ll y a un grand mix des moyens d'acheter un voyage. La question de pousser tel ou tel canal de vente est complètement dépassée", estime-t-il.

Lu 3195 fois

Notez


1.Posté par PAT44 le 27/04/2017 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"En termes de pax, les dirigeants de Voyageurs du Monde estiment avoir fait partir environ 180 000 voyageurs "

Estiment ????

2.Posté par POLO le 27/04/2017 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment Mr RIAL peux t'il avoir des termes aussi violant pour tous les réseaux de distribution ??? Les agences de voyages sont ringardes !! Quel légitimité Monsieur RIAL a t'il pour nous mettre au plus bas de l'échelle .

3.Posté par mojo le 27/04/2017 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à croire que le fond de commerce de Mr Macron, heu pardon Mr Rial, c'est la provoc !
Pourquoi ne pas fermer son réseau d'agence physique si c'est ringard ??

4.Posté par Rial le 27/04/2017 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Polo, mojo, ma position est bien plus nuancée que cela, d'ailleurs nous avons plus de 30 agences dans le groupe et nous continuons d'en ouvrir.Je n'ai pas du être bien clair, ou mal compris, ou les deux.
Mais les agences, couples à un site web, avec un angle de valeur ajoutée, qui accueillent des clients, c'est tout à fait utile
Il n'était pas question de vous blesser, Et je suis dans la même situation que vous...
Bien à vous
JF Rial

5.Posté par LABROSSE le 28/04/2017 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un conseil à Mr "je sais tout".
Pour être heureux vivons caché.....

6.Posté par idress le 04/05/2017 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


en tous cas, felicitations a VDM. Parce que vendre à votre niveau de prix et de marges, il faut pouvoir.....

c'est pas permis a toutes les agences


bien joué

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com