TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





J. Maillot : "Les Maldives veulent isoler les touristes et organiser des ghettos..."

l'interview de l'ancien président de Nouvelles Frontières


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 25 Mai 2014

Aux Maldives, une loi rétablissant la peine de mort, y compris pour les enfants va être appliquée. Face à cette décision peu humanitaire et contraire aux Droits de l'Homme et de l’enfant, nous avons interrogé Jacques Maillot, fondateur de Nouvelles Frontières. Un homme libre...



TourMag.com - Jacques Maillot, que pensez-vous de ce qui se passe actuellement aux Maldives et notamment cette loi qui rétablit la peine de mort, y compris pour les enfants?

"Il faut que le Seto, le Snav et l'APST se mobilisent afin de créer un front commun pour être leader en Europe et faire plier le gouvernement des Maldives !" /photo wikipedia
"Il faut que le Seto, le Snav et l'APST se mobilisent afin de créer un front commun pour être leader en Europe et faire plier le gouvernement des Maldives !" /photo wikipedia
Jacques Maillot: Il y avait un moratoire, respecté pendant 60 ans, sur le fait que la peine de mort n'était plus appliquée aux Maldives.

Depuis 2012 la réaction des dirigeants des Maldives est absolument inacceptable.

En règle générale, je ne suis jamais pour le boycott concernant les touristes. Et c'est valable aussi bien pour les compagnies aériennes que pour les tour-opérateurs.

Mais ce qui se passe aux Maldives est très grave.

La politique menée depuis deux ans consiste à isoler les touristes et d'organiser de véritables ghettos pour vacanciers. Ce qui fait que les touristes n'ont plus aucun contact avec la population locale.

Ce que je propose est d'organiser une action de l'ensemble des tour-opérateurs européens afin d'engager un rapport de forces avec le président des Maldives et en particulier avec son ministre du tourisme.

TourMaG.com - Que proposez-vous ?

JM: Je propose, en France, de rencontrer au plus vite l'ancien Premier Ministre Laurent Fabius qui a fait de sa politique (en tant que ministre des Affaires Etrangères, ndlr) une priorité pour le tourisme.

Et là, je pense que la France a une cause importante à défendre.

Elle peut peser par rapport au Gouvernement des Maldives pour supprimer la peine de mort et de mettre un terme à la Charia.

Je pense que la politique menée est basée sur un Islam obscur, de plus en plus rigoureux, au bord du Djihad.

Cette politique est inacceptable. De plus, il me semble fondamental que tous les démocrates que nous sommes défendent le droit des femmes et une politique de respect par rapport à ces dernières.

Donc, j'en appelle vraiment à tous les tour-opérateurs européens, ainsi qu'aux compagnies aériennes, en particulier à Laurent Magnin, Président de XL Airways, ainsi qu'au Président Chickli (Président du Seto, ndlr) de se mobiliser.

TourMag.com - Un boycott de la destination vous parait-il utile ou au contraire, ne devrions-nous pas envoyer les touristes afin de leur présenter un autre aspect de la civilisation actuelle?

JM: Si les tour-opérateurs peuvent mobiliser l'ensemble des touristes pour que chaque touriste devienne un véritable ambassadeur de la défense des droits de l'homme, de la démocratie, de la liberté, pourquoi pas...

Que le touriste exige la suppression immédiate de la Charia et de la peine de mort, oui, bien sûr.

Si vraiment les tour-opérateurs européens, français en particulier, sont capables d'être de tels ambassadeurs, pourquoi pas ?

Pour l'instant, je me suis exprimé sur RMC bien sûr dans le cadre de l'émission Les Grandes Gueules où je suis chroniqueur depuis 10 ans, ce matin sur France Info et dans vos colonnes aujourd'hui.

Jean-François Rial, le Pdg de Voyageurs du Monde, ainsi que Laurent Magnin, Pdg de XL Airways sont parfaitement au courant de cette situation aux Maldives. Ils peuvent prendre des décisions immédiates !

TourMag.com - A l'heure où nous élisons une nouvelle Europe, ne serait-il pas de bon ton de mobiliser les différents candidats sur ce genre de cause ? Parce que finalement, l'Europe se montre assez impuissante face à cette montée du Moyen Age…

JM: Vous avez entièrement raison. Je rappelle d'ailleurs que le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme, le HCDH s'est mobilisé et a exprimé sa préoccupation par la voix de Ravina Shamdasani qui est le porte-parole du HCDH.

Il y a eu une Conférence de Presse le 27 avril à Genève concernant ce scandale. Je pense qu'en effet la Commission Européenne doit être saisie. Il serait important d'obtenir une motion du Conseil Européen ou du Conseil des Chefs d'états ou de Gouvernements!

Je pense que les voyagistes français peuvent avoir un rôle de catalyseur au niveau européen ou d'arriver à faire réagir le gouvernement des Maldives en pesant et en mettant un terme à ce ghetto entre touristes et population locale.

Et si l'on n'arrive pas à peser par un rapport de forces économique, ne pas hésiter, comme ultime recours, d'aller jusqu'au boycott.

TourMag.com - Les agences de voyages sont des prescripteurs et ne peuvent refuser un dossier à quelques milliers d'euros sur les Maldives, que leurs demandez-vous?

JM: Je leur conseille d'abord de se concerter avec les tour-opérateurs. Je sais bien que la situation économique est difficile en ce moment. C'est pour cela qu'avant d'appeler à un boycott généralisé, je crois d'abord à la négociation.

Mais pas uniquement des vœux pieux, pas uniquement un communiqué ! Non, il faut que les syndicats professionnels, je n'ai d'ailleurs pas entendu le Président Mas s'exprimer sur ce sujet, (lire la Carte Blanche) se bougent.

Il faut que le Seto, le Snav et l'APST se mobilisent afin de créer un front commun pour être leader en Europe et faire plier le gouvernement des Maldives !

Nous avons eu une longue conversation avec Jean-François Rial cité par Jacques Maillot.
Le patron de Voyageurs du Monde reconnait que la situation aux Maldives est loin d'être idéale. Mais toutefois, il ne pense pas que le boycott de la destination soit "une bonne idée pour être efficace".

Et indique que "menacer de boycotter ou du moins de le sous-entendre semble beaucoup mieux". En outre, il souligne quand même que "pour la première fois le Seto a réuni d'une même voix l'ensemble de ses adhérents sur ce sujet, lesquels sont prêts à aller plus loin le cas échéant" !

Et, avec une grande modestie, Jean-François Rial confie qu'il ne souhaite pas s'exprimer plus car, dit-il, "si je m'exprimais davantage, je donnerais l'impression de donner une leçon. Ce que je ne le veux pas" !

Quant à Laurent Magnin, pas de réponse à nos appels…

Lu 3580 fois

Notez


1.Posté par Marc le 26/05/2014 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas nouveau "depuis 2 ans" l'isolement des touristes aux Maldives !

Cela fait des dizaines d'années que c'est ainsi: il y a des îles hôtels (pour touristes), des îles pour les habitants (interdites aux touristes), des île agricole, l'île capitale accessible aux touristes et aux locaux, et l'île aéroport qui est en réalité une réunion de 2 îles.

A l'occasion d'un travail de fin d'étude sur ce pays il y a plus de 20 ans, j'avais dû obtenir des autorisations pour accéder à certaines îles d'habitat ... donc ce n'est pas nouveau !

2.Posté par Marc le 26/05/2014 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'isolement des touristes aux Maldives, ce n'est pas nouveau "depuis 2 ans" !

Cela fait des dizaines d'années que c'est ainsi: il y a des îles hôtels (pour touristes), des îles pour les habitants (interdites aux touristes), des île agricole, l'île capitale accessible aux touristes et aux locaux, et l'île aéroport qui est en réalité une réunion de 2 îles.

A l'occasion d'un travail de fin d'étude sur ce pays il y a plus de 20 ans, j'avais dû obtenir des autorisations pour accéder à certaines îles d'habitat ... donc ce n'est pas nouveau !

Mais l'évolution actuelle avec application de la charia et rétablissement de la peine de mort, cela est bel et bien nouveau et les positions de JM sont pertinentes.

3.Posté par Backslash le 26/05/2014 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est nouveau, c'est l'ouverture il y a 3/4 ans des Guests Houses sur les iles habitées. Le nombre de touriste en contact direct avec la population est en constante augmentation !!!

Avant la création des Guest Houses, les iles n'étaient pas interdites aux touristes, mais ils n'avaient pas le droits d'y séjourner, ce qui est différent. Réglementer et interdire sont 2 choses différentes. Quand on voit l'impact du tourisme sur les populations locales dans certains pays, on ne peut pas les blâmer d'avoir pris des mesures conservatoires.

4.Posté par Pierre le 26/05/2014 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve dommage d'en arriver à de telles extrémités, oui les Maldives pratiquent une politique dictatoriale et totalitaire vis à vis de ses habitants et des mineurs, oui les Maldives représentent un échec en terme de démocratie et de tolérance... Est-ce nouveau ? NON. aujourd'hui , une loi est sur le point d'être votée aux Maldives qui vise à ne pas respecter les droits de l'enfant, c'est bien entendu le degré zéro de la tolérance et de l'humanité. Nous devons combattre cette loi absurde et inhumaine mais je ne pense pas que c'est en boycottant des hôtels où la plupart des Maldiviens (qui sont les premières victimes de ce système) travaillent, que nous arriveront à faire reculer quoique ce soit. L'histoire nous enseigne que l'asphyxie économique d'un pays n'engendre que la violence et la haine de la part des personnes que nous en sommes censés aider. Je pense qu'il faut privilégier la diplomatie et que notre ministre des affaires étrangères s'implique dans cette affaire beaucoup plus personnellement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com