TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





J.-P. Mas persiste et signe : ''Nous continuerons à vendre Jet Tours!''


Rédigé par Céline EYMERY le Vendredi 9 Octobre 2009

Afat Voyages pourra-t-il continuer à vendre Jet tours ? Communiqués de presse, déclarations d'intentions et au final... des informations pour le moins contradictoires. Contacté par TourMaG.com, Jean-Pierre Mas président d'Afat Voyages, persiste et signe : "nous continuerons à vendre Jet tours".



J.-P. Mas persiste et signe : ''Nous continuerons à vendre Jet Tours!''
Jean-Pierre Mas persiste et signe.

Alors que Thomas Cook vient d'annoncer dans un communiqué de presse "A compter du 1er janvier 2010, les agences Afat ne pourront donc plus distribuer l’offre Jet tours", le président d'Afat Voyages, contacté par TourMaG.com a assuré une nouvelle fois le contraire, confirmant ses propos parus jeudi soir :

"A cette date (le 31 décembre 2009) l’ensemble des agences AFAT Voyages aura intégré la coopérative AS Voyages et bénéficiera, de ce fait, du contrat signé en début d’année entre Selectour et Jet Tours – Austral Lagons." (Lire)

"Ce contrat", précise-t-il "a été conclu entre la coopérative et Jet Tours. En rejoignant AS Voyages, nous rentrons dans cette coopérative, en conséquence nous pourrons toujours vendre Jet Tours. Denis Wathier devrait aller voir son juriste..."

Les marques Thomas Cook représentent 8% du CA Loisirs d'Afat

Ainsi pour Jean-Pierre Mas, les agences du réseau continuent et continueront à vendre Jet Tours. L'enjeu est de taille.

Les marques du groupe Thomas Cook, représentent tout de même, 8% du chiffre d'affaires Loisirs d'Afat Voyages.

Pour autant Thomas Cook ne souhaite pas se couper de l'ensemble du réseau proposant directement aux agences qui "le souhaiteraient de nouveaux contrats; ces agences étant étrangères aux tensions existant entre Thomas Cook et Afat Entreprise."

"Nous sommes sereins." poursuit Jean-Pierre Mas. D'autant plus sereins que le président d'Afat Voyages a d'ores et déjà fait "reculer", selon ses termes, le président de Thomas Cook.

"Alors qu'il souhaitait rompre le contrat entre Afat Voyages et Jet Tours au 31 octobre 2009, sous ma demande, il a reculé l'échéance au 31 décembre 2009."

Un pas en arrière effectué, selon Thomas Cook "dans un souci d’apaisement."

Car du côté d'Afat, l'explication est différente : "Si le contrat avait été rompu au 31 octobre 2009, cela aurait entraîné un préjudice et donc un dédommagement... Il a dû se renseigner sur le montant des indemnités et a répondu positivement à ma demande.

Il a reculé une fois, pourquoi ne reculerait-il pas une deuxième fois ?".


L'avenir nous le dira.

Lu 5498 fois

Notez


1.Posté par Anonyme le 09/10/2009 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est consternant de voir à quel point les producteurs ont pris le pouvoir dans ce secteur.
Citez moi un seul autre secteur d'activité où un distributeur se bat pour avoir le droit de vendre les produits d'un fournisseur ? le monde à l'envers !!!
Le seul autre cas que je connaisse est l'iphone, mais c'est (était) un produit un peu plus unique que des voyages jet tours...

2.Posté par ponset le 11/10/2009 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Anonyme,
Si les producteurs ont pris le pouvoir c'est parce qu'ils ont su acquérir une certaine notoriété auprès du client final et que les distributeurs n'ont pas été capables au moment voulu de se mettre en avant et de valoriser en terme de notoriété leur valeur ajoutée.
Pendant des années ils se sont comportés en "distributeurs de catalogues" et en "encaisseurs de commissions" et aujourd'hui vous voudriez qu'ils soient les maîtres du jeu ?!!

3.Posté par GREGORY le 12/10/2009 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi ce qui me sidère c'est que certains grands pontes en oublient l'intérêt principal : et d'un, pouvoir proposer aux clients le maximum d'offres possibles (après tout, s'il faut faire avec TC et bien faisons avec TC...), et de deux l'intérêt commun de vendre en de multiples points de vente (Ok, TC y perd un peu de com, mais bon, ils ne nous vendent pas leurs produits à perte non plus !!!) ! Tout le monde y est gagnant aujourd'hui, pourquoi pas demain ?
Je ne pense pas que les dirigeants de TC osent prendre le risque de se couper de toutes les agences généralistes pour n'être référencés que dans leurs points de vente.
Qu'ils gardent à l'esprit qu'une marque peut très vite disparaître dans l'esprit des gens : Jet Tours est encore renommé... mais pour combien de temps ? Qui pleure sur les cendres d'AOM, Moulinex ou Panhard-Levassor ? Hop ! on se reporte que autre chose puis c'est tout, c'est la loi du marché...
Ah moins que la concentration des réseaux soit déjà planifiée et qu'au final 2 (ou 3...) marques se partagent le gateau... Vive la concurrence en ce cas !!!

4.Posté par WAILLE Maryse le 12/10/2009 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certainement, Grégory, tout est planifié. C'est comme la grippe, on nous l'annonçait pour le 15 octobre, nous y sommes, mais sans vaccin que faire ?
Les "grands pontes" dont vous parlez lancent des annonces qui au moins ont le mérite d'alimenter la presse, les confirment, se rétractent, mais à terme, ils gangrènent notre belle profession. Le distributeur est la marionnette des ces tracasseries permanentes et en perd sa vraie raison d'exister : vendre du VOYAGE, car n'est-ce-pas avant tout notre métier ? Alors nous avons notre "vaccin": choisissons nos partenaires parmi les TO qui sont encore là et font du bon boulot, redevenons amis. Je pense que Anonyme n'a pas connu la belle période où les réseaux ne se faisaient pas la guerre, où nous distributeurs, n'étions pas que de simples "encaisseurs de commissions" (bien qu'il en faille un peu pour vivre, n'est-ce-pas ? ), cette belle période va revenir, le client redemande de la proximité, du contact, de la connaissance... alors à nos marques ... !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com