TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





J.-P. Mas veut "que l'ensemble de la profession regarde dans la même direction..."

Le cocktail de Noël de l'APST et des Entreprises du Voyage


le Mardi 13 Décembre 2016

L'APST et les Entreprises du Voyage ont organisé leur cocktail de Noël sous le signe de l'optimisme et de l'union sacrée. L'occasion de faire le point sur l'année écoulée et sur les chantiers à mener en 2017.



Une présidente et un président heureux qui voient 2017 sous les meilleurs auspices pour la profession - Photo JDL
Une présidente et un président heureux qui voient 2017 sous les meilleurs auspices pour la profession - Photo JDL
C'est sous le signe de l'optimisme que Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du Voyage, ainsi qu'Alix Philipon, la présidente de l'APST, ont organisé, mardi 13 décembre 2016, leur soirée de Noël.

Un événement qui réunit chaque année les professionnels du tourisme à bord d'une péniche sur la Seine.

A cette occasion, Jean-Pierre Mas s'est dit satisfait de l'année qui vient de s'écouler.

Il s'est notamment réjoui des bonnes relations qu'il entretient avec Bercy, ce qui lui a permis de faire pression pour le retrait de l'amendement sur la taxation des avantages pour les comités d'entreprises.

Il estime avoir été '"écouté" aussi sur la transposition de la directive pour les voyages à forfaits, mais attend encore de savoir s'il va être "entendu"...

La confédération pour 2017 ?

Pour l'an prochain, il pense que le grand rassemblement de tous les acteurs du tourisme au sein d'une même confédération pourrait enfin aboutir.

Tour-opérateurs, réceptifs, hôteliers, loueurs de voitures, compagnies aériennes, croisiéristes pourraient parler d'une seule voix et avoir plus de poids auprès des politiques.

"Je souhaite que toute la profession regarde dans la même direction", a-t-il assuré.

Il compte également mener des entretiens avec les différents candidats à l'élection présidentielle, afin de connaître leurs considérations et leurs propositions à l'égard de l'industrie.

L'APST va franchir le seuil des 3 500 adhérents

A ses cotés, Alix Philipon affiche également son optimisme.

Son association, l'APST, va franchir le seuil des 3 500 adhérents d'ici la fin de l'année avec un excédent de 5 millions d'euros.

"Nous avons eu de la chance, car nous n'avons eu qu'un seul sinistre important".

Elle précise qu'elle n'est pas l'unique responsable de cette excellente santé financière et profite des mécanismes mis en place par l'ancien président, Raoul Nabet. Des outils informatiques et d'analyse financière qui permettent de surveiller certains membres.

Pour 2017, Alix Philipon se tourne résolument vers le grand public, afin de mieux faire connaître l'APST et l'ensemble des garanties qu'elle offre aux voyageurs.

Elle compte être plus souvent présente en province, notamment dans les salons grand public de Lille, Toulouse et Lyon. Une campagne de communication devrait être lancée au premier semestre 2017.

Elle espère aussi faire revenir les tour-opérateurs qui ne sont plus adhérents, soit une grosse dizaine.

De quoi renforcer sa position de leader dans les garanties pour les professionnels du tourisme.

Lu 2356 fois

Notez


1.Posté par Ponset le 14/12/2016 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une journée où l'on n'a pas ri est une journée de perdue ! Merci Jean-Pierre Mas de sauver celle qui s'ouvre !
"Il s'est notamment réjouit des bonnes relations qu'il entretient avec Bercy, ce qui lui a permis de faire pression pour le retrait de l'amendement sur la taxation des avantages pour les comités d'entreprises"
Rien que ça ?! Il ne se mouche pas du coude le Jean-Pierre mais il a raison un peu de démagogie ça ne peut pas faire de mal même si c'est en s'attribuant le travail de lobbying des dirigeants de CE qui EUX ont véritablement influé sur le retrait de l'amendement.
Vivement la prochaine saillie de Mr Mas qu'on sauve encore une journée !

2.Posté par Brice le 14/12/2016 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel commentaire constructif Mr Ponset!
Si Mr Mas sauve des journées en revanche il ne faut pas compter sur vous pour sauver le monde...

3.Posté par JP Mas le 14/12/2016 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Ponset,
Je suis ravi d'avoir déridé votre journée.Une bonne action,ça peut pas faire de mal! Voilà qu ne me prive pas du plaisir de rétablir la vérité: Dans mes propos,je faisais référence au retrait d'un amendement. En effet, lors du weekend de l'Ascension,lorsque le député ariégeois Fauré a déposé un amendement visant à taxer les aides aux vacances attribués par les CE je ne dormais pas et j'ai obtenu en deux jours le retrait de cet amendement sans le "lobbying des dirigeants de CE". Ce sujet est revenu à l'automne dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale. L'action concertée de l'ensemble des acteurs du voyage et des syndicats impliqués dans la gestion des CE a permis alors d'éviter que cette disposition intègre la loi.

4.Posté par Charlotte aux Fraises le 14/12/2016 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si l'APST commençait par payer les fournisseurs ce serait déjà bien, avant de pavoiser dans les cocktails.

5.Posté par BRAGO le 14/12/2016 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo c'est bien bon travail pour ce travail pour les CE. Par contre quand allez vous affronter les compagnies aériennes concernant les billets d'avion. Lors d'une annulation les compagnies aériennes remboursent les taxes d'aéroport, mais la surcharge carburant. Pourquoi ? La personne qui malheureusement ne voyage pas, n'a pas consommé ce carburant que la compagnie nous fait payé ? OUI maintenant Monsieur MAS il faut vous battre pour que les compagnies nous remboursent les taxes d'aéroport et cette surcharge que certaines compagnies comme Air France appellent surcharge Transporteur (YR) et qui ne veut rien dire. Bon travail, bon job pour 2017 et on en reparle dans un an / cordialement

6.Posté par AGVFAN le 15/12/2016 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je souhaite que toute la profession regarde dans la même direction" :
encore faudrait-il la définir et donner un peu de vision au monde des "entreprises du voyage"
(au-delà des discussions passionnantes sur les chèques-cadeaux selectour, qui ont le mérite de révéler le désarroi de la profession)
"avec un excédent de 5 millions d'euros. " : toute entreprise normalement gérée (vu le discours on pourrait penser que l'APST en est une) redistribue (bof) ou investit ; dans le cas de l'APST en profiter pour soutenir les nouveaux entrants et/ou enfin communiquer à propos sur l'avantage de la garantie pour le consommateur serait le bienvenu (au-delà de simplement envoyer des vitrophanies vintage aux adhérents..)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com