TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





«L'ACCORD SNAV/AIR FRANCE A LE MERITE D'EXISTER...»

pas franchement réjouissant mais préférable à une relation conflictuelle


Rédigé par Propos recueillis par Jean DA LUZ - redaction@tourmag.com le Mardi 27 Juillet 2004

Jean-Pierre Mas, président d'Afat Voyages, fait le point sur l'accord signé vendredi dernier entgre le Snav et Air France. Si pour lui cette transaction n'est pas des plus réjouissantes elle a le mérite d’exister et est préférable à une relation conflictuelle.



«L'ACCORD SNAV/AIR FRANCE A LE MERITE D'EXISTER...»
TourMaG.com - Que pensez-vous du principe de la signature Snav/Air France ?

J.-P. Mas : "Dans de nombreux pays la suppression des commissions a résulté d’une mesure unilatérale de la compagnie nationale.

Les relations de la distribution avec Air France s’inscrivent depuis longtemps dans un cadre contractuel qui fait une large place à la négociation. Même si l’accord intervenu n’est pas franchement réjouissant il a le mérite d’exister et est préférable à une relation conflictuelle."

T.M.com - Pour vous le statut de mandataire, même à zéro" de commission est-il le plus intéressant ?

J.P.M : "Le statut de mandataire transfère la responsabilité de le prestation sur le mandant (la compagnie). Si nous rejetions ce statut nous aurions de la peine à faire assurer notre responsabilité civile. Si certains veulent adopter un statut de courtier ou de commerçant, je ne vois aucune raison de les en empêcher."

T.M.com - Que pensez-vous de la compensation financière versée a posteriori et pouvant atteindre jusqu'à 0,6 % du CA de l'agence ?

J.P.M : "Cette « compensation » rémunère à la fois le ducroire (nous nous portons garant du paiement de nos clients) et notre mission de relais d’information pour le compte de la compagnie. Elle ne rémunère en rien notre acte de vente, ni notre conseil, ni notre « prescription ». Conçue comme elle l’est, elle défavorise les petites agences isolées."

T.M.com - Les réseaux sont-ils également touchés par la question du différentiel de TVA transporteurs/distributeurs, qu'il s'agisse des particuliers ou des entreprises ?

J.P.M : "C’est pour moi un des points bloquants (avec la technologie GDS, SSII) qui pourrait justifier le report de la date d’entrée en vigueur de cet accord. Il n’existe pas, à ma connaissance, un autre secteur où un même produit, délivré dans des conditions identiques et consommé de la même façon qui soit soumis à deux taux de TVA différents.

Par ailleurs il subsiste un doute sur la possibilité pour les entreprises de récupérer la TVA perçue par les agences sur les frais. L’impact du différentiel de TVA sur la clientèle individuelle est de plus de 14% du montant des frais. C’est énorme !

Ces questions doivent être éclaircies et réglées rapidement. La « compensation » de 0.75 € versée par AF laisse supposer qu’AF assume la responsabilité de cette distorsion fiscale et que le SNAV s’en accommode."

T.M.com - Que pensez-vous des mesures d'accompagnement destinées à faciliter la transition ?

J.P.M : "Cette rémunération temporaire ne compense pas à mon sens le surcoût que vont devoir supporter les agences du simple fait du changement de modèle économique Ce coût sera plus élevé que l’on ne l’imagine :

-Perte de productivité : pas d’automatisation du calcul des frais, complexité de l’acte de vente et du règlement…
-Formation des vendeurs
-Explications aux clients et justification de notre valeur ajoutée de distributeur.

Pour la première fois un billet ne sera pas vendu à des prix différents selon le vecteur de commercialisation utilisé. La communication va être complexe. Je veux bien que AF finance la communication du SNAV à ce sujet mais je suis très réservé sur l’idée de confier la maîtrise de cette communication à AF dont le message le plus fort sera « en réservant sur le site Air France vous payez moins de frais ».

T.M.com - Maintenez-vous que 25% des AGV pourraient disparaître, pour quelles raisons et sur quelles statistiques vous basez-vous ?

J.P.M : "Les mêmes causes produisant en général les mêmes effets, nous risquons de vivre ce qu’ont vécu avant nous les USA, le Canada et la Scandinavie. Je ne cautionne pas le discours angélique qui consiste à dire « au global si on s’aligne sur le niveau de frais d’Air France on va gagner la même chose» pour plusieurs raisons :

-des agences à la recherche de trafic vont pratiquer une surenchère incontrôlable à la baisse des frais
-certaines agences dont l’équilibre économique est basé sur un trafic «haute contribution » vont particulièrement souffrir.
-on va assister à un transfert massif de la clientèle domestique basse contribution vers internet. Dans ce domaine, le bas niveau de frais perçu par AF ne laisse place à aucun autre acteur."

T.M.com - Allez-vous vous pourvoir en justice comme d'autres réseaux l'ont déjà annoncé ?

J.P.M : "Le seul domaine dans lequel une action en justice avait des chances d’aboutir est celui de la mise en jeu par AF de la « clause de revoyure ». Cette action aurait fermé la porte à toute négociation.

Le SNAV a, à mon sens, bien fait de privilégier la négociation sur un report de 9 mois de la suppression des commissions. Afat Voyages n’envisage pas de s’associer à une action en justice."

T.M.com - Où en est la "feuille de route" du G4 ?

J.P.M : "Elle prend très sérieusement forme. Au-delà de la constitution du GIE nous travaillons comme convenu sur les achats, la mise en commun de moyens, la technologie, la formation. L’objectif est de procurer aux membres du G4 de meilleures conditions d’achat, de leur permettre de mutualiser certains investissements afin d’améliorer leur productivité."

T.M.com - Que deviendra votre partenariat avec BTI maintenant que vous êtes dans cette nouvelle Alliance ?

Ndlr : J.P. Mas n'a pas souhaité répondre à cette question.

T.M.com - Question subsidiaire, pourriez-vous être candidat à la président du Snav ?

J.P.M : "Non !
Bien que les statuts actuels du SNAV m’y autorisent, puisque n’étant plus administrateur depuis deux ans, je n’arrive pas au terme des 3 mandats consécutifs d’administrateur…je n’envisage pas d’être candidat à la présidence du SNAV."

Lu 3565 fois
Notez


1.Posté par cocorico@snav.fr le 28/07/2004 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Surprenant !!
VOTRE SYNDICAT COMMUNIQUE

Dans notre syndicat, nous accomplissons ce que nous promettons.
> Seuls les imbéciles peuvent croire que
> nous ne lutterons pas contre la commission zero.
> Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous:
> L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos
idéaux.
> Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que
> les réseaux continueront à etre protégés comme par le
passé.
> Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que
> l'abolition de la loi 92 sera le but principal de notre mandat..
> Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que
> l'on puisse continuer à maitriser nos adherents
> avec les ruses de la vieille politique.
> Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
> soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences
> nous ne permettrons d'aucune façon que
> nos agences crèvent sous le poids des charges sociales
> nous accomplirons nos desseins même si
> la législation se déteriore complètement
> nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que
> vous aurez compris qu'à partir de maintenant
> nous sommes le syndicat idéal, la "nouvelle politique"...
>Certains agents de voyages croient encore que
> notre mission se limite aux opérations médiatiques :
> bien garantir la survie des agences
> Aucune action ne sera engagée lors de nos réunions pour
> favoriser les cies nationales et les ventes en supermarché
> Au contraire , nous allons tout mettre en oeuvre pour
> abolir la TVA et soutenir la profession
> Notre but n'est pas de vouloir
> favoriser tous les éléments externes à la profession
> Il faut dès maintenant penser à
> votre SYNDICAT, la meilleure garantie pour vous ...

> Et maintenant, lisez le texte en commençant par la dernière ligne

et en remontant ligne par ligne jusqu'au début....


> C'est surprenant!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com