TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L. Fabius veut créer un fonds d'investissement tourisme

40 propositions pour promouvoir le tourisme en France !


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 11 Juin 2015

Un Trésor National. C'est en ces termes que Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères et du Tourisme présentait à la presse, jeudi 11 juin 2015, les premières mesures mises en place afin de promouvoir le tourisme en France.



Photos : MAEDI/F. de la Mure
Photos : MAEDI/F. de la Mure
C'est ce jeudi 11 juin 2015 que le Conseil de promotion du Tourisme, créé suite aux Assises du Tourisme de l'an dernier, remettait son rapport au Ministre.

Quelques 40 propositions ont émergé du rapport général du Conseil, autour desquelles, le Ministre dégage ce qu'il appelle son "carré gagnant".

Au premier rang, le "numérique", véritable outil indispensable au développement du tourisme et sur lequel, curieusement, la France a toujours un métro de retard.

On se souvient du fameux portail "France" qui n'avait quasi jamais fonctionné. Apparemment, un nouveau portail, un vrai, devrait voir le jour dans le courant de l'automne prochain.

En attendant, Atout France "gérera" la promotion des marques. Par ailleurs, Laurent Fabius annonçait aussi avoir un plan de diffusion Internet Haut débit sur la plupart des zones touristiques françaises.

"Il est indispensable de pouvoir proposer à nos visiteurs du WiFi gratuit dans la majorité des installations, que ce soit dans les aéroports ou autres", précisait-il.

Toujours au niveau du numérique, un "City Pass" accessible via une application Androïd, est en cours de réalisation et sera disponible courant 2016.

Enfin, Laurent Fabius s'est félicité de l'arrivée de Webedia, le nouvel actionnaire d'Easyvoyage, qui va lancer, en plus ou moins remplacement d'Hexatourisme, le site "Le Bon Guide".

"Tout le monde se doit d'être sur le pont du numérique", précisait Laurent Fabius en enchaînant sur le second côté de son carré gagnant, à savoir l'accueil des touristes étrangers.

Accueil et formation : un défi majeur !

Non sans humour, et malgré une bonne performance en 2014, (83,7 millions de visiteurs, hors territoires d'outre-mer, la France "a des marges importantes de progression en termes d'accueil".

Concrètement, outre les traditionnelles campagnes publicitaires (la prochaine aura lieu au printemps prochain), la délivrance des visas va être encore simplifiée et dématérialisée.

Ainsi, après la Chine et l'inde, ce sont Singapour, la Turquie et l'Indonésie qui pourront obtenir ces visas sous 48 heures.

Parmi les autres mesures figurent une amélioration des dessertes aériennes, la simplification des processus de détaxe…

Troisième volet, la formation aux métiers du tourisme, avec la création d'une "Conférence des Formations d'Excellence du Tourisme", qui aura pour mission de "renforcer la visibilité internationale de nos formations d'excellence en matière de gastronomie, d'hôtellerie et de tourisme".

Bien évidemment, sous l'égide d'Atout France, des "e-learning", des MOOC, cours en ligne ouverts à tous vont être "rapidement" mis en place.

Et pour couronner le tout, une chaire de recherche consacrée au tourisme est envisagée. "Avec l'accord du Ministère de l'Education Nationale, nous allons y travailler."

Question cruciale : l'investissement !

Enfin, le nerf de la guerre, l'argent. Question "cruciale", selon les propres mots de Laurent Fabius, les investissements.

Parce que, avec un objectif de 100 millions de visiteurs à l'horizon 2020, il va falloir que les hébergements et les infrastructures touristiques du pays soient "aux normes" !

Sans parler des rénovations indispensables pour des établissements vieillissants et dont les propriétaires n'ont pas toujours les moyens financiers pour procéder à leur aménagement.

Et puis, il ne faut pas oublier le domaine maritime et fluvial, les croisières, sujet sur lequel planche actuellement Jacques Maillot. Il devrait rendre son rapport d'ici la fin du mois.

Ainsi, Laurent Fabius, entend, grâce à la Caisse des Dépôts et Consignation, créer un "Fonds d'Investissement Tourisme", opérationnel dès cet automne. Accompagné d'ailleurs de quelques investisseurs institutionnels, ce FIT devrait pouvoir dégager "plusieurs centaines de millions d'euros".

Ce qui devrait permettre de financer de nombreux projets de rénovation… ou de construction.

Et, pour faire bonne mesure, le Ministre entend bien pousser la BPI à "amplifier" l'enveloppe de crédit consacrée à la restauration…

Que du bon !

Lu 2368 fois

Notez


1.Posté par PAT44 le 12/06/2015 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce fond d'investissement va t-il profiter également aux particuliers qui souhaitent rénover leurs hébergements pour les mettre en ligne sur Airbnb par exemple ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com