Loading


L'IATA prévoit une "révolution" dans la distribution du transport aérien

développement d'un nouveau système


L'association internationale des compagnies aériennes travaille sur trois dossiers stratégiques : la simplification des procédures aux aéroports, l'amélioration des contrôles de sécurité et un nouveau système de distribution en phase avec les besoins actuels des voyageurs. Ces projets sont présentés actuellement au cours du World Passenger Symposium qui se tient à Abu Dhabi.



Tony Tyler est le Directeur général de l'IATA - Photo DR
Tony Tyler est le Directeur général de l'IATA - Photo DR
Les compagnies ne veulent plus, ne peuvent plus sortir 7 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros) par an en booking fees pour les GDS. Comme le souligne Tony Tyler, le directeur général de l'IATA, cette somme dépasse le montant total des bénéfices qu'engrangent ces mêmes compagnies.

Cela fait plus d'un an que l'IATA travaille sur une solution qui viendrait remplacer le fonctionnement actuel des GDS que les compagnies trouvent dépassé depuis l'avènement de l'Internet et surtout le déploiement des services additionnels (ancillaries).

Aujourd'hui, 40% de la billetterie mondiale est vendue directement sur les sites internet des compagnies.

Or, si les compagnies peuvent peaufiner les relations commerciales qu'elles entretiennent avec leurs clients directs, il n'en est pas de même pour les 60 % restant qui passent par le circuit GDS et agences.

La faute aux GDS dont le modèle est basé sur la recherche du tarif le plus bas. Or, les compagnies qui innovent dans les produits veulent aujourd'hui une autre méthode de recherche basée sur le service.

Encore quelques étapes à passer

"Un système basé sur les codes tarifaires F, J et Y et leurs dérivés ne peuvent décrire totalement les options proposées", affirme Tony Tyler. Et l'IATA travaille donc un nouveau système de distribution (NDC ou new distribution capability) basé sur des standarts XML en open source.

Le système devrait permettre de rapprocher le client final de la compagnie aérienne et ce, même à travers le service d'un agent de voyages.

"Quarante ans après la mise en place du système actuel, nous avons l'opportunité de faire la révolution dans la distribution du transport aérien", conclut le dg de l'IATA tout en soulignant que les "partenaires GDS" trouveront les moyens d'apporter de la valeur au nouveau modèle.

Il reste néanmoins quelques étapes à passer avant de dérouler cette "révolution". Ce jeudi, le Joint passenger service committee de l'association doit voter sur l'adoption des standarts du nouveau système (et des budgets).

Puis il faudra que les entreprises impliquées finissent les développements nécessaires pour que le NDC soit utilisé sur des sites pilotes dans le courant de l'année 2013.

Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 16 Octobre 2012
Lu 1716 fois
Notez

Tags : iata

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






Club AGV Premium

DMCMAG.COM


Challenge de vente




BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.