TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L'Outre-Mer, nouveau terrain de jeu des compagnies aériennes

Le point sur les forces en présence


le Vendredi 23 Décembre 2016

L'arrivée de French Blue à la Réunion, l'alliance entre XL Airways et Air Austral, les ambitions de Norwegian sur les Antilles : les départements et régions d'Outre-Mer sont des territoires très prisés par les compagnies aériennes. Mais la baisse des prix et certaines sur-capacités peuvent être préjudiciables à la santé des transporteurs. Le point sur les forces en présence et les nouvelles alliances.



L'Outre-Mer est un terrain de jeu très compétitif pour les compagnies aériennes © Jag_cz - Fotolia.com
L'Outre-Mer est un terrain de jeu très compétitif pour les compagnies aériennes © Jag_cz - Fotolia.com
Les départements et régions d'Outre Mer (DROM) attisent les convoitises des compagnies aériennes.

Mais sur ce marché ultra-concurrentiel, la guerre des prix fait rage et les nouveaux entrants peinent parfois à se faire une place pérenne.

Commençons par les Antilles Françaises.

Fin 2012, lorsque XL Airways décide de s'y déployer, les observateurs sont sceptiques.

Mais grâce à des prix très attractifs, la compagnie réussi à atteindre 8% de parts de marché, derrière Air France (43%), Air Caraïbes (29%) et Corsair (21%).

Cependant, faute de passagers, XL doit réduire la voilure deux ans plus tard et suspendre ses dessertes de mi-septembre à fin novembre 2014.

A l'époque, elle justifie son retrait dans un communiqué : "sur cette période, qualifiée d'ultra basse saison entre la Métropole et les Antilles, la stimulation de la demande par une politique tarifaire plus agressive n'a pas porté ses fruits. Il ne s'agit donc pas d'un problème tarifaire mais bien d'une absence réelle de marché."

L'intérêt de Norwegian envers les Antilles

Ainsi, il n'y aurait pas la place pour quatre transporteurs sur l'axe France-Antilles.

Et pourtant, Norwegian a manifesté son intérêt envers ce marché.

Elle dessert déjà la Guadeloupe et la Martinique au départ des Etats-Unis avec succès.

Elle étoffe d'ailleurs son programme avec, à partir du 17 décembre 2016, une nouvelle ligne entre la Guadeloupe et Fort Lauderdale/Miami.

Rappelons que les lignes entre la France et les Antilles sont parmi les plus fréquentées au départ de l'Hexagone, comptant 1 034 949 million de passagers en 2015 entre Paris et Fort-de-France (en recul de 2%) et 1 199 287 million de passagers sur Pointe-à-Pitre (chiffres DGAC).

Un autre opérateur, French Blue, avait initialement envisagé de desservir ces îles des Caraïbes.

Mais la nouvelle lowcost lancée par Air Caraïbes avait dû faire machine arrière
, non par crainte de la compétition, mais plutôt sous la pression des salariés de la maison mère, qui craignaient une concurrence déloyale.

La bataille qui s'annonce sur l'axe Paris-Réunion

French Blue toutefois va livrer bataille sur une autre région d'Outre-Mer : la Réunion.

En effet, l'annonce de son arrivée à Saint-Denis d'ici juin 2017 inquiète les autres transporteurs présents, à savoir : Air Austral (36%), Air France (35%) Corsair (24%) et XL Airways (5%).

D'autant que French Blue est gourmande et vise les 20% de parts de marché grâce à des prix d'appel attractifs à 498 euros TTC l'aller-retour (sans bagage en soute).

Pour faire face, XL Airways et Air Austral ont décidé de s'allier pour partager leurs codes, multiplier les synergies et ouvrir de nouvelles routes.

Air Austral relance ainsi ses vols depuis Marseille à partir d'octobre 2017, après 4 ans d'absence pour compléter ceux de XL Airways. Cette dernière compte intensifier son axe Lyon-La Réunion et ouvrir une ligne sur Toulouse.

En 2015, près de 1 135 260 de passagers ont voyagé entre Paris et Saint-Denis, en augmentation de 2,4%. La ligne sur Marseille a séduit 43 825 passagers, également en hausse de 2,4% selon les chiffres de la DGAC.

Et bientôt les Etats-Unis ?

Mais au-delà de l'Océan Indien, le partenariat entre XL Airways et Air Austral pourrait peut-être déborder sur le Transatlantique.

En effet, Air Austral a demandé l'autorisation d'opérer des vols aux Etats-Unis, pour y développer une activité d'affrètement.

De quoi mettre ses avions "à disposition de loueurs éventuels pour des vols charters", explique la compagnie.

Les Etats-Unis sont justement le terrain de jeu favori de XL Airways, qui vient de se marier avec La Compagnie, spécialisée sur la ligne Paris-New York.

Lu 4059 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Octobre 2017 - 12:36 SAS ouvre une ligne entre Toulon et Copenhague


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com