TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L’UMIH obtient gain de cause sur les résa hôtels par les agences en ligne


Rédigé par La Rédaction le Mardi 17 Septembre 2013

La Commission d’Examen des Pratiques Commerciales (CEPC), saisie en juin 2012 par l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’Hôtellerie), vient de satisfaire une partie des revendications de l’organisation professionnelle leader du secteur de l’hôtellerie-restauration. Une décision qui satisfait Roland Heguy, Président confédéral et Laurent Duc. Président d’UMIH Hôtellerie,



Selon un communiqué, pour les 2 responsables de ce syndicat de l’hôtellerie-restauration qui représente 80 000 entreprises adhérentes, cet avis va dans le sens des revendications de l’hôtellerie française et dénonce enfin un « déséquilibre massif » dans les relations contractuelles entre les hôteliers et des entreprises exploitant les principaux sites de réservation hôtelière (OTAs).

La CEPC, présidée par M. le député Razzy HAMMADI, également rapporteur du projet de loi sur la consommation actuellement en débat, considère qu’encourent la nullité les clauses suivantes

les clauses de parité (tarif, condition et disponibilité), prévoyant un alignement automatique de différentes conditions consenties à des concurrents, qui sont contraires à l’article L. 442-6-II- d du code de commerce;

• les autres obligations contractuelles figurant dans des contrats-types liant les plateformes en ligne et les hôteliers ayant notamment trait au droit de propriété intellectuelle (usage de la marque de l’hôtel), à l’interdiction de prospection commerciale, qui limitent la liberté de l’hôtelier et créent par effet d’accumulation les conditions d’un déséquilibre significatif au sens du code du commerce (Art. L. 442-6 –I-2°).

Pour l’UMIH, cet avis prouve qu’il est urgent de rééquilibrer les relations commerciales et restaurer les conditions d’une concurrence libre et non faussée pour une relation tripartite – OTAs, hôtels, clients- enfin équitable. L’hôtelier doit retrouver la liberté de piloter ses canaux de distribution.

Si la CEPC n’a pas à se prononcer sur le montant des commissions perçues par les OTAs ni sur leur absence de fiscalité, l’UMIH se félicite des annonces du député Razzy HAMMADI lors de la conférence de presse sur ces deux sujets.

Il a notamment indiqué sa volonté de clarifier la question de la fiscalité lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2014. L’UMIH estime à 1,5 milliard d’euros le montant des commissions qui échappent à toute fiscalité directe en France !


Lu 1416 fois

Tags : ota, umih
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 14:48 IHG ouvre un Holiday Inn Express® à Cologne


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com