TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L'avenir semble bien hypothéqué pour les distributeurs Jet tours et Thomas Cook...

Jet Tours va-t-il sortir du périmètre du Groupe ?


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 13 Novembre 2012

Toutes les options semblent encore ouvertes sur l'avenir de Thomas Cook en France : du démantèlement à la vente en bloc en passant par le redressement de l'entreprise. Le passage de relais incessant à la tête du groupe et le manque de visibilité qui en découle, a visiblement lassé certains distributeurs affiliés, tandis que d'autres s'accrochent à l'un des contrats les plus généreux du marché. Verbatim.



"Est ce que la production Jet tours n'est pas suffisante ou bien, ce contrat (Kuoni) signifie-t-il que le producteur va sortir du périmètre Thomas Cook comme le bruit en a couru ?" /photo dr
"Est ce que la production Jet tours n'est pas suffisante ou bien, ce contrat (Kuoni) signifie-t-il que le producteur va sortir du périmètre Thomas Cook comme le bruit en a couru ?" /photo dr
La confirmation du non renouvellement de l'accord cadre liant un bon tiers des adhérents Manor et le groupe Thomas Cook suscite bien des interrogations alors même qu'en mars dernier, le président Jean Korcia disait espérer ce renouvellement.

Francis Gallo, le patron de Sembat Tourisme qui, historiquement, fut l'un des premiers distributeurs à accrocher une enseigne Jet Tours, explique que la décision de stopper la collaboration, a été souhaitée d'un côté comme de l'autre.

"Le groupe Thomas Cook n'a pas particulièrement cherché à maintenir l'accord et les adhérents Manor non plus, faute d'avoir pu obtenir le développement tourisme espéré.

La répartition des revenus à 70% sur le business travel et 30% tourisme avant la mise en place du contrat en 2009 est restée la même en dépit du contrat censé stimuler les revenus liés au loisir
".

Le manque de visibilité sur l'avenir du groupe Thomas Cook en France a fait le reste. En fait, la prolongation du contrat actuel de deux ou trois mois, le temps, pour les adhérents Manor concernés, de négocier individuellement un nouveau contrat avec le groupe Thomas Cook est une supposition.

"Nous n'avons pas eu de confirmation officielle sur cette possibilité", affirme le vice-président du réseau Manor.

Certains contrats sont particulièrement généreux

Combien de distributeurs affiliés à Thomas Cook - qu'ils soient Manor ou pas - restera-t-il en fin de compte, prêts à faire table rase des difficultés récentes du groupe ?

Les erreurs stratégiques liées au transfert du service réservation en Tunisie appartiennent désormais du passé.

Mais il reste encore quelques griefs comme le manque de communication entre ces distributeurs affiliés et les services centraux.

"On dirait qu'ils n'en ont rien à faire que l'on vende ou que l'on ne vende pas", s’indigne l'un d'eux qui souhaite garder l'anonymat, soulignant l'antinomie entre le TO industriel Thomas Cook, "imbuvable," et Jet tours.

En interne comme à l'extérieur, la moindre initiative suscite des interrogations.

Comme le renouvellement du contrat Kuoni en septembre dernier. "Est ce que la production Jet tours n'est pas suffisante ou bien, ce contrat signifie-t-il que le producteur va sortir du périmètre Thomas Cook comme le bruit en a couru ?" s'interroge un autre affilié.

Il affirme en outre "vivre mal ce pilotage à vue général depuis des mois..."

1% de commission pour frais liés à la centrale des paiements

Des arguments négatifs qui sont pourtant balayés par le fait que certains contrats sont particulièrement généreux avec les distributeurs affiliés.

Ya pas photo entre le modeste prélèvement de 1% de commission pour frais liés à la centrale des paiements et les 3 ou 4 % exigés par les réseaux indépendants.

"Quant à la supercommission, certains affiliés peuvent percevoir entre 10 000 et 20 000 euros en fonction du chiffre d'affaires réalisé. Une somme bien appréciable par les temps qui courent !"


Les objectifs sont d'autant facilement atteints que le nombre de fournisseurs est plus restreint que dans les autres réseaux...

Cette semaine, le tandem Michel Rességuier et Hervé Chabrerie qui ont pris la tête de l'entreprise en septembre dernier devraient rencontrer les distributeurs affiliés.

Quelle sera la teneur de leur discours alors que l'annonce des grandes décisions stratégiques n'est pas attendue avant le début de l'année prochaine ?

Il y aura au moins communication - ce qui devrait logiquement résoudre quelques angoisses et stimuler les troupes.

Lu 3755 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com