TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L’hôtellerie classique de plus en plus menacée par les résidences hôtelières

+ 34.000 lits par an entre 2000 et 2009


Rédigé par Yves BARRAUD le Mercredi 13 Janvier 2010

Le 12 février prochain, le cabinet Deloitte (1) rendra publique son étude annuelle sur les grandes tendances de l’hôtellerie en France. En attendant, l’équipe de David Dupont-Noël, Responsable du pôle tourisme, hôtellerie et loisirs, évoque pour nous quelques constats. Et parmi ceux-là : L’irrésistible montée en puissance des résidences hôtelières.



Globalement, ce n’est pas une surprise, on assiste à une accélération de la dissociation des deux grandes activités de l’hôtellerie traditionnelle : La propriété foncière et la gestion hôtelière.

« Pour un groupe, posséder ses propres hôtels se heurte à des problématiques d’investissements et de financements, notamment à l’international. Il faut mobiliser des fonds et, en ce moment, le marché n’est pas là », assure David Dupont-Noël.

Ainsi, de grands groupes hôteliers (comme Accor) adoptent un panachage à 50/50 entre établissements en propriété et établissements en gestion (et/ou franchise).

L’équation gagnante étant de plus en plus : « Moins c’est capitalistique, plus c’est rentable ! », confirme David Dupont-Noël.

Les chaînes représentent 40% du marché de l’hôtellerie

Hôtel les Tourelles Baie de Somme
Hôtel les Tourelles Baie de Somme
En France, les chaînes détiennent 40% du marché de l’hôtellerie traditionnelle, en nombre de chambres (contre 30% il y a 10 ans). Cette part s’élève à 70% aux USA. Autant dire que les perspectives de développement restent importantes dans l’Hexagone.

La France disposait de 20.000 hôtels il y a 10 ans. Ils sont aujourd’hui 17.000, pour un nombre assez comparable de chambres (580.000).

En 2009, toujours en France, on assiste à un étirement de plus en plus marqué de l'offre, entre hôtellerie « low cost » et hôtellerie de Luxe.

Et en cette année de crise, Deloitte constate un recul du taux d’occupation mais « pas trop » de prix discount. Les professionnels n’ont pas bradé leur offre ; ils n’ont pas donné de « mauvaises habitudes » à leurs clients (avec des prix cassés). Une sagesse qui pourrait s’avérer payante si la reprise est au rendez-vous en 2010.

Enfin, les nuitées ont été réalisées à 60% en affaires et à 40% en loisirs.

Hôtels versus Résidences : Un rapport de 1 à 6 !

Cette année confirme l’explosion du nombre de résidences hôtelières. En 2000, on comptait une résidence pour 23 hôtels. En 2009 : une résidence pour 10 hôtels.

« Des produits qui ne répondent pas toujours aux normes, insiste Philippe Gauguier, quand les hôteliers, eux, sont soumis à des obligations drastiques ».

De 2000 à 2009, le parc a augmenté de 6.000 lits par an dans les hôtels et de 34.000 dans les résidences. Soit un rapport de 1 à 6 !

« Sur la seule ville de Nantes, 650 appartements ont été ouverts en 2009. Ce qui est considérable », constate Olivier Petit, qui estime cependant que cette tendance va faiblir dans les années à venir.

Pour revenir à l’hôtellerie traditionnelle, Deloitte envisage une « revalorisation des mètres carrés » dans les hôtels, par l’implantation de galeries marchandes (boutiques) là où c’est possible, ou l’ouverture « sur la rue » de leurs restaurants jusqu’à présent peu visibles de l’extérieur, donc principalement fréquentés par la clientèle des hôtels.

Mi-février, TourMaG reviendra de manière plus précise sur tous ces aspects, lorsque l’étude sera publiée.

De l’implantation hôtelière à sa cession

(1) La réputation de Deloitte n’est plus à faire dans les domaines de l’audit financier et du consulting.

Le cabinet est notamment Commissaire aux comptes du Groupe Accor, du Club Med et de la Société des Bains de Mer (Monaco).

Avec Philippe Gauguier, Olivier Petit et une soixantaine de collaborateurs, David Dupont-Noël porte un regard aiguisé sur le tourisme en France et à l’international.

Depuis 15 ans, Deloitte dispose d’un Observatoire sur l’hôtellerie française, auquel s’ajoute un Observatoire des résidences de tourisme. Le cabinet complète son expertise sur les équipements de bien-être (SPA…) et d’affaires (palais des congrès…).

Deloitte exerce ses prérogatives d’audit et de consulting sur toutes les phases de développement de l’activité hôtelière, de l’étude de marché préalable à l’implantation d’un établissement, à son financement, sa gestion, sa comptabilité, sa fiscalité, jusqu’à son éventuelle cession.

Un exemple : Deloitte accompagne la reconversion de l’ancien Palais de Justice de Nantes en hôtel 5 étoiles.

Lu 5810 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com