TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Ach so, TUI prépare-t-il son blitzkrieg ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 15 Avril 2015

Tant que les Grands-Bretons étaient au pouvoir chez TUI Group, chaque pays était encore libre. Mais les Germains, majoritaires, ont finalement repris la main et la politique du groupe pourrait bientôt être nivelée. Une sorte d'hégémonie, le quasi grand Reich du tourisme…



"Ach, il se trouve que les Germains ont finalement repris la direction opérationnelle du groupe et que, rigueur allemande oblige, faut que tout le monde se trouve sous le même uniforme" - Photo : © Edmund_Susel - Fotolia.com
"Ach, il se trouve que les Germains ont finalement repris la direction opérationnelle du groupe et que, rigueur allemande oblige, faut que tout le monde se trouve sous le même uniforme" - Photo : © Edmund_Susel - Fotolia.com
Finalement, ce n'est pas une grande surprise.

Le projet était même dans les tuyaux depuis plusieurs années.

Le Grand monde de TUI, c'était déjà comme ça que débarquait le TO (à l'époque à majorité germanique) dans les années 2002/2003.

Et qu'était créé dans la foulée TUI France, à grand renfort de campagne de pub (dans lesquelles personne ne comprenait rien) et qui rachetait Nouvelles Frontières.

Laquelle, quelques années plus tard, était fusionnée avec Marmara et les quelques satellites genre Aventuria, Passion des Iles…

Sans oublier Corsair, qui deviendra Corsairfly, pour finir (provisoirement ?) par Corsair International !

Au niveau mondial, ou du moins européen, TUI, c'est quand même une grosse entité, regroupant de nombreuses marques : Thomson et First Choice en Grande Bretagne, Irlande comprise, Arke aux plats pays, Jetair chez les belges, Marmara et Nouvelles Frontières en France, Fritidresor dans les pays du Nord, là où il fait bien froid et le soleil a souvent rendez-vous avec la lune.

Faut dire aussi que les relations entre les actionnaires anglais (minoritaires) et les actionnaires germains (majoritaires) ont été souvent tendues.

Mais comme c'était les Anglais qui gardaient le pouvoir opérationnel, les Germains se tenaient cois… Tout en préparant leur déferlante européenne.

La Case de l'Oncle Dom : Ach so, TUI prépare-t-il son blitzkrieg ?
En France, ça fait belle lurette que l'on travaillait sur le projet, malgré les dénégations farouches du Basque Bondissant.

Et que les Anglais n'étaient pas vraiment enthousiastes.

Ach, il se trouve que les Germains ont finalement repris la direction opérationnelle du groupe et que, rigueur allemande oblige, faut que tout le monde se trouve sous le même uniforme...

Et si j'en crois la presse anglaise comme la presse néerlandaise, même si la décision n'est pas totalement prise, c'est quasi comme si c'était fait…

C'était même prévu depuis longtemps.

Il serait même question, selon nos confrères de Travel Weekly, tant qu'on y est, de ne garder qu'une seule compagnie aérienne ! Damned, Corsair va voler sous pavillon germain… et accessoirement conserver encore quelques années ses vieux (mais toujours beaux) B747 ?

C'est en tout cas ce qui se murmure à haut cris dans les milieux autorisés.

Que faut-il finalement retenir de tout ça ? Une première tentative avait, du moins en France carrément échoué et TUI avait dû faire une grande reculade devant le peu d'intérêt des Français, tant professionnels que clients, face à une marque bizarre.

En Angleterre, TUI Plc avait aussi conservé ses deux marques, Choice (first) et Thomson. Les chalands s'en portaient fort bien.

En Belgique, c'est Jetair et les amateurs de frites connaissent bien...

Mais, qu'on le veuille ou non, pour les Germains, tout ça n'est pas très rigoureux. Et il faut que tout le monde soit logé à la même enseigne. Ein, Zwei, drei, on rigole tous ensemble autour d'un verre de schnaps !

Du coup, en France, on aura du TUI Marmara, du TUI Nouvelles Frontières, du TUI Passion des Iles…

Et une Corsair International devenue TUI One Aviation ?

Bon, comme en France, on prévoit jamais les invasions, va falloir collaborer... Papy va peut-être faire quand même un peu de résistance, nein ?


Lu 2165 fois

Notez


1.Posté par iann le 16/04/2015 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Mr Gobert,
j'aime généralement bcp votre chronique mais ces références au passé de l'Allemagne sentent particulièrement mauvais et sont plus dignes d'une discussion de comptoir...
Je ne vous félicite pas

2.Posté par mermoz le 16/04/2015 12:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
entierement d'accord avec Iann
seriez vous heureux qu'un chroniqueur allemand ramène le passé collaboratiste français ?
de plus votre chronique est difficilement lisible vous écrivez comme vous parlez...mais vous allez me répondre pk la lire...

3.Posté par Dominique Gobert le 16/04/2015 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Damned! Un peu d'humour, que diable!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com