TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Egypte... la mort aux frousses ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 20 Mai 2016

MS 804 et ses quelque 66 passagers a disparu des écrans radars. Le vol d'Egyptair, reliant Paris à Le Caire serait explosu au-dessus de la Méditerranée. Attentat, problème technique ? Ce soir, nul ne peut rien affirmer…



A l'heure où j'écris, aucune revendication n'a été exprimée. Il n'empêche, que la destination Egypte est complètement et définitivement foutue.   C'est une catastrophe, tant pour les passagers qui n'avaient rien demandé à personne que pour l'économie de tout un peuple - DR : Fotolia_© Hartmut Lerch
A l'heure où j'écris, aucune revendication n'a été exprimée. Il n'empêche, que la destination Egypte est complètement et définitivement foutue. C'est une catastrophe, tant pour les passagers qui n'avaient rien demandé à personne que pour l'économie de tout un peuple - DR : Fotolia_© Hartmut Lerch
Si ce n'est que pour l'Egypte et sa volonté de reprendre du poil de la bête en matière de tourisme, c'est définitivement foutu !

Pour la France, c'est pas mieux non plus, bien qu'au moment où j'écris ces lignes, personne n'est capable de déterminer quelles sont les causes de cet accident.

Il est minuit, jeudi 19 mai 2016, et à écouter ces personnages respectables que sont tous ces experts, chacun se perd en conjectures.

Bien que la probabilité d'une action terroriste émerge à grande vitesse.

C'est hélas une réalité à laquelle nous devons nous habituer. Sans vouloir être cynique, il "faut vivre avec".

C'est notre environnement, un truc pas écolo du tout et qu'il vaudrait mieux éradiquer que protéger. En tout cas, c'est pas bio du tout.

Reste maintenant à savoir. "Tout est possible", me confiait un dirigeant de compagnie aérienne. "Rien n'empêche un déséquilibre d'un navigant, tel le cas de ce pilote de Germanwings".

Néanmoins, cette hypothèse semble peu vraisemblable. En revanche, ce qui parait plus probable, serait une nouvelle attaque en règle contre l'Egypte.

Ce pays, durement touché par les irruptions acnéiques de ces improbables fous de dieu, est le dernier rempart, au même titre que la Tunisie, entre le monde occidental d'Europe et cet Orient qui n'arrive pas à trouver une cohérence interne.

La faute à qui ? Je vais sûrement me faire agonir d'injures, mais très certainement la faute à nous, nos ancêtres relativement proches, lesquels au lieu de se préoccuper des cultures "des autres" ont voulu imposer nos croyances et notre façon de penser (ou de croire) !

Nos ancêtres les Gaulois, enseignaient les bons pères missionnaires en Afrique, et ailleurs, il n'y a pas si longtemps. Après tout, les colonies, comme disaient nos grands (ou arrière) parents, c'était hier.

Ça, c'était pour tenter, en toute objectivité, de comprendre... et d'expliquer.

Reste maintenant le problème de sécurité. Je lisais attentivement la réponse à mon éditorial sur Iata de son responsable en France, lequel affirme que cette Association "fait le maximum en coordination avec les gouvernements et nos compagnies membres pour améliorer (…) sécurité et sureté qui sont nos premières missions".

Certes. Il n'empêche que l'aéroplane d'Egyptair avait fait une sacrée journée avant de rejoindre Paris et rentrer enfin au Caire: Érythrée, Egypte, Tunisie et... Paris !

En théorie, et selon les normes sécuritaires, un contrôle "sécurité" doit être effectué à bord de l'avion à chaque escale. "C'est de la théorie", m'expliquait un transporteur…

A l'heure où j'écris, aucune revendication n'a été exprimée. Il n'empêche, que la destination Egypte est complètement et définitivement foutue.

C'est une catastrophe, tant pour les passagers qui n'avaient rien demandé à personne que pour l'économie de tout un peuple.

Et n'oublions pas non plus que l'avion, qui avait décollé de Paris, aurait aussi pu être "contaminé" depuis la France. Une double attaque, en quelque sorte… Si tant est que ce soit un attentat.

En tout cas, le lancement de la campagne "Destination Paris", initiée par Jean-Marc Ayrault, Anne Hidalgo, la mère de Paris et Valérie Pécresse, la chef de la région Ile de France, qui devait avoir lieu le 30 mai prochain, a été reporté à une date… ultérieure.

Mais, imperturbable, la vie va continuer…

Lu 2901 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com