TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : FRAM... show must go on !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 23 Mars 2017

Ce n’est pas une immense surprise. Depuis plusieurs semaines déjà, la rumeur bruissait... C’est fait, Isabelle Cordier jette l’éponge malgré une prestation de qualité et des résultats pour lesquels elle n’a pas à rougir…



Isabelle Cordier quitte Fram. Reste maintenant à savoir si le transfuge de Transat, Michel Quenot, saura relever le défi, d’autant que la guerre est ouvertement déclarée entre Mendonca et le Basque Bondissant - DR
Isabelle Cordier quitte Fram. Reste maintenant à savoir si le transfuge de Transat, Michel Quenot, saura relever le défi, d’autant que la guerre est ouvertement déclarée entre Mendonca et le Basque Bondissant - DR
La nouvelle est tombée hier : Isabelle Cordier, qui avait déjà vécu pas mal de moments « chauds » chez Carrefour, va quitter la direction générale de Fram, vers le 15 avril.

Elle passe le flambeau à Michel Quenot, transfuge de Look/Transat France.

Ça s’est passé il y a quinze jours déjà et c’est vraiment Isabelle Cordier qui a démissionné, pour des raisons strictement personnelles. Vraiment.

Faut dire que ça fatigue grave, d’autant que la situation était loin d’être simple.

Il fallait une sacrée ferveur pour appréhender une entreprise vieillissante avec des équipes pour le moins craintives et angoissées, face à un nouvel actionnaire plus habitué à des méthodes fermes.

Et surtout, aucun état d’âme...

Faut dire que la reprise par LBO du voyagiste au bord de la fin représentait (et représente toujours), pour Alain de Mendonca, un sacré pari. Parce que les financiers sont loin d’être des philanthropes, qu’un sou c’est un sou et qu’il faut pour un sou en faire pousser au moins dix !

Dans un délai que nous qualifierons, pour être correct, de « raisonnable ».

Lorsque Isabelle Cordier a été nommée à la direction de Fram, j’ai entendu beaucoup de bruits, d’interrogations, pas toujours gentils d’ailleurs.

« Mauvais casting » auront exprimé beaucoup de sceptiques… A tort ou à raison ?

Mendonca est loin d’être un humaniste convaincu.

Pour lui, faut que ça passe et que ça gagne du fric. Ce qui, d’ailleurs, a fait son succès.

Et je pense justement qu’il a choisi Isabelle Cordier pour ce que lui ne pouvait pas faire, c’est-à-dire plonger dans la gadoue sociale, rassurer les équipes qui ne savaient plus trop comment faire afin de se retrouver dans le monde du tourisme du 21e siècle.

Et Isabelle en a bavé. Parce que la tâche était difficile, et que la nature humaine qui est la sienne ne correspondait peut-être pas forcément à ce que ses actionnaires attendaient.

Isabelle est loin d’être une machine…

En tout cas, elle aura quand même réussi à apaiser la situation sociale, à calmer l’ardeur de vieux syndicalistes, lesquels auront largement profité de la situation pour satisfaire leurs propres envies…

Pour Karavel, (comme à son habitude, Alain de Mendonca n’a pas daigné répondre à nos appels), le sujet est clos. Est-ce vraiment un sujet ?

Pourtant, c’est indéniable, Fram reprend des couleurs. Même si, au sein de la distribution, certains restent encore un peu craintifs.

Dans le communiqué publié hier, Fram affiche un bilan fort encourageant, même si aucun chiffre n’est encore publié. On sait, en revanche, que « la marque présente un bilan assaini, une belle reprise des ventes et un début d’année très prometteur ».

C’est en partie vrai. Indéniablement, les ventes reprennent, les produits sont « modernisés » et la technologie semble enfin efficace. Avec une campagne de télé qui, sincèrement, me fait bien rire et est parfaitement adaptée. Faudrait que Dufrenne en prenne de la graine…

Reste maintenant à savoir si le transfuge de Transat, Michel Quenot, saura relever le défi, d’autant que la guerre est ouvertement déclarée entre Mendonca et le Basque Bondissant.

Nous en avions eu une première indication et un échange verbal particulièrement virulent lors du Congrès Selectour à Québec.

Dans son communiqué, Mendonca renvoie la balle, en déclarant et je cite : « Dans le contexte de concentration actuelle du secteur du tourisme, la présence d’un TO généraliste français en bonne santé est plus que jamais nécessaire pour que la distribution française garde son indépendance et ne se retrouve à genoux comme cela s’est produit dans d’autres pays européens ».

Un point partout.

J’aurais aimé lire, dans ce communiqué un petit mot de remerciement pour Isabelle Cordier...

Lu 3603 fois

Notez


1.Posté par rick sailor le 23/03/2017 06:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher, très cher ami

J'ai une info pour vous "Fram devrait racheter TUI"
Il suffit qu'une personne que vous aimez bien, sans réelle raison pro, vous enfume pour que vous la croyez !

Non Fram ne va pas si bien que cela, interrogez les agences. Vous verrez.. Vous dites "n'avoir aucun chiffre" et pour cause !

Quant à Isabelle chez Fram c'est un peu comme si on demandait au Pape de gérer le Queen à Londres. N'oublier jamais ce que disait Picasso "une image ne fait pas une belle histoire, tout au plus une aventure".


A vous de nous le dire

Votre très cher et très dévoué
Rick

2.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 23/03/2017 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Rick,
Décidément, vous etes indécrottable. Relisez attentivement ce que j'ai écrit. J'ai simplement dit que Fram semblait aller un peu mieux.
Pour le reste, s'il semble vrai que vous n'avez aucun état d'âme, ni le moindre semblant d'humanisme, il n'en reste pas moins que Madame Cordier aura au moins tenté d'apaiser et de rassurer les équipes de cette vieille maison.
Elle aura, même si vous semblez douter vilainement de ses compétences professionnelles, essayé de faire le job.
Il est vrai que vous réussissez tout ce que vous entreprenez...

3.Posté par mille sabords le 23/03/2017 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au moins un point commun avec Picasso cher à vos citations cher Rick : la misogynie méprisante .
Mr Mendoca aurait il fait une erreur de casting au départ, pas vraiment il n'aurait pas choisi Isabelle Cordier parmi tant de candidats (es) à l époque .Voyez plutôt du côté le l'actionnaire majeur LBO qui lui même pressurise Mr Mendoca ... Mais de ça personne n('en parle, la finance, c'est tabou en France.
Picasso disait " un tableau ne vit que par celui qui le regarde"
Pus personne ne regardait Fram me semble t il durant quelques années?
Picasso ajoutait aussi:
" S'il y avait une seule vérité on ne pourrait pas faire cent toiles sur le même sujet "
Le sujet Fram n'est pas épuisé , loin s'en faut !.

4.Posté par PICOULEAU ERIC le 23/03/2017 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis

Alors parlons de LBO France qui ne fait que rincer et essorer les entreprises ...je sais de quoi je cause comme on dit , ils ont rincé et mis a plat Cityrama/Paris CItyvision pendant 5 ans avec la complicité de Dame Yannick ....pour terminer le travail , travail que je n ai plus d ailleurs faisant parti des 17 licenciés économiques de cette maison autrefois si florissante .....
.Donc Fram doit s' attendre a etre malmené socialement et professionellement , car LBO veut récupérer ses billes et chacun sait comment ........Pas de miracles à attendre de ces gens je vous le confirme .
Bien à vous

5.Posté par Dan QUEUCHEUNE le 23/03/2017 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tonnerre de Brest, que tout cela est bizarre.
J'aurais volontiers dit "amusant", si je n'avais aucun égard pour les salariés, eux qui n'en finissent pas de subir les conséquences de la chaotique croisière dont le "TO toulousain" nous donne le spectacle depuis un an et demi, putaing cong.
Certes, le "bateau FRAM" était loin de voguer sur un long fleuve tranquille avant l'attaque des pirates survenue fin 2015. Partis à l'abordage du navire-amiral du tourisme hexagonal, les forbans en ont pourtant parachevé vite fait la transformation en petite... caravelle, qui à n'en pas douter ne découvrira jamais aucun nouveau monde, tant la route suivie (peut-être imposée par l'armateur…) est conforme aux grandes voies de navigation que tout le monde emprunte, et dépourvue d'originalité : ne mettons surtout pas le cap sur des terres inexplorées ! Mais bon, on a connu ça aussi avec le FRAM d'antan.

Pour en revenir à Isabelle Cordier, on peut légitimement s'interroger sur les "raisons personnelles" qui l'amènent à quitter ses fonctions, alors qu'il y a quelques semaines, certains bruits courant déjà, elle avait déclaré que jamais, au grand jamais, elle ne sauterait (ni ne serait poussée) par-dessus bord. Si je me souviens bien, elle précisait même, pour preuve ultime, que Monsieur Cordier s'apprêtait d'ailleurs à déménager pour Toulouse ! En conclura-t-on alors que l'époux n'a finalement pas obtenu sa mutation ? Oh que non, car ce serait pour le coup tomber dans une vraie misogynie, tout aussi méprisable qu'elle serait méprisante et dont, n'en déplaise à mille sabords, je ne vois aucune trace dans le message de Rick Sailor.
Plus sérieusement, donc, il est probable, vous l'avez bien compris Dominique, que les vraies raisons de ce départ sont à chercher dans les mots (ou plutôt, l'absence de mots) d'Alain de Mendonça, qui félicite déjà le successeur d'Isabelle Cordier sans même prendre la peine de mentionner cette dernière. C'est peut-être bien là que se dissimule la véritable misogynie, et certainement que l'inélégance et la muflerie se révèlent. Mais après tout, peut-être que les propos du commandant ont été rapportés "hors de leur contexte", ou que les journalistes (encore eux !) n'ont pas pris la peine de mentionner l'hommage rendu à la sortante.

Cela dit, j'en connais plus d'un qui riront à l'évocation des qualités de Madame Cordier en matière sociale. Quant au bilan… l'histoire jugera.

Dominique, vous ne déviez pas de votre ligne, et il faut vous reconnaître cette constance. Depuis quelques mois, vous avez décidé de voir la vie de FRAM en rose, sauf lorsqu'il s'agit des tentatives du personnel pour défendre ses "privilèges". Suivant votre conseil, j'ai relu attentivement ce que vous avez écrit, mais je ne vois pas qu'il "semble" que FRAM aille "un peu mieux". Ce verbe "sembler", c'est principalement dans votre réponse à Rick que je trouve (4 fois en 8 lignes), mais dans l'article, je vois au contraire que "c’est INDÉNIABLE, FRAM reprend des couleurs", et que « INDÉNIABLEMENT, les ventes reprennent". Ce n'est pas de la litote, ça.

Enfin, attendons de voir si la valse des dirigeants (un vrai quadrille endiablé, désormais) va se poursuivre. Même si cela fait furieusement moderne de ne rester que quelques mois en fonction, on peut aussi penser que les va-et-vient continus sur le pont sont le signe que tout ne va pas pour le mieux en salle des machines.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com