TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Laurent Président, Magnin...fique !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 1 Décembre 2016

C’est signé et c’est bien : Laurent Magnin, patron de XL Airways, seul contre tous, aura réussi son pari et maintenu l’emploi de quelque 700 salariés. Tout en donnant au pavillon aérien français un air de renouveau… Respect !



Il a été applaudi, le Magnin, lorsqu’il a présenté devant le comité d’entreprise du « groupe », la nouvelle configuration qui va réunir désormais XL Airways et La Compagnie, cette « low cost tout business » qui opère, du moins pour le moment entre Paris et New York - Photo CE
Il a été applaudi, le Magnin, lorsqu’il a présenté devant le comité d’entreprise du « groupe », la nouvelle configuration qui va réunir désormais XL Airways et La Compagnie, cette « low cost tout business » qui opère, du moins pour le moment entre Paris et New York - Photo CE
Oui, je vois déjà tous les pisse-froid de cette profession se gausser de cet histrion du transport aérien français, toujours coiffé de sa casquette bleue siglée XL.

Cet empêcheur de voler en rond, adepte de la bonne route au juste prix, fils spirituel de Jacques Maillot.

Et, peut-être que cette fois, le fils a dépassé le père.

Il a été applaudi, le Magnin, lorsqu’il a présenté devant le comité d’entreprise du « groupe », la nouvelle configuration qui va réunir désormais XL Airways et La Compagnie, cette « low cost tout business » qui opère, du moins pour le moment, entre Paris et New York.

Certes, rien n’est encore gagné et la route est encore longue.

Mais une étape importante a été franchie dans le renouveau du transport aérien français.

Finalement, c’est XL Airways qui, la première, aura compris que le client passager avait évolué. Et que, contrairement à beaucoup de compagnies fixées dans des réminiscences d’un passé révolu, il fallait s’adapter à la demande du client… Pas l’inverse !

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Bien sûr, les sceptiques (et ils sont nombreux) vont encore s’agiter.

Je remarquais un commentaire dans un récent papier qui s’esclaffait en écrivant « le mariage de deux canards boiteux ne va pas faire une grande envolée ».

Eh bien, contrairement à cette imbécilité, je pense que ce mariage devrait faire une très belle envolée.

Certes, La Compagnie, même si elle affiche des taux de remplissage tout à fait respectables, n’a pas encore trouvé son point d’équilibre. De ce côté-là, pas trop d’inquiétude, Magnin « sait faire ».

De plus, et c’est l’un des points les plus importants, il pourra s’appuyer sur des collaborateurs conscients et responsables.

Je remarque au passage que XL Airways, malgré les difficultés et les tourbillons qui l’ont accompagnée ces dernières années, n’a jamais connu de mouvements sociaux... malgré certaines tensions !

Comme quoi, il existe encore des syndicats qui jouent leur rôle et sont au fait de leurs responsabilités. J’aimerais que ces mêmes centrales syndicales qui sévissent chez Air France ou chez Fram aient conscience qu’une entreprise qui vit, c’est au bénéfice de tous.

Ceci étant, je tiens aussi à saluer Frantz Yvelin, qui s’en va vers de nouvelles aventures.

Il fait partie de cette nouvelle génération d’entrepreneurs du transport aérien qui, à l’instar de Magnin, auront toujours un coup d’avance !

Et pour ses salariés, lesquels étaient très émus hier, qu'ils se rassurent : ils troquent un bon patron pour un autre ! (et pour les c... qui se préparent à me balancer des vacheries, non je ne suis pas payé, j'ai même jamais voyagé pour mon plaisir ni sur XL, ni sur la Compagnie).

Reste maintenant à avancer justement.

L’actionnaire, Dreamjet Participations, dont l’un des rares membres connus soit Charles Beigbeder, semble déterminé à accompagner et soutenir ce nouveau groupe, lequel va quand même peser quelque 400 millions d’euros et compter aussi deux tour-opérateurs : Heliades et Crystal TO.

Quant à Magnin, il va encore devoir trimer un peu plus, harmoniser les deux entreprises, harmoniser aussi ses coûts… et œuvrer encore et encore afin que le pavillon aérien français perdure.

Parce qu’il existe encore une belle quantité de routes à ouvrir, à prix « XL » pour un service XL !

Pour le plus grand bien des clients… et des salariés de l’entreprise !

Comme quoi, en France, il y a beaucoup d’avenir et nous ne sommes pas un vieux pays décadent, bien au contraire.

Et que Magnin est un défenseur du pavillon français. Je suis d'ailleurs certain que ce bougre n'a surement pas envie de bouffer de l'omelette norvégienne pour voyager à bas coûts au départ de son propre pays.

C'est dit !

Lu 2124 fois

Notez


1.Posté par Mathias le 02/12/2016 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Laurent,finalement tu restes sur la route toute la Sainte Journée.

2.Posté par Mathias le 02/12/2016 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu restes un très bon

3.Posté par kamel le 02/12/2016 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo ...le guitariste , tu es en train de leur jouer une belle mélodie à tous ces gros .

Kamel

4.Posté par redbar le 02/12/2016 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout cela est très joli, mais le nerf de cette guerre c'est l'argent. Il suffit de connaître les coûts d'exploitation d'un B767 pour comprendre qu'avec 72 sièges La Compagnie ne gagnera jamais d'argent sur une ligne régulière comme CDG - NYC avec son niveau de tarifs actuels, lesquels resteront plafonnés par la concurrence présente. Certes MAGNIN est un bon équilibriste mais là il aura du surpoids pour se maintenir sur cette corde raide. Sauf à ce que les actionnaires, (mystérieux), de DREAMJET mettent une rallonge. Peut être le chapeau à tirer revient à Frantz YVELIN. Pour la deuxième fois il est arrivé à tirer sa révérence avec honneur sur deux projets farfelus: L'AVION et LA COMPAGNIE. Lequel des deux (MAGNIN ou YVELIN) se révèlera avoir été le plus malin dans cette opération?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com