TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Marie-Christine acceptera-t-elle de Chaubet Voyages Fram ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 13 Octobre 2015

Allez, on tient le bon bout chez Fram. C'est désormais officiel, le groupe HNA, adossé à Selectour, a proposé aux actionnaires son plan de reprise. Indéniablement, une bonne nouvelle pour les salariés et la pérennité de l'entreprise à condition que...



Que vont décider les deux actionnaires principaux, sans oublier le troisième larron, Air France, qui détient quand même 8.7% des actions... - Photo CE
Que vont décider les deux actionnaires principaux, sans oublier le troisième larron, Air France, qui détient quand même 8.7% des actions... - Photo CE
Et c'est, en toute objectivité, la meilleure offre que pouvait recevoir cette malheureuse société, laquelle, durant quelques décennies, a été quand même le fleuron du tour-operating français.

Contrairement aux projets du groupe Promovac/Karavel, lequel attendait benoîtement le passage de Fram dans la case (non pas la mienne) du dépôt de bilan, l'offre sino-française devrait préserver pas mal d'emplois... même si l'on parle d'environ 20% de réduction de la masse salariale.

De plus, clients et fournisseurs ne devraient pas afficher d'ardoises et s'en sortir sans dommages.

Au passage, de quoi soulager l'APST, dont le président Nabet a parfois du connaître quelques sueurs sacrément froides.

Restent maintenant deux inconnues et non des moindres.

La première étant, bien évidemment, de savoir ce que vont décider les deux actionnaires principaux, sans oublier le troisième larron, Air France, qui détient quand même 8,7% des actions.

Il va sans dire que, engluée dans ses propres turpitudes, la compagnie aérienne se pliera vraisemblablement aux décisions de Colson et Chaubet.

En revanche, quid de ces deux là ?

Contrairement a ce qui avait été annoncé de la part de HNA dans un premier temps, les deux actionnaires ne devraient être « dédommagés » qu'au « fil du temps » et au « retour à bonne fortune » du groupe qu'ils ont, faut-il le souligner, mener petit à petit à sa déchéance actuelle.

Rappelons-nous quand même qu'il y a quelques années à peine, le groupe Thomas Cook avait mis la modeste somme de 200 millions sur la table pour le rachat du voyagiste.

Proposition qui avait été écartée avec mépris par les proprios...

C'est l'une des craintes qui hante maintenant les « repreneurs » : Georges Colson et Marie-Christine Chaubet vont-ils accepter ? Ou cette dernière tient-elle enfin son ultime revanche ?

Un "Non" de sa part et ce demi-frère honni, combatu, serait foulé aux pieds et ruiné définitivement. Il ne lui resterait plus alors qu'à se retirer une main devant, une main derrière et les yeux pour pleurer ?

A l'heure où j'écris ces lignes, je ne peux apporter de réponse, leur façon d'agir ayant, jusqu'à présent, fait preuve d'une totale irrationalité.

Tout ce que l'on peut en déduire, c'est qu'en cas de refus de leur part, non seulement ils se suicideraient, mais entraîneraient également dans leur chute et à l'insu de leur plein gré, l'ensemble de la boîte.

Autre question : que vont faire de cette entreprise les deux associés repreneurs ?

Du côté de Selectour, du moins pour le moment, on se contente d'affirmer que le rachat pour le réseau va dans « la logique de l'évolution de la profession ».

Comme l'indique la présidente du réseau, « à l'heure où les TO font de la distribution directe, pourquoi voulez-vous qu'un distributeur n'assure pas sa propre production ? »

Imparable, comme raisonnement. Et les Chinois, qu'en pensent-ils ? Vont-ils, à partir de Fram, créer un super « réceptif » destiné à attirer ces hordes de voyageurs chinois vers des vacances « à la Framçaise » ?

Pourquoi pas, d'autant que Fram, pour séjourner actuellement chez eux dans le Framissima Gaia de Kos (en Grèce) a conservé tous ses atouts : prestations de qualité, équipe dynamique et motivée...

Et puis, moi, j'ai une question qui me taraude singulièrement : pourquoi le CIRI, émanation des pouvoirs publics, appuyé par le syndicat CGT du voyagiste, a-t-il mis tant d'efforts pour faire basculer la reprise vers un projet qui passait par un dépôt de bilan, source de casse sociale grave et inéluctable ?

J'avoue quand même avoir un peu de mal à comprendre les subtilités de ce gouvernement qui se veut le « défenseur des valeurs de gauche » ? Faudra m'expliquer...

Et, pour finir, la question subsidiaire qui fait mal : propriété du 1er réseau de France, Fram sera-t-il soumis, comme ses petits camarades, à la loi de ces nouveaux contrats de référencement imaginés par le réseau ?

Sera-t-il privilégié par rapport aux autres ? Et ces mêmes autres, ne vont-ils pas la trouver saumâtre ?

Par le grand Lao Tseu, j'ai bien l'impression que cette histoire n'en est qu'à ses débuts...

Lu 4964 fois

Notez


1.Posté par St Thomas Taquin le 14/10/2015 04:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Dom, vu que vous semblez apprécier à sa juste valeur le Sage Lao Tseu :

"Quand on a réglé un grand différent, il reste toujours quelques griefs, et la paix ne peut être rétablie que par la bonté".

Mais y'a aussi un peu moins classe :

"Qui ne pète pas est voué à l'explosion" !

2.Posté par Aggie le 14/10/2015 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Intéressant, mais avec un titre compréhensible, en français et sans fautes d'orthographe, ça serait encore mieux! (Un "Non" de sa part (..) serait foulé aux pieds et ruiné définitivement????)
Merci néanmoins de nous tenir toujours à la pointe de l'actualité!

3.Posté par Charbon Zardan le 14/10/2015 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

La question qui vous taraude tant, taraude un grand nombre d'employés des voyages Fram qui ne comprend pas et soutient logiquement l'offre HNA.

Une explication de votre titre ? on ne le comprend pas non plus, mais c'est moins grave !

4.Posté par Dominique Gobert le 14/10/2015 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le titre, voyez directement ma présidence. Pour Lao Tseu, je retiens bien évidemment cette phrase, que, je vous le promets, je resservirai. Ca m'a fait éclater de rire, bien que la situation ne prete pas trop à rire

5.Posté par La Rédaction le 14/10/2015 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir à tous
C'est vrai que ce titre c'était un très mauvais jeu de mots (Chaubet/sauver), mais c'est aussi un clin d'oeil qui permet de dédramatiser la situation et de redonner le sourire (pour ceux qui ont compris Lol).
Pour redevenir sérieux et mieux éclairer la lanterne de Charbon Zardant concernant la situation de Georges Colson, c'est simple. L'ancien président de Voyages Fram a beaucoup (trop ?) emprunté pour reprendre la majorité de l'entreprise. Un refus de Marie-Christine Chaubet enverrait presque directement l'entreprise vers la barre du tribunal de commerce et ruinerait très probablement son demi-frère.
Cordialement

6.Posté par Charbon Zardan le 15/10/2015 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse à La rédaction : bien que nous parlions la même langue, il semblerait que vous ayez mal compris quelle question taraudait la majorité des employés...c'est la même que celle que se pose Mr Gobert :

" Pourquoi le CIRI, émanation des pouvoirs publics, appuyé par le syndicat CGT du voyagiste, a-t-il mis tant d'efforts pour faire basculer la reprise vers un projet qui passait par un dépôt de bilan, source de casse sociale grave et inéluctable ? "

Et c'est pour cette raison que la majorité des collaborateur soutient l'offre HNA.

Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com