TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Réseaux, plus c'est gros, moins ça passe !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 2 Juin 2015

C'est marrant. Pendant que certains distributeurs réfléchissent à des solutions d'entente et de coopération avec leurs partenaires fournisseurs, d'autres ne pensent qu'à une seule chose : encore et toujours plus de commissions et super commissions…



Alors, quels sont ces réseaux qui veulent encore et toujours plus. Principalement, mais il n'y a pas que lui, le plus grand réseau de France maitre du Monde qui a entamé depuis quelques semaines déjà le processus de renouvellement (ou pas) des contrats de référencement © TSUNG-LIN WU - Fotolia.com
Alors, quels sont ces réseaux qui veulent encore et toujours plus. Principalement, mais il n'y a pas que lui, le plus grand réseau de France maitre du Monde qui a entamé depuis quelques semaines déjà le processus de renouvellement (ou pas) des contrats de référencement © TSUNG-LIN WU - Fotolia.com
Nous sommes les plus gros, donc nous sommes les meilleurs et pour avoir une chance d'être vendus par nous (référencés), vous devez appliquer nos lois.

Sans oublier de nous faire don de quelques fonds supplémentaires que, pudiquement, on appelle fonds marketing. Des fonds qui ne sont pas perdus.

Alors, quels sont ces réseaux qui veulent encore et toujours plus. Principalement, mais il n'y a pas que lui, le plus grand réseau de France maitre du Monde qui a entamé depuis quelques semaines déjà le processus de renouvellement (ou pas) des contrats de référencement.

Déjà, et c'était loin d'être donné, pour tenter de bénéficier d'un minimum de pilotage des ventes (quel joli mot), fallait raquer un max… Mais à ce prix-là, on avait la joie et l'honneur immense d'être considéré comme un VIP et de participer encore plus activement (et avec des sous, bien sûr) à la sponsorisation des grands évènements du réseau.

Après tout, tant qu'il y a des moyens, pourquoi pas…

Le problème, c'est que j'ai entendu beaucoup de ces sponsors "dubitativer" (je sais, pas de remarques à chaque fois) sur le pilotage de leurs ventes.

Et souvent d'ailleurs, être obligés d'organiser des promos afin de liquider les stocks…

La Case de l'Oncle Dom : Réseaux, plus c'est gros, moins ça passe !
Mais, cependant, d'année en année, ils y vont ces TO qui croient au grand réseau. Et ils raquent, parce que, y'a pas d'autre choix… ou alors de s'appeler Voyageurs du Monde et quelques happy few…

On va voir ce qui va se passer pour les nouveaux référencements chez Selectour Afat.

Ce dernier, sans doute parce que le siège coûte encore très cher, veut (et l'a déjà entrepris) changer ses nouvelles règles de référencement. Et ça douille !

En gros, pour les mieux placés, en terme de Top quelque chose, ce serait du 18% TTC !

Ben, faut avoir les moyens et surtout, en contrepartie, pouvoir disposer d'un service et d'une aide à la vente conséquente.

Bien évidemment, et c'est normal, les négociateurs promettent. On connait bien cette phrase demeurée incontournable: "Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent"…

En même temps, c'est très dommage. Avec ou grâce à de telles pratiques, on peut comprendre aisément que ces tour-opérateurs dont le métier est de "créer" des voyages (oui, même les industriels), peuvent céder à l'envie et au besoin de se distribuer eux-mêmes.

Après tout, ça devient de plus en plus facile et même encore plus, après la nouvelle directive européenne sur les voyages à forfait. Mais, finalement, ce qui est rassurant, c'est qu'il existe encore quelques réseaux indépendants qui ont véritablement compris le marché et les affaires.

Manor, lequel fort de sa petite taille, taille (yes, c'est exprès) son chemin en grande harmonie avec ses fournisseurs.

Cediv, bien sûr, qui tient à une juste commission, mais ne veut pas le beurre et l'argent du beurre (et la culotte de la crémière)… Il y a un réseau dont je ne parle pas, mais comme tous les intérêts ne rapportent quasi exclusivement qu'à Dieu et ses saints pères, c'est pas important.

Tout ça pour dire que, dans un marché difficile et compliqué, seuls ceux qui prendront, ensemble, de nouvelles voies, s'en sortiront indemnes.

Et qu'à force de vouloir tout et n'importe quoi, on finit par tomber.

Et, plus on est gros, plus ça éclabousse !

Lu 1388 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com