TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Snav/Seto : à mort la mort !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 28 Avril 2015

Nous sommes mardi 28 avril et, si tout va mal, huit êtres humains devraient être exécutés en Indonésie. Normalement, notre compatriote, Serge Altaoui, ne figure pas sur la liste des exécutions de ce jour…



Je voudrais ici saluer (eh oui, ça arrive) l'initiative prise par le Seto et le Snav, qui ont écrit en fin de semaine dernière au ministre du tourisme indonésien, Aries Yahia © natanaelginting - Fotolia.com
Je voudrais ici saluer (eh oui, ça arrive) l'initiative prise par le Seto et le Snav, qui ont écrit en fin de semaine dernière au ministre du tourisme indonésien, Aries Yahia © natanaelginting - Fotolia.com
Mais, en toute objectivité, le cas de Serge Altaoui, même s'il est dramatique, ne concerne que lui et sa conscience. Je ne suis pas juge, ni avocat...

Pas plus que les autres "condamnés", au motif qu'ils "trafiquaient la drogue".

Le fait de vendre ou de faire un trafic de cette saloperie est grave. Très grave, insupportable et je condamne absolument cette pratique qui, hélas, fait de terribles ravages parmi les populations.

Et si ces salopards, qui font du commerce de la drogue, un business lucratif qui, ne l'oublions pas, tue chaque année des millions de pauvres gens, ce n'est pas une raison pour agir en barbares primaires.

L'Indonésie est un très beau pays. Et, dans notre marché du tourisme, c'est une destination qui remporte encore largement les suffrages de nombreux voyageurs.

Encore que je ne sois pas bien sûr que nombre d'entre eux sachent que Bali, ses plages de sable blanc, sa mer limpide et ses hôtels de charme soit une région de l'Indonésie.

Je voudrais ici saluer (eh oui, ça arrive) l'initiative prise par le Seto et le Snav, qui ont écrit en fin de semaine dernière au ministre du tourisme indonésien, Aries Yahia.

Oh, attention, pas de quoi non plus trop se mouiller quand même, mais fallait quand même le faire.

Dans leur lettre au ministre, les deux organes de la profession font part au ministre, de leur "vive inquiétude quant à l'incidence sur le marché touristique de l'application de la peine de mort en Indonésie".

Et de rappeler que l'Indonésie avait en 2006, "adhéré au Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui limite l'utilisation de la peine de mort en vue de son abolition. Ce texte s’inscrit dans la volonté de la communauté internationale de parvenir à l’abolition universelle de la peine de mort".

Remarquez, on pourrait aussi envoyer cette lettre aux fous sanguinaires de Daesh ou de Boko à rames, ça les ferait sans doute doucement marrer…

Mais bon, eux, ce ne sont pas encore des états à part entière, ou du moins reconnus par la communauté internationale… et là n'est pas le sujet, désolé, je digresse.

En revanche, je trouve la réaction des professionnels français courageuse, certes, mais un tantinet mollassonne. Quand faut se mouiller, on se mouille complètement, pas seulement le petit doigt de pied (ou de mains pour certains).

Je cite encore un passage de la missive commune Seto/Snav (ils s'entendent vraiment bien, n'est-il pas ?) : "Nous attirons votre attention sur le fait que le gouvernement indonésien ayant renoncé de fait à son rôle d’avant-garde au niveau régional pour la protection du droit à la vie, l'image de l’Indonésie s'en trouve très fortement dégradée. L’Indonésie était perçue jusqu’alors comme une démocratie très accueillante et très attractive, avec un potentiel touristique en plein essor et de réelles ambitions dans ce domaine.

Nous sommes extrêmement préoccupés par le sort des personnes actuellement condamnées à mort et redoutons les fortes répercussions économiques que de nouvelles exécutions ne manqueront pas d'avoir sur le marché touristique pour la destination Indonésie".

Et pourquoi ne pas dire, tout simplement, que les professionnels du tourisme, en France, vont déconseiller à leurs clients de se rendre en Indonésie ?

Au moins, ça aurait le mérite d'être clair, ferme et résolu…

Comment, c'est "les affaires" ? Ah, excusez, j'avais pas saisi toutes les nuances. C'est sans doute ça la diplomatie et c'est aussi pour cette raison que notre Ministre des Affaires Étrangères est aussi Ministre du Tourisme.

N'empêche que c'est quand même une bonne initiative et que, résolument, la peine de mort doit être abolie dans le monde…

Utopie ? Qui a dit utopie ? Je n'irai jamais à Bali…

Lu 1138 fois

Notez


1.Posté par Gloups le 28/04/2015 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et une dernière pour la route.

Vous n'irez jamais à Bali, écrivez-vous en conclusion de votre chronique. Boycottez-vous toutes les destinations où la peine de mort sévit ? Je pense à l'Égypte dont vous nous vantez régulièrement les mérites…

2.Posté par Brigitte le 28/04/2015 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mauvais timing ou indélicatesse sans nom ? Mail ce matin de Miles Attack nous proposant de booster nos ventes sur l Indonésie avec le spécialiste de l'Asie pour gagner des miles sup !!!!!

3.Posté par François Filloux le 28/04/2015 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes CHarlie, Bardo, Népalais, ATtlaoui, Lampedusiens, etc etc bienvenue aux grands cimetières touristiques et effectivement n'oublions pas ces chers pays comme les Usa symbole de la démocratie et adepte de la peine de mort ou de l'assassinat de noirs par la police blanche...j'en oublie et il vaut mieux car ou irions nous bronzer sans scrupule et qui pourra faire de bons resultats dans cette profession déjà sinistrée?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com