TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : avec des amis syndicalistes, la Tunisie n'a pas besoin d'ennemis...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 10 Juin 2016

Actuellement en France, c'est vraiment pas la joie en ce qui concerne le tourisme. Les visiteurs étrangers, rebutés par notre image déplorable, le blocage systématique de nos bons syndicats, ne viennent pas. Du coup, histoire de rigoler, les syndicats vont aider le tourisme… en Tunisie !



Comme on ne fait rien à moitié chez les travailleurs camarades syndiqués, c'est une "délégation" de quelque 105 personnes qui est partie en cortège à Tunis, porter la bonne parole - DR : M.S.
Comme on ne fait rien à moitié chez les travailleurs camarades syndiqués, c'est une "délégation" de quelque 105 personnes qui est partie en cortège à Tunis, porter la bonne parole - DR : M.S.
Ça ressemble à un gag, mais tout ceci est rigoureusement authentique.

Pas plus tard qu'hier soir, sur une grande chaîne d'information, j'ai assisté à un débat surréaliste entre un syndicaliste CGT de la SNCF et un député… PS. Eh oui, personne n'est parfait.

Néanmoins, ce député dont j'ai oublié le nom, demandait au cheminot CGT gréviste s'il se rendait compte (alors que les revendications des grévistes SNCF ont été acceptées) le mal que lui et ses camarades faisaient à l'économie en général et au tourisme en particulier.

Fin de non-recevoir de ce camarade syndiqué : "nous ne céderons pas…" et tant pis pour les entreprises qui seront obligées de fermer leurs boutiques !

Vous l'aurez lu dans nos colonnes, la situation pour les professionnels du tourisme français est loin d'être reluisante.

Ben, c'est pas grave, expliquait ce bon staliniste, ajoutant en substance et pour faire bon poids que, "les amateurs de foot auraient du mal à rejoindre le stade de France" demain soir pour le match d'ouverture.

En revanche, et c'est là où cela devient quasi hallucinant (et j'ai pas fumé la moquette), c'est que tous ces bons camarades, toutes tendances confondues, FO, CGT, CFDT, dans leur grand esprit de générosité, de solidarité, d'amour, n'hésitons pas, ont tenu à soutenir malgré tout le tourisme en Tunisie.

Ben oui. Vous me direz, détruire chez soi pour aider les autres, ça part d'un bon sentiment, n'est-il pas ?

Et, comme on ne fait rien à moitié chez les travailleurs camarades syndiqués, c'est une "délégation" de quelque 105 personnes qui est partie en cortège à Tunis, porter la bonne parole.

Et la bonne parole, la délégation l'a scandée Avenue Bourguiba à Tunis, aux cris de "so… so… solidarité".

Au passage, je me demande ce que faisait cette dame au t-shirt improbable, membre de la CGT, brandissant au milieu de la manif sa pancarte "SNCF en grève". Heureusement que Tunisair, qui avait gracieusement transporté tout ce beau monde, travaillait ce jour-là…

Et a quand même rencontré les camarades de l'UGTT (le syndicat tunisien), la ministre du tourisme, avant de s'en aller visiter Sousse et le Musée du Bardo.

Faut dire que des palabres, ça, il y en a eu. Et des promesses aussi, puisque les "syndicats unis français" ont décidé d'imposer aux comités d'entreprises français la programmation de la Tunisie dans les voyages proposés aux salariés.

Et les tour-opérateurs "traditionnels" et les groupistes ont intérêt à faire de même.

A lire le brillant papier de ma consœur, les TO ont intérêt à programmer la Tunisie. "Sinon, nous demanderons aux comités d'entreprise d'aller voir ailleurs" !

Quand on connait le pouvoir de nuisance de cette belle organisation, ça fait froid dans le dos.

D'ailleurs, dans sa déclaration finale, cette intersyndicale du tourisme préconise et je cite "que les organisations syndicales invitent les comités d'entreprise à prendre des initiatives pour que les salariés s'inscrivent dans une démarche touristique solidaire (…).

L'assemblée demande que les associations de tourisme inscrivent la Tunisie dans leur catalogue
".

Ben, avec des amis pareils, la Tunisie est sure de retrouver ses touristes français dans peu de temps.

Après tout, en France, les syndicats s'en tamponnent. En revanche, c'est un conseil à nos amis tunisiens, la prochaine fois que vous invitez ces sympathiques personnages, logez les plutôt dans un Club de vacances basique, style case... Non, pas la mienne, déjà occupée...

Ils s'y sentiront beaucoup plus à l'aise que le magnifique hôtel qui les a reçus durant leur périple du côté de Sousse !

Ah, j'oubliais à l'attention de la CGT et ses potes : faudrait aussi prévoir un voyage en Egypte, au Maroc, en Afrique et plein d'autres.

Lu 2102 fois

Notez


1.Posté par Papadopoulos le 10/06/2016 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Sinon, nous demanderons aux comités d'entreprise d'aller voir ailleurs" ! Quand on connait le pouvoir de nuisance de cette belle organisation, ça fait froid dans le dos. " Pfff ! J'ai travaillé dans une boîte ou le CE était tenu par la CGT. C'était des "ventilateurs" notoires: tout le monde savait qu'ils brassaient du vent et ils ne servaient pas à grand chose sauf gueuler et dire NON tout le temps.

De là à dire qu'ils demandent aux CE de travailler uniquement avec les TO qui programment la Tunisie si non "Attention ! Ca va tomber", c'est la bonne grosse blague. Les élus peuvent faire des moulinets, faut-ils aussi convaincre les salariés de partir en Tunisie. Et là, c'est pas gagné.

2.Posté par PAT44 le 10/06/2016 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le syndicalisme à la Française dans toute sa splendeur....quelle pitié

3.Posté par Christian Jean le 10/06/2016 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Autre surréalisme et pas des moindre sont les subventions, et autres frais de fonctionnement provenant en partie de l'argent publique. En voila un bon retour sur investissement pour les contribuables ! ...

4.Posté par Hakim TOUNSI le 10/06/2016 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOURISME TUNISIEN : Mobilisation du monde syndical en France pour soutenir la démocratie tunisienne. Réponse à Monsieur Dominique Gobert

Jusqu’à 2010, les voyages de Groupes organisés par les Comités d’Entreprises français vers la Tunisie représentaient le plus gros des arrivées touristiques chez les hôteliers tunisiens en basses et moyennes saisons, hors périodes de pointe.

Ces précieuses nuitées qui faisaient le bonheur de l’hôtellerie tunisienne et qui permettaient à tout un secteur de vivre, de préserver les emplois en attendant la haute saison, ont fondu comme neige au soleil depuis la révolution, pour atteindre un niveau actuel avoisinant le zéro.

En effet, il devenait difficile sinon impossible aux responsables de Comités d’Entreprises en France de programmer la Tunisie pour leurs voyages de groupes compte tenu des événements. Aucun responsable n’osait plus évoquer la Tunisie devant son comité. Un boycotte de fait a été ainsi instauré pour la destination Tunisie privant le tourisme tunisien d’un minimum annuel de 400 à 500 milles clients en provenance du marché français, soit près de 3,5 millions de nuitées hôtelières (Un total de plus de 300 millions d'Euros par an. Plus de 150 millions d'Euros de recettes hôtelières à raison d'une moyenne de 40€ par nuitée en Pension Complète et encore plus de 150 millions d'Euros de recettes pour les compagnies aériennes à raison d'une moyenne de 300€ par passager).

J’ai pensé qu’un rapprochement des Centrales Syndicales des deux rives de la méditerranée autour des valeurs syndicales universelles de lutte pour la dignité des peuples, le droit au travail, à la santé et une vie décente pour tous, pouvait largement contribuer à nous aider à lever ce boycotte en sensibilisant les responsables des Comités d’Entreprises en France pour privilégier les principes fondamentaux du syndicalisme militant œuvrant avant tout pour un tourisme social et solidaire et ce afin d’aider la démocratie tunisienne naissante et son économie.

Cher Dominique, je vous comprends de vouloir continuer à raisonner en franco-français. La mondialisation n’a pas été le choix des pays dits en développement, comme la Tunisie, qui n’y gagnent que plus de précarité et d’exclusion. Elle a été imposée à un peuple gouverné par une dictature.

Primo, les valeurs syndicales sont universelles et ne reconnaissent pas les frontières. Un humain est un humain qu’il soit place de la Concorde à Paris ou sous un Baobab aux fins fonds de l’Afrique. L’accès à l’emploi, à la santé et à la dignité est un droit inscrit parmi les droits de l’Homme.

Secundo, la Tunisie s’est inscrite dès 1995 dans le processus de Barcelone scellant un partenariat stratégique avec l’Union Européenne ayant l’objectif d’établir autour du bassin méditerranéen d’une zone de prospérité économique et de paix. Un accord signé entre un dictateur, pas forcément représentatif de son peuple, avec l’UE une institution officiellement démocratique et donc représentative. Suivez mon regard concernant les réelles responsabilités de chacun !
En 2011, la Tunisie sous la pression de 1 millions de chômeurs soit 30% de la population active se révolte face à un bilan économique catastrophique pour revendiquer l’accès à l’emploi et à la dignité. Premier constat sans appel de l’échec économique cuisant pour le partenariat Euromed initié en 1995.
Dans la foulée et après le départ précipité et jamais expliqué à ce jour de Ben Ali, le pays est livré à des hordes de sauvages venus d’ailleurs, armés par tout ce que Kaddafi a laissé après son élimination par l’OTAN. Des terroristes qui ont commis de multiples actes de violence, d’assassinats politiques, d’attentats jusqu’à mettre tout le pays à genoux et le mot est faible !

Où étaient nos partenaires, alliés et associés de l’UE quand nos enfants étaient assassinés et notre pays économiquement pillé ? Où sont les promesses du G7, du G20, de la déclaration de Deauville et j’en passe !

Au lieu de voir tout cela cher Dominique, vous reprochez aux syndicalistes français d’avoir scandé (so…so..solidarité) place Mohamed Ali à Tunis ? Un projet né du bon sens et sur lequel nous avons travaillé depuis des mois pour aboutir à un geste qui aurait dû être spontané pour tous les européens de toute tendance politique et de toute catégorie sociale qui auraient dû crier leur solidarité avec leur partenaire la Tunisie et ce dès les premières attaques terroristes.

Au lieu de cela, tout le monde se dédouane de sa responsabilité !
Si vous étiez avec nous cher Dominique lors de ce voyage, vous auriez rapporté comme l’a fait votre consœur Michèle SANI d’autres propos que ce que vous écrivez.
Ceci étant, la liberté d’expression est un droit et chacun est libre d’avoir l’avis qui lui convient.
Mes respects camarade.

5.Posté par Christian Jean le 10/06/2016 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Cher Hakim TOUNSI,

Si je peux comprendre votre motivation, je ne partage absolument pas votre optimisme quand à la suite des retombées favorables de cette "rencontre".

Mais j'espère sincèrement me tromper.

Très cordialement.

6.Posté par Hakim TOUNSI le 10/06/2016 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Christian Jean
La présence d'une délégation de plus de 100 personnes à Tunis du plus haut niveau du monde syndical et associatif nous honore et représente en elle même une retombée favorable.
Malheureusement pour nous,nous ne croyons plus au père Noel depuis longtemps et nous n'avons jamais pensé avec cette démarche inverser le cours de l'histoire en tapant avec une baguette magique. Plusieurs petits groupes se sont déjà formés pour cet été pour aller en Tunisie. En gagnant ainsi la phobie qui s'est installée, d'autres suivront. Le chemin sera long, nous le savons mais ce travail nous le ferons.
Cher Christian Jean, la bâtonnier des avocats de Rome était aussi à Tunis le WE dernier. Il a visité Sousse et il s'est engagé à faire venir 748 avocats cet été pour un séjour à l'hôtel où a eu lieu l'attentat de juin dernier à Sousse pour un séjour d'une semaine que chaque personne paiera de ses propres deniers.
Ce sont les gouttes d'eau qui font les océans.
Ne souhaitez pas la réussite à cette initiative apportez plutôt votre voix. Ne cédons pas devant les terroristes. Défendons nos valeurs partout où elles sont menacées. Décorons ceux qui défendent nos valeurs communes et non plus ceux qui les bafouent et les menacent !

Très cordialement.

7.Posté par Dominique Gobert le 10/06/2016 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Hakim,
Si vous avez un tant soi peu de mémoire, j'ai toujours défendu avec vigueur et âpreté le tourisme tunisien.
Et combattu tout ce qui relève de la terreur terroriste. Je ne peux malheureusement pas vous suivre lorsque vous écrivez que "le plus haut niveau du monde syndical et associatif" est venu vous rendre visite à Tunis.
Ce même "haut niveau"méprise totalement la vie économique de son propre pays mais préfère porter son absence de réflexion ailleurs!
Je crois avoir largement apporté ma voix à cette goutte d'eau qui créée les océans, mais je reste très sceptique en ce qui concerne le valeurs communes que prônent nos malheureux syndicalistes français.
Bien à vous.

8.Posté par Banana Sun le 11/06/2016 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Hakim, j'espère que vous n'êtes pas aussi naïf de croire que parce qu'une poignée de syndicalistes vont battre le pavé en scandant "Solidaritéeeuueee" que lez dizaines de charters de touristes vont revenir dans l'année. Ils peuvent faire la danse du ventre ou la danse de la pluie, plus grand monde leur accorde du crédit. Ils ont salopé l'Euro de Football en faisant grève sur la ligne de RER qui est censée emmener les touristes du centre ville de Paris au Stade de France. Ici, en France, plus personne ne les soutient et ils ont perdu tout soutien de la société. Et quand ils ont fini de saloper dans leur maison,ils se cassent et ils essaient de faire la même chose ailleurs. Prenez garde cher camarade, tout ce qui vole ne se mange pas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com