TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : faites ce que je dis (fournisseurs), pas ce que je fais !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 2 Décembre 2015

Tel est pris qui croyait prendre ! Chez Selectour, qui va ouvrir son annuel congrès à Istanbul ce prochain week-end, on va présenter les nouveaux "contrats", imposés aux fournisseurs. Et sans concession. En revanche, quand c'est Lufthansa qui impose, c'est pas pareil ! Ah bon ?



Les commissions sont au cœur des préoccupations de Selectour Afat actuellement - Photo : cacaroot-Fotolia.com
Les commissions sont au cœur des préoccupations de Selectour Afat actuellement - Photo : cacaroot-Fotolia.com
Décidément, on peut être le plus gros réseau de distribution français, y'a quand même des moments où l'on se demande si tout ça est vraiment bien organisé.

Un petit retour en arrière. Depuis septembre 2015, la Lufthansa, compagnie aérienne germaine et pas vraiment en grande santé financière, impose aux distributeurs qui préféraient continuer à effectuer leurs réservations via les GDS, une "surcharge" de 16€.

A prendre ou à laisser et surtout, selon les propres aveux de la compagnie, afin de faire "raquer le client qui profite ainsi de ce service, mais qui coûte très cher à la compagnie" ! Ben oui, le client, finalement, c'est pas le roi…

Pendant ce temps, Selectour, ce grand et gros réseau, muet lors de l'annonce de la Lufth, annonçait de son côté à ses fournisseurs, un changement radical des conditions de commissionnement : dorénavant, on facture "brut", TTC, charges et taxes comprises, et c'est pareil, on discute pas, c'est comme ça !

Après tout, pourquoi pas, même si l'on peut se demander comment il est possible d'exiger une "commission" sur des taxes qui n'appartiennent à l'Etat…

Le plus drôle (si l'on peut s'exprimer ainsi, mais faut oser), c'est que Selectour, sans doute trop occupé jusqu'à présent par sa possible entrée au capital de Fram, semble découvrir soudain la position "ferme" de Lufthansa.

Damned, caramba et stupéfaction…

La Case de l'Oncle Dom : faites ce que je dis (fournisseurs), pas ce que je fais !
Conseil d'administration donc, réuni vite fait, bien fait, dans lequel on décide, suivi par tous les godillots, qu'il faut réagir face à ce diktat.

Et quoi de mieux qu'un communiqué, (alertons la presse, on sait jamais) pour dénoncer cette quasi ignominie.

"L’application des DCC (Distribution Charge Cost) depuis le 1 er septembre 2015 par le groupe Lufthansa, sans aucune concertation avec ses partenaires et en l’absence de solutions alternatives viables, met l’ensemble des agences de notre réseau dans une situation intenable. En effet, cette décision va à l’encontre de nos intérêts. (…).

Cette situation qui, de notre point de vue, ne trouve aucune justification économique, ne va pas manquer de créer un mouvement de défiance voire de détournement de nos clients…"

Ben oui, les gars, c'est sûr que c'est pas dans votre intérêt. Et que la décision a été prise unilatéralement, c'est aussi vrai. Et les Germains ne semblent pas, si j'en crois le dernier Congrès du Znav, décidés à céder un pouce de terrain…

En revanche, pour Sélectour, la décision "unilatérale" de remodeler son système de commissionnement envers ses fournisseurs, ne pose pas de problème, n'est-il pas. Ce système va surement dans son intérêt…

Les fournisseurs concernés paraissent plutôt la trouver saumâtre et, visiblement, même si aucun communiqué commun n'est paru, réticent (du verbe réticer, la langue est faite pour évoluer et c'est comme ça, même pour certaine rigoriste que je connais bien) trouvant cette décision "à l'encontre de leurs intérêts".

J'en connais plus d'un, interrogés pas plus tard qu'hier soir, qui ne savaient pas encore s'ils allaient assister à la grand-messe d'Istanbul…

Le plus marrant (si je puis dire), c'est que Selectour va, sans prononcer le mot, se "séparer de Lufthansa". Oh, non, on ne prononce pas le terme de "boycott", juste un timide "il a été décidé que ces mises en avant de Lufthansa group ne seraient pas appliquées car contraire à nos intérêts".

Chez Manor, au moins, on s'exprime clairement et le père Korcia, son président, n'hésite pas à boycotter.

Et si les fournisseurs de Selectour, pour une fois, montraient qu'ils en ont ?

En avoir ou pas, après tout, ça n'a pas été écrit pour les chiens… Pardon, Chien Charly !

Lu 1469 fois

Notez


1.Posté par BATAILLE Alain le 02/12/2015 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Dominique,

Adhérent Selectour Afat, je ne suis absolument pas choqué d'être commissionné sur un prix TTC.
Il faut dire qu'en terme d'émotions, l'actualité nous on ménage à foison, à côté desquelles ce scandale est une amusante pièce de Labiche.

Cela fait un bout de temps que j'aménage mes marges pour que mon chiffre d'affaires s'approche au mieux de nos objectifs et ne soit pas spolié par les produits non rémunérés.

A la réflexion, n'est-on pas commissionné sur des prix assujettis à la TVA, un autre impôt ?
L'Etat ne s'en offusque pas. Il se réjouit, en secret bien entendu, des marges et commissions que l'on dégage ou touche, si elles sont matière à nous imposer...

J'incite chaleureusement les hésitants de la dernière heure à se joindre à nous à Istanbul.
Le seul risque que l'on court, c'est d'être éblouis par ce que nos amis turcs nous auront concocté.

Je m'en lèche les babines d'avance et prévois le collyre OKazou.
Il vient Ricky Le Marin ?

Alain BATAILLE
Selectour Afat PYRAMIDE VOYAGES

2.Posté par Papadopoulos le 02/12/2015 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je confirme ce qu'il écrit le Père Dom' : en Selectourie c'est "faites ce que je dis, pas ce que je fais".
Etant fournisseur de Selectour, on a eu droit il y a quelques mois, à un message de cadrage nous rappelant que nous ne devons pas faire concurrence aux agences du réseau. C'est à dire que si votre boîte a une branche d'activité qui s'apparente de près ou de loin avec la branche Tourisme d'Affaires de Selectour il faut faire attention, si non on vous déréférence fissa. Heureusement qu'en tant qu'agence réceptive on n'est pas concernés (visiblement chez Selectour ils connaissent mal leurs fournisseurs, si non je vois pas comment on aurait reçu cette mise en garde), mais on s'est bien poêlés quand on a appris que Selectour référence Expédia alors que sa machine de guerre (Egencia) est leader sur les Affaires ou Booking.com
En conclusion: les dirigeants de Selectour sont des "Lions" avec les petits, mais des "petits chatons" quand il s'agit de négocier avec les grands.
J'attends de voir la suite de leur bras de fer avec les Germains. Ca va être rigolo

3.Posté par BATAILLE Alain le 02/12/2015 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Papadopoulos,

J'espère que vous ne vous êtes pas brûlé en vous poêlant.
De mon côté, j'essaie toujours de me poiler, même avec mes clients.
Et comme je m'entends en général bien avec mes fournisseurs et que l'on se respecte mutuellement, on travaille ensemble en se poilant.

Sans rancune.

Alain BATAILLE

4.Posté par Hélène le 03/12/2015 06:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Alain,
J'ai été adhérente Selectour comme vous mais pour des raisons que je n'évoquerai pas ici, je ne suis plus.
Je pense, cher Alain, que vous confondez la marge commerciale et la marge brute. Deux indicateurs fondamentaux. En tant qu'entreprise, n'oubliez pas que nous ne sommes pas imposés sur notre chiffre d'affaires TTC. Nous ne payons pas non plus les charges en fonction de nos prix de vente non plus. Imaginez un moment que le Trésor public nous réclame de s'acquitter des impôts sur le CA TTC? Seriez-vous d'accord de payer un impôt sur la TVA (qui elle-même) est un impôt?

5.Posté par Rick Sailor le 03/12/2015 06:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Alain

Oui bien sur, je serais là !
Dommage que mes réponses ne soient pas (toujours) publiées... Censure politique ?
Bien à vous
Ricky le marin

6.Posté par Papadopoulos le 04/12/2015 08:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Alain,
Bien vu :-)
Vous marquez un point.
Au plaisir de se poiler ensemble la prochaine fois quAnd je passerai du côté de Bruno.
Sans rancune aucune, je vous assure.
Papa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com