TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : grandes manœuvres institutionnelles, épisode II, le Snav

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 27 Mars 2016

Les cloches sont passées, semeuses de chocolats et de messages de paix, d'union. Tiens, à propos d'union, verrons-nous un jour cette fameuse union, quasi sacrée entre les grandes familles du tourisme ? Bien silencieux, le Snav préparerait, paraît-il, un grand projet rassembleur...



La Case de l'Oncle Dom : grandes manœuvres institutionnelles, épisode II, le Snav
Dans quelques jours, Jean-Pierre Mas aura atteint, non pas un âge quasi canonique, (quoi que !) mais la seconde année de son mandat.

En toute quiétude, sans tambours ni trompettes, après un congrès à Marseille particulièrement réussi (quand c'est bien, je le dis contrairement à ce que peuvent les pisse-froid, ou chaud d'ailleurs), il aura tracé silencieusement la nouvelle voie de nos instances professionnelles.

Je sue, je bodore (oui, facile, mais rigolo) et je crois que lors de la prochaine Assemblée Générale du Syndicat patronal, nous devrions en avoir, enfin, la révélation !

Et je parierais même bien volontiers un kilo de croquette de Chien Charly contre un plat de truffes du restau situé juste aux pieds de nos bureaux à Paris (près de la Bourse) que le Mas malin et matois va nous sortir (enfin) ce grand projet d'union des métiers du tourisme…

Réunis sous une même bannière, une même maison (bel immeuble avenue Carnot), même nom et dans le même esprit…

Parce que, finalement, que reste-t-il de nos amours… pardon, du Syndicat ?

La Case de l'Oncle Dom : grandes manœuvres institutionnelles, épisode II, le Snav
- Un amalgame de distributeurs qui tiennent le haut du pavé;

- des réceptifs qui vendent du voyage en France inexistants, quasi exclus du syndicat;

- des groupeurs en voyages (j'aime pas groupiste, ça fait penser à la groupie du pianiste) qui ont plus ou moins fait sécession en créant il y a pile-poil un an leur Cercle Economique des Agences Groupistes

Et, pour finir, des tour-opérateurs qui, eux, tout en faisant quelques apparitions au Syndicat, ont créé le leur : le Seto !

Et c'est bien ça, le vrai problème : comment voulez-vous défendre une profession aussi dispersée, engluée dans ses luttes d'égos surdimensionnés, face à des pouvoirs publics qui, timidement, commencent à entre-apercevoir que l'industrie du tourisme, c'est un secteur économique à part entière et que, finalement, ça peut rapporter gros ?

Presque comme le Loto…

Je bodore (donc peut pas suer, fait pas assez chaud) que pour sa troisième année de mandat, Mas va œuvrer à bâtir cette union.

Il est bien parti, le bougre !

Pour les Voyages Groupeurs, c'est quasi fait. Sylvain Lament, le "patron" des Groupeux, a donné son accord et devrait rejoindre le Syndicat en ayant enfin une place de qualité !

Pour les réceptifs, il est bien évident que leur place doit aussi être à la hauteur du poids qu'ils représentent.

Et là, je sais que le Snav est décidé à leur rendre leur place… parce qu'il n'y a pas que les agences de voyages distributrices qui doivent représenter la profession.

Et je verrais même bien, tiens, au hasard, un Paul Roll, à la tête de la "Commission" des réceptifs… Là aussi, je prendrais bien un petit pari ?

Reste les tour-opérateurs, le Seto.

Ben, c'est très simple : suffit de proposer au Président du suce dit (j'aime bien causer en langage administratif), l'excellent René-Marc Chickli, de prendre la direction de la Commission des TO au sein du Syndicat patronal et uni !

Avec tous les égards dus à son rang… et à celui des TO !

Une proposition qu'il est impossible de refuser… Dans le cas contraire, il se marginaliserait totalement et récolterait l'opprobre populaire !

Sacrée partie de Poker, n'est-il pas ?

Et, j'en profite, bien que ça n'ait strictement rien à voir, pour féliciter amicalement mon ami Philippe Demonchy et Michel Messager qui ont été respectivement élevés au grade d'Officier de la Légion d'Honneur et de Chevalier de la même légion !

Des hommes qui sentent bon le sable chaud... et pas que !

Lu 969 fois

Notez


1.Posté par Alain CHUPS le 29/03/2016 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que vous soyez content pour vos copains et leurs distinctions d'état, ça se comprend...
Pour autant, à moins de pouvoir justifier d'un acte héroïque, il n'y a pas de quoi être fier que les gouvernements successifs en distribuent autant que des oeufs de pâques !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com