TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : il n'est point besoin d'espérer pour entreprendre...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 24 Novembre 2013

... ni de réussir pour persévérer. Classe, non ? Sauf si la persévérance mène dans le mur. TUI, c'est fini ? Non, la marque TUI, seule, est finie… Du moins en France et pour combien de temps. Kuoni, c'est fini ? Non, bien au contraire, la marque, forte, reprend du poil de la bête en France, grâce à ses salariés qui (s')investissent en un pari… risqué certes, mais courageux !



Les Suisses, eux, ont tout compris. Plutôt que de s'acharner, ils ont positivé et donné leur chance aux salariés du Groupe en France.   Chiche ! En véritables entrepreneurs, ceux-ci ont relevé le pari en reprenant la marque. /fotolia
Les Suisses, eux, ont tout compris. Plutôt que de s'acharner, ils ont positivé et donné leur chance aux salariés du Groupe en France. Chiche ! En véritables entrepreneurs, ceux-ci ont relevé le pari en reprenant la marque. /fotolia
De Plan Transform en Plan Social, en passant par un Plan Convergence, histoire de rire, le Groupe TUI en France semble tourner… en rond ! Un coup j'te vois, un coup j'te vois pas. Et tout ça pour quoi ?

Franchement, pour s'apercevoir, au bout d'une bonne dizaine d'année, que la marque TUI, en France, ça ne fonctionne pas.

Rien à faire. La pensée unique, anglo-germanique, c'est pas bon au pays des Gaulois.

Ils auront pourtant mis toute leur énergie et leurs millions, les germano-britishs, pour étendre une suprématie mondiale partout où ils passent. Même Attila n'aurait pas fait mieux… et pourtant, quel gâchis !

Vous me direz, les gens de Thomas Cook n'ont pas fait mieux… Pour le même résultat, sauf que, chez eux, on garde Thomas Cook… en espérant donner un nouveau brillant à Jet Tours…

TUI, lui, tente une disparition au profit de Nouvelles Frontières et se jette à corps perdu dans les bras des distributeurs.

Lesquels se marrent ouvertement... On ne peut pas leur en vouloir, le monstre anglo-germain s'est enfermé tout seul dans ses propres erreurs.

Et au prix de combien de centaines de millions, dilapidés, jetés, sans parler des dégâts sociaux qu'une politique imbécile aura causée… Pertes et profits, diront les analystes financiers sans états d'âme !

Reste à savoir si la marque Nouvelles Frontière, salement touchée depuis quelques années, pourra encore retrouver une nouvelle jeunesse…

En même temps, une autre marque symbolique semble renaître.

Justement parce que ses actionnaires n'ont pas voulu imposer la pensée unique... et éviter aussi du même coup, des coupes sombres dans les effectifs.

Vous l'aurez compris, il s'agit de Kuoni.

Les Suisses, eux, ont tout compris. Plutôt que de s'acharner, ils ont positivé et donné leur chance aux salariés du Groupe en France.

Chiche ! En véritables entrepreneurs, ceux-ci ont relevé le pari en reprenant la marque en France.

Sans doute parce que Emmanuel Foiry, Président de Kuoni France, s'est inspiré de Marx (?), lequel pensait que l'entreprise devait appartenir à ses ouvriers… Je caricature, bien sûr, n'empêche que parfois, ça peut fonctionner.

Pour Kuoni France, j'avoue que j'ai été bluffé lors de la présentation, la semaine dernière, par la Production Emotion du TO.

Rien à dire, rien à jeter: de beaux produits, une équipe au sang neuf, des idées, des prix sans concession… Le tout dans l'esprit de la marque centenaire, adapté cependant aux tendances du marché actuel.

Et chez Kuoni, chacun prend le risque… de gagner. Les "repreneurs" en mettant non seulement toutes leurs forces, mais aussi leur pognon dans cette nouvelle aventure.

Les "ex" proprios Suisses eux aussi, prennent le risque (moindre) que les petits français se cassent la figure et détériorent cette marque à la réputation sacrément bien établie…

Un risque gagnant-gagnant ou perdant-perdant, c'est sûr. Mais, dans cette profession qui semble désespérée, ça fait quand même plaisir de trouver des gens décidés à se sortir de ce bourbier...

Et j'aime bien les vrais entrepreneurs !


Lu 2224 fois

Notez


1.Posté par Rick le 25/11/2013 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher ami

L'âge vous gagne... Vous radotez !
Oh rien de bien méchant mais une de ces fixettes qui atteint l'homme mur !
Du TUI à chaque repas, on frise l'indigestion.

Allez, comme je vous apprécie, jevous donne quelques pistes pour demain :
- le sénat a voté l'amendement contre les frais demandés par Air France pour le remboursement des taxes non volés. Mais l'assemblée nationale, elle s'y intéresse ! Un lobbying d'enfer est en cours du côté d'AF
- le jeune (génération Y) ne va pas dans les agences de voyage. Comment le faire venir ?
- Le poids des taxes de l'aérien dépasse le prix du transport où comment les surcharges sont désormais intégrées aux montant taxables !
- la revalorisation du métier d'agent de voyages doit-elle passer par la refonte de l'accueil du client
- Noël, quand le poids de la crise se fait sentir dans les agences. Faut-il jouer au père Noël pour faire venir le client

Et pour vous faire plaisir

- A quoi va ressembler l'après Colson
- Raoul Nabet comprend t-il les finesses budgétaires de la distribution ?

Et le meilleur

Jean Pierre Mas est-il en train de perdre son pari de l'unité de la coopérative ?

Bien sur, il vous reste Kuoni et TUI
A vous de voir mon ami

Bien à vous
Rick

2.Posté par Baladi le 25/11/2013 09:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut avouer que pour une fois Rick met la main , sinon le doigt là où ça fait très mal.
Quand le sage montre la lune le fou regarde le doigt!
baladi

3.Posté par Manos le 25/11/2013 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Rick

Merci d'avoir guidé notre ami Dominique et avec toujours cette subtilité élégante...

J'ai un bon copain auditeur qui a posé une question à Mr Gobert dans l'article : "On n'est pas là pour tirer sur les ambulances", mais elle est restée sans réponse de sa part. Pouvez vous svp l'aider à trouver les mots pour formuler un début de réponse...en effet notre ami commence à radoter comme vous le dites...il faudrait l'aider ?... puis un dernier theme que je lui propose: La neige abandante en 2014, est elle géneratrice de business pour les agences de voyages ou plutot un frein ?

4.Posté par Jean Bernard Menez le 25/11/2013 19:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Suis bien d accord avec les commentaires, Qu est ce que TUI Fr a fait ou n''a pas fait à Mr Gobert et à Tourmag en général? C''est un mauvais disque rayé et on occulte les vrais sujets qui plombent le marché français.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com