TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : le monde va-t-il s'arrêter de voyager (?) Et ta sœur ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 27 Novembre 2015

Conversation au coin du feu, qui prête plus à la sérénité et au bien-être, avec mon ado de fille qui s'apprête à devenir adulte… "Sommes-nous vraiment en guerre ?", m'interroge cette belle personne et "allons-nous pouvoir continuer à parcourir le monde ?". Poser la question, c'est y répondre, même s'il faut légitimement la poser...



"Je reste persuadé que nous pouvons encore voyager, partir à la découverte de ce monde qui nous entoure et que nous devons préserver, tant des pollueurs poilus que des pollueurs industriels… /photo dr
"Je reste persuadé que nous pouvons encore voyager, partir à la découverte de ce monde qui nous entoure et que nous devons préserver, tant des pollueurs poilus que des pollueurs industriels… /photo dr
Bonne question, saluée par un hochement de tête de Chien Charly lequel, au moindre craquement, court se réfugier sous le premier meuble susceptible de le dissimuler !

L'interrogation est bien là, après cette vague de terreur qui commence à s'abattre sur notre pauvre monde qui n'en peut plus.

Si j'en crois le Département d'Etat Américain (notre Quai d'Orsay), c'est une véritable alerte mondiale sur les voyages qu'il émet.

En clair, et c'est destiné aux touristes US, faites très attention les amis, vous n'êtes plus en sécurité en voyageant, y compris à l'intérieur des frontières américaines.

C'est la première fois que les USA émettent un tel avis "mondial".

Bien sûr, il était fortement conseillé par les autorités yankees envers leurs citoyens "de ne pas se rendre vers des pays" à mouche, style l'Afrique du Nord par exemple.

Mais là, c'est mondial et c'est très grave.

La Case de l'Oncle Dom : le monde va-t-il s'arrêter de voyager (?) Et ta sœur ?
Nous sommes en guerre, annoncent à voix haute nos autorités mondiales. Il est clair que l'horreur survenue un certain vendredi à Paris peut se reproduire n'importe où dans le monde, y compris dans des pays qui n'ont rien à voir avec tout ça.

Même en Suisse, où le parlement Fédéral vient de décréter que le port du voile et de la burka était prohibé dans le pays des Helvètes.

Je vous avoue que je suis bien incapable de répondre à ma jolie fille...

Et que, comme beaucoup de parents parisiens, j'étais très content qu'en cet horrible vendredi de novembre, elle soit restée blottie à la maison.

En France, du moins pour le moment, le Quai d'Orsay reste très prudent et n'a pas encore émis d'avis concernant les déplacements dans des pays "théoriquement sains" aux voyageurs…

N'empêche que, malgré la volonté farouche de la France et de ses citoyens de résister fermement aux abominations de cinglés vide de cervelle, chacun peut se poser de légitimes questions.

Si j'en crois les récents contacts que j'ai pu avoir avec différents tour-opérateurs, la situation n'est pas brillante et grosso-modo, ce sont des affaissements de commandes qui avoisinent les 30%.

Un contexte un peu inquiétant, soit dit en passant, pour Karavel/LBO qui entend redonner à Fram tout son entrain.

Du côté des réceptifs français, hôteliers, restaurateurs notamment, c'est la cata. Et même si nous sommes tous disposés à prendre un verre en terrasse, beaucoup de visiteurs étrangers ne sont pas prêts à sacrifier leurs vacances… avec crainte.

On peut le comprendre !

Thomas Cook France renonce à organiser sa convention annuelle qui devait se tenir à la montagne, au Club Med de Peysey Vallandry. Ouais… Par crainte des terroreux ou plus prosaïquement pour ne pas présenter des résultats pas très … sympas en France, pour rester correct ? On peut comprendre.

Selectour Afat maintient son Congrès à Istanbul la semaine prochaine. C'est bien, même si, radins, ils n'invitent qu'un journaleux par support. C'est courageux.

Et, pour répondre à ma jolie jeune fille, je reste persuadé que nous pouvons encore voyager, partir à la découverte de ce monde qui nous entoure et que nous devons préserver, tant des pollueurs poilus que des pollueurs industriels…

Lu 1974 fois

Notez


1.Posté par Rick Sailor le 27/11/2015 06:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher ami

Au vu du programme d'Istanbul, je me dis qu'un seul journaliste (pour l'ensemble des médias) devrait très largement suffire ! Dans ce concours de "langue de bois sauce peu piquante", les surprises sont aussi rares qu'un russe sobre.

Outre les Teddy Riner et Patrick Baudry qui viendront expliquer que la volonté et la combativité sont essentiels (même discours depuis 20 ans) on pourra au moins se faire faire un fond de l’œil avec un spécialiste de la lunette. Prenez vos vieilles montures.
C'est le seul point intéressant pour moi.
N'oubliez pas votre carte Vital

Bien à vous,
Votre dévoué Rick

2.Posté par Line le 27/11/2015 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voyage donc je suis! Je voyage donc je vis!
Le destin n'est pas un vain mot dans beaucoup de cultures. Positivons, même si cette tristesse est immense et cette crainte palpable.
Vive le voyage!

3.Posté par Alain BATAILLE le 27/11/2015 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Rick le Marin,

Votre commentaire à l'Edito de Dominique en date du 27/11 m'amène à mon tour à réagir.

Vous voyant en difficulté pour trouver motivation à faire venir un quidam à notre prochain Congrès, je me propose de vous aider en identifiant quelques points d’intérêts :

Aller à la rencontre de personnalités médiatiques qui ont œuvré et se sont donnés les moyens d’accomplir leurs rêves et leurs ambitions, comme Teddy Riner ou Patrick Baudry, ou d’autres moins exposés au vues de tous, qui pourraient nous ouvrir les yeux pour tendre vers la réussite d’un projet commercial.

Vivre quelques jours auprès d'amis et confrères, loin de nos agences où nous passons le reste de l’année la tête dans le guidon pour faire vivre nos entreprises. Partager notre passion dans l’euphorie de l’instant, loin de la tiédeur maussade que l’on veut nous imposer au quotidien.

Me faire ma piqûre de rappel annuelle pour me rappeler les moyens d’enrichir mes contacts et ma culture professionnelle et générale.

Découle du précédent l'énergie pour augmenter mon volume d’affaire, améliorer mes marges, faire vivre mon entreprise et vivre de ma passion. Au cas où elle viendrait à manquer

Me rendre sourd au pessimisme ambiant que l’on nous ressert quand tout ne va pas si mal et que je fuis avec enthousiasme quand je suis avec mes clients, eux qui attendent de moi conseils, bonne humeur et passion pour faire vivre leurs rêves.

Enfin revoir Istanbul encore et encore, cité envoûtante maintes fois séculaires, à cheval entre 2 continents, une jambe sur le Vieux Continent, l’autre tendue vers l’Asie où me portent mes tropismes

Et ces discours ressassés depuis 20 ans ou plus, je me plais à les réentendre chaque année, sous un ciel différent. Et finalement l’essentiel n’est-il pas là ?

Alors, mystérieux Rick qui vous retranchez derrière un pseudo pour je ne sais quelle raison, sinon d’avoir le courage de vous exprimer sans risquer la répartie, que diable, reprenez-vous et faite preuve d’énergie et d’enthousiasme.

Je trahis Gide en reprenant sa réflexion qu’il appliquait à l’indignation : quand j’aurai cessé de m’enthousiasmer, je commencerai ma jeunesse. Vous souvient-il de cette harangue de Danton le 2 septembre 1792 quand il exhortait les français à combattre l’ennemi : de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace. Que diable, soyez audacieux Rickounet, soyez positif et ne vous complaisez pas dans votre résignation.
S'il vous sied, je vous convie à une table stambouliote pour partager cette énergie et peut-être tomber le masque, si l’envie vous en prend.

Pardonnez que je signer de mon nom, mon imagination se réservant à concevoir les rêves de mes clients, pas à m'affubler d'un nom de site minitel. Pardonnez également les fautes d’orthographes qui auraient m’échappé. Ma vue est moins bonne que ma passion.

PS : j'aime ce proverbe chinois que j'ai fait mienne devise : Quand on montre la Lune aux imbéciles, ils regardent le doigt.

Sonra görüsürüz, Rickounet.

Alain BATAILLE
Selectour Afat PYRAMIDE VOYAGES

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com