TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : mais à part ça... Madame la Marquise, tout va très bien !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 29 Avril 2016

Ça va mieux, parait-il. J'en suis fort aise, bien que la bise fût encore venue et ne s'en lasse pas ! Mais si ça va mieux, beaucoup mieux, pourquoi une nouvelle grève de la SNCF, des contrôleurs aériens ? Aurais-je raté un épisode ?



La SNCF va devoir accepter la concurrence - Photo : © rochagneux - Fotolia.com
La SNCF va devoir accepter la concurrence - Photo : © rochagneux - Fotolia.com
Pour la SNCF, apparemment en ce moment, pas de problèmes de caténaires.

Ce qui n'empêche pas cette bonne vieille maison et ses cheminots de bloquer, une fois de plus, la libre circulation du bon peuple, au mépris de toute civilité.

Bon, accessoirement, c'est un peu pour protester contre cette loi du travail, dont on finit d'ailleurs par ne plus rien comprendre, étant donné qu'elle s'effeuille au fur et à mesure du courage gouvernemental.

Vous verrez que, bientôt, le Medef va se mettre en grève, lui aussi !

En revanche, et là où ça devient carrément grotesque, pour ne pas dire scandaleux, c'est le motif réel de cette grève cheminesque : ces dames et ces messieurs protestent contre "leurs conditions de travail", ajoutant, sans doute par humour que l'ouverture du transport ferroviaire à la concurrence (prévue en 2020 pour les TGV et en 2023 pour le transport régional) va très certainement les priver de tous ces avantages acquis de haute lutte depuis des années…

Et qu'il n'est pas question de les perdre !

La Case de l'Oncle Dom : mais à part ça... Madame la Marquise, tout va très bien !
Mais, comme le soulignent les experts, dès l'arrivée de la concurrence en France, il va falloir appliquer pour les salariés du secteur une convention collective commune.

Ce qui, pour les cheminots de la SNCF, ne pose pas de problème majeur, à condition que l'ensemble des opérateurs, privés pour la plupart, acceptent ce fameux Rh 077, cette sorte de Convention Collective unique à la SNCF.

Ce qui, bien évidemment, ne fait pas l'affaire de Guillaume Pépy, pas plus que l'UTP, cette organisation patronale qui regroupe l'ensemble des opérateurs ferroviaires.

Parce que, bien évidemment, à la SNCF, on en profiterait pour gagner un tant soit peu en productivité, on remettrait à plat la "planification des 35 heures" et tout un tas d'autres petites choses. Un peu comme chez les pilotes d'Air France, en quelque sorte.

Parce que, sans rigoler, on n'est quand même plus au temps du charbon et des locomotives à vapeur et qu'il faudrait rester un peu sérieux quand même !

Tiens, même chez nous, à part d'Ormesson ou Finkelkraut peut-être, y'a bien longtemps que la vieille machine à écrire (et à ruban) sert d'objet de décoration. Je viens d'ailleurs d'en dénicher une dans une brocante, mais là n'est pas le sujet…

En attendant, depuis mardi dernier et jusqu'à hier soir, fallait vraiment avoir un besoin impératif de voyager en train. Même ce pauvre Laurent Abitbol est resté coincé à Paris après avoir assisté aux AG du Snav, pardon de Les Entrepreneurs du Voyage et de l'APST.

Ben, c'était bien la peine d'avoir, pour les distributeurs, accepté de signer des accords (gagnant-gagnant ?) avec la SNCF !

Et qui va payer, d'ailleurs ?

Les clients vont être remboursés, certes (euphonie, remarquez), mais au final, la SNCF étant encore une entreprise publique, c'est donc nous, joyeux contribuables qui payons pour être pénalisés.

Quant aux contrôleurs aériens, je n'en parle même plus : c'est honteux !

Et pourtant, "ça va mieux" !

Chouette, comme disait le hibou…

Lu 1840 fois

Notez


1.Posté par Ponset le 29/04/2016 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est grotesque c'est la façon dont vous présentez les faits. De 2 choses l'une, soit vous ne connaissez pas le sujet que vous traitez, soit vous déformez la réalité.
Je ne vous poserai qu'une question Mr Gobert : quelle serait votre réaction si demain, sous prétexte de libéralisation des métiers de l'information on vous supprimait les avantages liés à votre statut de journaliste et à votre carte de presse pour vous aligner sur le statut des blogueurs et you tubeurs qui font le même métier que vous avec parfois (souvent) plus de talent ?

2.Posté par Ayla le 29/04/2016 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Ponset
Quand je vous lis, je vois le parfait exemple du gars bien campé sur ses acquis (qui plombent l'économie) et refuse à la France la possibilité de réformer.

3.Posté par ponset le 29/04/2016 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ayla : vous me jugez sans savoir mais je vais vous répondre : mes seuls acquis sont ceux de mon travail et je m'en satisfait largement. Par contre je ne supporte pas ce nivellement par le bas qu'on nous impose depuis des années que ce soit sur le plan économique ou sur le plan social, cette politique du moins-disant qui paupérise l'économie de notre pays. Il faut arrêter de considérer la masse salariale comme un mal nécessaire et au contraire la voir comme un investissement.

4.Posté par Realiste le 29/04/2016 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
> pour mieux comprendre la grève SNCF
> >
> > Restez calmes en lisant ce qui suit : SNCF
> >
> > Recettes annuelles : 9 milliards d'euros
> >
> > Budget annuel : 18 milliards d'euros
> >
> > Subvention annuelle de l'état : 12 milliards d'euros soit un Crédit Lyonnais
> > tous les deux ans avec nos impôts !
> >
> > Financement des retraites : 14 milliards toujours avec nos impôts
> >
> > Dette à financer : 2 milliards (SNCF +RFF, l'équivalent du CDR au Lyonnais)
> >
> > Situation d'un conducteur de TGV :
> > => Salaire : de 2 200 euros net en début de carrière (2 smics) a 3 200 € (4 880 € net conducteur TGV) en fin de carrière. => Plus :
> > - prime de fin d'année,
> > - prime de travail (restons calme),
> > - prime de parcours,
> > - prime de TGV,
> > - prime de charbon (vous lisez bien),
> > - gratification de vacances (restons calme),
> > - gratification annuelle d'exploitation,
> > - indemnités pour heures supplémentaires,
> > - allocation de déplacements (non imposable) etc.
> >
> > Horaire de travail : 25 heures par semaine (vive les 35 heures)
> >
> > Pour un conducteur TGV de 40 ans le salaire net Annuel toutes primes et avantages confondus s'élève a 75 000 € (source vie du rail 2002) (là vous pleurez !!!)
> >
> > Retraite à 50 ans (quand la France entière doit travailler jusqu'a 60 ans)
> >
> > Soins : gratuits (sur leur temps de travail) auprès d'un des 15.900 établissements de soins agrées ou ils sont couverts à.. 100 %
> >
> > Attendez … ce n’est pas fini !!!
> > Autres privilèges : gratuité des transports pour les agents et leur famille,
> > C.E. très généreux, ET L'EMPLOI A VIE... ET ILS OSENT SE METTRE EN GREVE ET PRENDRE LES USAGERS (le mot client n'existe pas a la SNCF) EN OTAGE …
> > ET ON LAISSE FAIRE...
> >
> > Encore quelques petites dernières pour vous achever !
> > Pour les sédentaires qui n'avaient droit à aucune prime, la SNCF leur a créé la "prime d'absence de prime" !!! (texto !)
> >
> > La SNCF représente 1% des emplois en France mais ses salariés cumulent 20% des jours de grève effectués en France
> >
> > Faites suivre ce message à un maximum de gens autour de vous qui empruntent la SNCF régulièrement pour ne plus jamais entendre à chaque grève un " usager " à la radio dire : "Ils ont sûrement raison de faire grève
> >
> > en 2016 ????? Chut faut pas dire
> >



5.Posté par Ayla le 29/04/2016 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Ponset,
Nivellement par le bas? C'est là que nos opinions divergent. Il s'agit de s'adapter à la nouvelle économie mondiale sous peine de rester à la traine.
Que cette économie nous plaise ou non, qu'elle soit éthique ou non, on nous laisse guère de choix.
La masse salariale est considérée comme un "mal nécessaire" probablement car l'État n'a pas eu le courage nécessaire pour reformer la loi du travail à temps. Le CDI/CDD est une aberration que l'on ne trouve qu'en France. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Si j'étais chef d'entreprise en France je traînerais aussi des pieds pour embaucher.
Je fais partie des laissés pour compte qui a dû s'expatrier pour continuer à gagner ma vie. Vu de l'etranger, la France fait, hélas, bien rire avec ses grèves et son immobilisme. Les 30 glorieuses c'est fini depuis belle lurette.
Partir à la retraite à moins de 65 ans appartient au passé...

6.Posté par ponset le 29/04/2016 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ realiste : votre démonstration est très intéressante mais la mention de la prime de charbon disparue depuis 1974 (si, si renseignez vous) décridibilise fortement vos propos #légendesurbaines

7.Posté par ponset le 29/04/2016 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et pour information, tous les salariés de la SNCF ne sont pas conducteurs de TGV !

8.Posté par ponset le 29/04/2016 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Ayla : désolé d'être un dangereux humaniste qui refuse de considérer la mondialisation et la paupérisation qu'elle entraine, qui refuse que la règle soit de s'aligner sur le moins disant. Sachez qu'en France (et ailleurs) il existe des entrepreneurs qui ne trainent pas des pieds pour embaucher, qui investissent, qui ne délocalisent pas (il en est même qui relocalisent), qui se satisfont d'un revenu décent préférant investir dans leurs entreprises et leurs collaborateurs, ne rechignant pas à payer leurs charges, etc... Non la mondialisation et le nivellement par le bas ne sont pas des fatalités, nous sommes quelques uns (et même plus) à en faire preuve chaque jour. Bon week-end

9.Posté par Ayla le 29/04/2016 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Ponset
Libre à vous de persister dans la politique de l'autruche. Le monde avance, la France reste dans une vision totalement dépassée.
Vous voyez votre propre petit modèle de gars qui a un boulot alors qu'il existe des centaines de milliers de personnes sans emploi et sans perspective à cause d'une politique économique obsolète. Il faut élargir votre horizon, là, vous pourrez vous qualifier d'humaniste.
Et d'autre part, vous voyez le monde en noir et blanc. Bien sûr, et heureusement, qu'il y a des entrepreneurs qui embauchent et paient leurs charges. Ca ne veut pas dire que les réformes ne sont pas nécessaires.

10.Posté par ponset le 29/04/2016 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Ayla : amusantes vos certitudes à mon égard... selon vous je serais dans l'erreur parce que - je vous cite - je vois mon "propre petit modèle de gars qui a un boulot", je vais donc éclairer votre lanterne : oui je suis un gars qui a un boulot et mon boulot consiste à diriger une PME qui depuis 25 ans présente un bilan positif, qui emploie 20 personnes en CDI, ,qui ne consomme pas des stagiaires à tour de bras, qui a créé 3 nouveaux postes au cours des 12 derniers mois en recrutant 3 demandeurs d'emploi, et qui devrait en créer 2 supplémentaires dans les 12 mois à venir, qui intéresse ses collaborateurs au résultat de l'entreprise, qui ne considère pas qu'un congé maternité est une tare, qui ne pense pas qu'à 50 ans on est trop vieux et qui n'attend rien des politiques parce que convaincu que ce sont les entrepreneurs qui doivent être et sont les acteurs du changement.
Contrairement à ce que vous pouvez penser je suis loin d'être un idéaliste mais au contraire un pragmatique qui vit dans la réalité d'un certain tissu économique et si vous avez la curiosité de creuser le sujet vous verrez que je suis loin d'être une espèce en voie de disparition.

11.Posté par Ayla le 29/04/2016 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Ponset
Je suis vraiment ravie (je le pense sincèrement) que vous soyez un bon gestionnaire de votre entreprise et je souhaite qu'il y en ait plus de votre modèle.
J'aurais bien aimé vous rencontrer quand, il y a 7 ans à l'âge de 50 ans, pôle emploi m'a dit que j'étais "finie professionnellement" et que je n'avais qu'à "vivre des aides sociales en attendant la retraite".
Et ce, après de longues recherches d'emploi, rejetée car trop vieille et trop qualifiée (alors que j'étais prête à prendre n'importe quel boulot et recommencer en bas de l'échelle).
30 ans d'expérience dans le tourisme en france et ailleurs et 5 langues parlées... Que j'ai mis à la disposition d'un pays étranger où on m'a immédiatement embauchée.
Nos vécus sont différents...
J'ai du mal à croire qu'en tant que chef d'entreprise vous ne souhaitiez pas simplifier les modalités d'embauche et que vous soyez satisfait des grèves à répétition qui ne doivent pas arranger vos affaires!

12.Posté par Christian Jean le 30/04/2016 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Realiste

Bonjour,
N'ayant aucune connaissance particulière et aucun préjugé concernant les conducteurs de trains en France, j'ai bien sur été interpellé par votre commentaire et vous appore içi la vérité vécu par un conducteur.



Réponse salarié SNCF : Je suis conducteur de trains et je vais rectifier ces commentaires .
Ton commentaire est faux un conducteur gagne :

1800 euros net début de carrière

3700 euros (maximum) fin de carrière au TGV (donc salaire moyen de 3500 euros) : cela peut monter à 4200 pour des conducteur TGV internationaux cependant ils représentent moins de 1% à la SNCF (donc salaire moyen d’environ 4000).


A cela s’ajoute :

– Une prime de fin d’année : qui représente le traitement de base soit 1900 euros pour un conducteur de TGV (1600 pour moi : 10 ans d’expérience)

– Et une gratification de vacances (en effet vous lisez bien) d’un montant exceptionnel de : 220 euros versé au mois de juin.

Il n'existe plus depuis fort longtemps de "prime de charbon".

Il est important de préciser que les primes que touchent les conducteurs de trains sont déjà intégrer dans les montant ci-dessus. Le salaire est calculé selon les kilomètres parcourus donc instable, vous gagner moins lorsque vous partez en vacances

Enfin concernant le nombre d’heure de travail je prends mon temps de travail effectif de la semaine dernière : 42 heures et 8 minutes. Temps au travail à partir du moment ou je sors de ma voiture et que j’y rentre 71h34.

Prise de service :

Jour 1 : 10h02 Jour 2 : 3h48 Jour 3 : 4h36

Jour 4 : 2h52 Jour 5 : 13h47 Jour 6 : 5h05

Contrairement aux idées ressuent nous travaillons mais il est vrai que je ne me plains pas de mon salaire et recommande vivement à toutes personne qui souhaite une vie nouvelle et particulière de postuler. Les impératifs : ponctualité, aimer les horaires et manger de manière décalées au quotidien, travailler les weekends et jour de fête, aimer les déplacement (un jour sur 2). Si vous rentrez dans ce cadre là n’hésitez surtout pas vous serez un conducteur heureux! Si ce n’est pas le cas surtout ne postulez pas vous ne serez pas embauché, et si vous passez au travers vous serez malheureux dans votre travail!

Très cordialement.

13.Posté par Christian Jean le 30/04/2016 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

La grève, Monsieur Gobert est contre, toujours contre ...

C'est lui qui écrit à chaque mouvement social. Réactionnaire ? ...



"En revanche, et là où ça devient carrément grotesque, pour ne pas dire scandaleux, c'est le motif réel de cette grève cheminesque "

"Et qu'à force de demeurer stupides, les tacos n'auront plus rien du tout!"


"Vous avez remarqué ? C'est le printemps. Pas moyen de se tromper : les ados bourgeonnent, les oiseaux gazouillent et les contrôleurs aériens reprennent leurs grèves…"

"Encore une grève chez Air France. Une grève dure, implacable, monstrueuse et pour tout dire, totalement indécente… "

"Et donc, pas contents, ça nous fait une jolie petite grève, qui va arranger tout le monde en ces périodes de vacances scolaires."

"Allez, chez Air France, on entame la deuxième semaine de grève. A raison de 15 briques perdues quotidiennement, ça prouve bien qu'en France, on a, non seulement les idées, mais aussi les moyens."

"D'abord, une nouvelle grève des SeuNeuCeuFeu (avec un "X"?). Au moins dix jours, j'ai pas réussi à compter, à prendre en otage des gens, qui ont la chance d'avoir un boulot et qui ont bien failli le perdre. "

ETC ...

Une haine sublimée, une haine distinguée, un profond mépris en tout cas ...

Mais chacun est libre de se défouler ! ...

Très cordialement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com