TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : un Wathier qui s'en va, c'est un ami qu'on perd !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 5 Novembre 2013

Mais dans quel monde vivons-nous ? Cette fois, je m'insurge, haut et fort, parce que ça ne va plus du tout. Denis Wathier, ce personnage hautement sympathique, ce stratège, cette figure emblématique de la profession s'éloigne (et Paf !) du Paysage touristique français… Ô rage ô désespoir ! Et ce n'est pas de la mise en boîte...



Pourquoi, maintenant qu'il a le temps, Denis Wathier ne relancerait pas cette sublime invention que semblait vouloir devenir l'Udiv ? Y'a surement un peu de blé à ramasser et ça pourrait relancer le débat à l'approche des élections pour la conquête du Snav… - DR
Pourquoi, maintenant qu'il a le temps, Denis Wathier ne relancerait pas cette sublime invention que semblait vouloir devenir l'Udiv ? Y'a surement un peu de blé à ramasser et ça pourrait relancer le débat à l'approche des élections pour la conquête du Snav… - DR
Ben oui, j'ai appris par un communiqué que Denis Wathier, après à peine deux ans à la direction générale des petites boites cadeaux, s'en allait.

Comme de bien entendu, dans le communiqué qui annonce son départ, il est "chaleureusement" remercié par le président de la boite, qui reconnait "son action, son implication et son leadership (qui) ont permis des avancées majeures.

Avec par exemple, le lancement réussi de la gamme de service de cadeaux online Ebox ou la signature de partenariats stratégiques…
"

Comment ? Une telle action, un tel esprit de dévouement à cette entreprise mirobolante, qui continue à voguer allègrement sur la vague de la rentabilité est récompensée ainsi ?

Damned. C'est à ne plus rien comprendre…

Pourtant, Denis Wathier est un véritable chef d'entreprise, un meneur d'hommes, un stratège, responsable dynamique et qui n'hésite pas à mouiller le maillot (eh oui, je vais finir par m'intéresser au foot !), pour le bien des entreprises qu'il a dirigées.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Thomas Cook, par exemple. Ben franchement, je regrette sincèrement qu'il en ait été débarqué si vite.

Pourtant, la boite n'allait pas plus mal que lors de son arrivée.

Bien sûr, durant ces quelques années à la tête de TC France, on n'avait pas tout compris, c'est sûr.

Seuls, les salariés qui avaient été débarqués durant sa présidence en gardent d'ailleurs encore le souvenir.

Évidemment, les actionnaires du Groupe Thomas Cook avaient bien remarqué que les chiffres et les résultats fournis par leur président français ne correspondaient pas tout à fait à la réalité économique.

Mais on ne vire quand même pas pour ces détails un président dynamique, quand même… Allons, un peu de sérieux.

D'ailleurs, depuis son départ de chez Thomas Cook, peut-on dire que la situation économique s'est améliorée ?

Je n'en suis pas sûr et comme, pour le moment, c'est aussi le grand silence de ce côté-là (mais le silence est tendance en ce moment), il faut encore attendre.

En attendant, je suis assez triste de perdre un camarade qui, faut bien le reconnaître, m'aura bien inspiré depuis quelques années.

Il reste bien cette nébuleuse, créée bien fortuitement il y a trois ans, si j'ai bonne mémoire, l'Udiv, avec une autre pointure du tourisme, cet excellent J-M Siano, lequel fait apparemment recette dans un domaine qui n'a de commun avec le tourisme que l'esprit de découverte…

Mais en fait, pourquoi, maintenant qu'il a le temps, Denis Wathier ne relancerait pas cette sublime invention que semblait vouloir devenir l'Udiv ?

Y'a surement un peu de blé à ramasser et ça pourrait relancer le débat à l'approche des élections pour la conquête du Snav…

Non, c'est pas une bonne idée ? Tant pis.

Dommage. Parce que pour paraphraser cet acteur génial qu'était Groucho Marx, "parti de rien, je suis arrivé à pas grand-chose".

Mais si, il est arrivé très haut, Denis Wathier. Le problème étant que plus on tombe de haut, plus ça fait mal. "La roche tarpéienne est près du Capitole.. (si, si, j'ai des lettres)

Mais il a du ressort et je suis sûr que nous allons tous le revoir bientôt.

Je ne résiste à à re-citer ce bon Groucho : "je vous céderais bien ma place, mais elle est déjà prise" !

Lu 2558 fois

Notez


1.Posté par Brett Sinclair le 06/11/2013 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pourquoi ne pas redonner leur chance aux "déshérités" de notre belle profession, mais siiiii vous savez, ceux qui ont toujours la foi, ceux qui ont choisi cette voie par philosophie plutôt que par cupidité fondamentale.
Ceux qui ont travaillé, travaillent ou travailleront (?) dans des petites, moyennes ou grosses entreprises parce qu'ils estiment y avoir encore de belles choses à faire...
"Mon entreprise marche fort c'est sur, on est en Bourse (la classe), ah mince on licencie cette année."
"Année impaire cela doit être çà !"
Et pendant ce temps là, des opérateurs ferment ou se préparent à fermer.
J'ai la triste impression que depuis mes études et un humble parcours de 20 ans, les doléances n'ont pas changé mais surtout les révolutions n'ont rien changé.
De l'espoir toujours, des TO qui veulent distribuer et des réseaux qui veulent produire, des réceptifs qui produisent mais des réseaux qui se payent sur eux, des compagnies qui veulent grossir voire fusionner mais qui "dégraissent" , Dukan 'y comprend plus rien...
Bref, juste retour des choses en sorte.
Cher Dominique, cher Denis, 1/ je tiens mon CV a disposition, 2/ je peux aussi signer quelques articles si vous voulez ou 3/ devenir consultant (c'est comme çà qu'on dit?) ;-) car pas d'amertume ou d'aigreur mais l'envie de perdurer dans une belle corporation (...) plutôt que devenir "Responsable des Ventes Europe du produit phare d'une entreprise espagnole : son eppeluche-légumes à 52000€ annuels !! (vu sur cadremploi).
Je connais encore quelques collaborateurs prêts à accompagner certaines personnes dynamiques dans une aventure VRAIE, RENTABLE, et DURABLE...
Vous voyez, tout n'est pas fini, "La Bête est vivante" - "It's Alive !"

Amicalement à tous.

2.Posté par Elodie le 07/11/2013 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour une fois, j'ai aimé votre édito, Dominique... en regrettant presque que l'épitaphe de Denis Wathier ne soit pas plus virulente. Puisse cette mise à pied - c'en est bien une - d'un des plus gros tartuffes de l'industrie être la dernière ;)

Ad patres, hein ? Et même un peu au-delà, si possible.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com