TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Martinique vise un million de visiteurs en 2020

la fréquentation des Français grimpe de 3,5 % en 2011


Rédigé par Bertrand Figuier le Lundi 24 Septembre 2012

La Martinique se relève peu à peu et se lance à la reconquête des touristes disparus pour accueillir 1 million de visiteurs en 2020.



La Martinique se veut beaucoup plus « conquérante », selon Karine Roy-Camille, la Présidente du Comité Martiniquais du tourisme CMT / Crédit : Henri Salomon – Stylisme : Olivier Couturier
La Martinique se veut beaucoup plus « conquérante », selon Karine Roy-Camille, la Présidente du Comité Martiniquais du tourisme CMT / Crédit : Henri Salomon – Stylisme : Olivier Couturier
Le ciel semble s’éclaircir sur La Martinique.

En 2011, les séjours ont augmenté de 3,9 %, avec 496 500 visiteurs recensés, et les recettes touristiques ont progressé de 5,5 %, à 309 M €.

Autre motif d’encouragement, la fréquentation des européens augmente de 14,4 % par rapport à 2010, tandis que celle des Français grimpe de 3,5 %, avec 385 000 clients.

Une bonne nouvelle n’allant jamais seule, l’année 2012 s’annonce aussi très bien.

Sur le premier semestre, les séjours sont en hausse de 1 %, l’activité des marinas gagne 7,3 % et la croisière, qui avait pourtant plongé de 44,9 % en 2011, rebondit spectaculairement de 262,4 %.

D’où sans doute, à très court terme, les projets d’aménagement du quai de croisière à Fort de France… Mais cette reprise est fragile, comme le montre le ralentissement des arrivées en mai et juin dernier.

Cela ne suffit donc pas à La Martinique qui se veut beaucoup plus « conquérante », selon Karine Roy-Camille, la Présidente du Comité Martiniquais du tourisme CMT.

La Martinique a perdu 400 000 visiteurs entre 1998 et 2008

La destination veut en effet valoriser toutes les facettes de son potentiel touristique.

Sa population, sa culture, sa nature, sa gastronomie, son rhum, l’extrême diversité de ses activités, de ses fêtes ou des sports que l’on peut y pratiquer, à terre, en mer ou dans les airs… sont autant d’éléments authentiques qui devront désormais contribuer pleinement à la promotion du tourisme insulaire.

Alors que la Martinique a perdu 400 000 visiteurs entre 1998 et 2008, on mesure le chantier qui attend Karine Roy-Camille et ses collaborateurs, surtout que le tourisme pèse plus de 9 % du PIB local.

C’était justement l’enjeu de la « Réforme de la politique de développement touristique », votée en juillet 2011 par le Conseil Régional. Cette nouvelle feuille de route a fixé au CMT 3 objectifs principaux à remplir d’ici 2020.

D’abord l’image globale de l’île : le taux de satisfaction auprès de la clientèle devra atteindre un minimum de 80 % contre 50 % aujourd’hui. Parallèlement, la fréquentation devra progresser de 10 % par an pour dépasser le million de visiteurs.

Conséquence des 2 points précédents, les recettes touristiques sont attendues à 380 M €, soit 70 M€ de plus qu’en 2011.

Selon les projections du CMT, 9000 emplois directs et indirects devront également s’ajouter aux 12 000 déjà existants.

L’investissements fait monter en gamme les hébergements

Pour parvenir à ses fins, Karine Roy-Camille peut déjà s’appuyer sur les 92 % de Martiniquais favorables au développement du tourisme.

« Nous allons bien sûr poursuivre nos efforts de sensibilisation et de formation auprès de la population, » se réjouit-elle, « Mais les 369 candidats qui ont déjà répondu à nos appels à projets touristiques montrent parfaitement l’implication grandissante des Martiniquais pour l’avenir de leur tourisme. »

La Présidente du CMT peut aussi profiter du mouvement qui dynamise depuis deux ans l’hébergement martiniquais.

« Que ce soit pour des rénovations ou des ouvertures, » explique-t-elle, « nous constatons une réelle volonté de montée en gamme dans les hôtels, dans les résidences, et surtout dans les villas, un secteur qui a représenté 24,6 % des séjours en 2011. »

Au départ de CDG, XL Airways ouvre de nouveaux marchés à La Martinique

Enfin, la Karine Roy-Camille attend beaucoup de l’arrivée d’XL Airways, 19 décembre, au départ de Paris CDG.

Outre les capacités supplémentaires qu’il apportera, ce vol mettra l’île « à portée de correspondance » depuis l’Allemagne, la Belgique, la Suisse ou l’Italie.

Pour La Martinique, voilà enfin de quoi toucher de nouveaux marchés et envisager sérieusement une diversification que sa desserte aérienne trop concentrée sur Orly a longtemps entravée.


Lu 2025 fois

Tags : martinique
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com